Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » L’Assemblée nationale adopte un énième collectif budgétaire pour 2022

L’Assemblée nationale adopte un énième collectif budgétaire pour 2022

par
389 vues

Pour la deuxième fois cette année, l’Assemblée nationale a adopté, la semaine dernière, par 181 voix contre 37, un budget rectificatif essentiellement destiné à alourdir encore un peu plus la dépense publique. Le Gouvernement, grâce a l’abstention des groupes LR et socialistes, n’a pas eu à utiliser une nouvelle fois le « 49.3 ».

Le texte ouvrait initialement 2,4 Mds€ de crédits pour faire face à la crise de l’énergie mais le vote a tourné à la foire d’empoigne et l’Exécutif a laissé passer de nombreux amendements de l’opposition comme de sa propre majorité, comprenant notamment 230 M€ supplémentaires pour un chèque qui ira aux ménages se chauffant au bois, 100 M€ pour l’armement de l’Ukraine ou 29 M€ en faveur du dispositif Ma prim’renov.

La droite a également emporté une petite victoire en imposant le doublement du déficit foncier (de 10 700 à 21 400€) pour les propriétaires rénovant leur bien afin de le faire sortir du statut de passoire thermique.

Pour rappel, le projet de loi de finances pour 2023 table sur un déficit aux alentours de 5% du PIB, un chiffre qu’il sera difficile de respecter si l’Exécutif continue de dépenser allègrement les deniers publics dans le courant de l’année prochaine sans prévoir une marge budgétaire un peu plus large. La trajectoire des finances publiques pour 2027, récemment révisée par le Sénat, ne prévoit même pas la date du retour à l’équilibre et se contente (en tout cas pour la version du Gouvernement) d’arrangements cosmétiques qu’il sera aisé de contourner via l’adoption chaque année de différents projets de lois de finances.

Au risque de jouer les Cassandre, il faut marteler l’impérieuse nécessité de contenir et réduire la dépense publique, sinon nous filerons droit vers une crise des dettes européennes dont l’Italie et la France seront les premières victimes.

Vous pouvez aussi aimer

2 commentaires

Astérix 14 novembre 2022 - 12:51

Tout déficit budgétaire, commercial, ainsi que les montagnes de dettes sont une véritable catastrophe ! Pour moi, la France ne s’en remettra pas car les français, en très grande majorité, n’ont rien compris et continuent à élire des incapables !

Répondre
Obeguyx 14 novembre 2022 - 5:51

Ils ne feront rien. Je vous l’ai déjà maintes fois dit : il n’y aura qu’une balle pour les arrêter. Ce sont des fous furieux !!!

Répondre

Laissez un commentaire