Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » La réduction de la durée d’indemnisation du chômage est salutaire

La réduction de la durée d’indemnisation du chômage est salutaire

par
854 vues

Gabriel Attal a annoncé un projet de loi qui pourrait réduire de 18 à 12 mois la durée d’indemnisation du chômage. Aussitôt la gauche a levé ses drapeaux rouge et prépare la bataille « pour faire dérailler [le] projet qui est d’une injustice totale » dit Sophie Binet, secrétaire générale de la CGT (Le Monde du 6/04/2024).

Pourtant, une majorité (51%) de Français approuve cette réforme (Elabe/Les Echos), ce qui est important sur un sujet aussi sensible. Ils savent que beaucoup de chômeurs ne cherchent vraiment activement un emploi que dans les derniers mois de leur période d’indemnisation. Ce que confirme l’économiste Pierre Cahuc dans un billet des Echos (5/6 avril). Il note aussi que l’augmentation « de la durée de cotisation requise pour accéder aux allocations chômage est un levier puissant, avec un effet quasi immédiat sur le chômage. En France, il faut avoir travaillé six mois pendant les vingt-quatre derniers mois pour être éligible. […] En Allemagne, en Autriche, au Danemark et en Suisse, il faut avoir travaillé douze mois… ».

Le taux de chômage qui était redescendu à 7,1% début 2023 remonte à 7,5%. C’est une raison supplémentaire de mettre en œuvre rapidement des mesures pour inciter fortement à la reprise d’emploi. Au surplus, ces mesures permettraient à terme de réduire le taux de cotisation chômage et tout à la fois d’alléger le coût du travail et d’augmenter les rémunérations. Deux conséquences bonnes pour l’emploi et pour l’économie en général.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Laissez un commentaire

8 commentaires

NVIal 9 avril 2024 - 7:57

C’est pas la bonne période pour les baisses des dates de chômage, je suis retraitée, mais la vie financière surtou bancaire, est difficile pour certains, certaines, certaines banques pourtant populaire, n’hesitent pas a agir a la mode poutine

Répondre
Roven 9 avril 2024 - 8:24

Un jardinier auto-entrepreneur me disait ces jours-ci qu’il tenait à travailler parce qu’il refuse de se sentir inutile et assisté, alors que des personnes de son entourage ont cessé de travailler : elles perçoivent plus de revenus que lui en cumulant les nombreuses aides « sociales » auxquelles il n’a pas droit du fait de son travail !
Travailler plus pour gagner plus… Un mensonge politique de plus pour masquer un assistanat démagogique et clientéliste que nous finançons par la dette.

Répondre
PhB 11 avril 2024 - 5:40

Tout à fait d’ accord.
Une solution:
Donner à tous les minimas sociaux.
Ce qui bossent auront alors toujours plus de pognon que les 100% assistés
PhB

Répondre
ORILOU 9 avril 2024 - 9:32

Les mesures proposées sont effectivement de bonnes mesures. Ne serait-il pas logique de prendre également en compte le nombre d’années de travail durant les années précédant la date de perte d’emploi ? Rien de comparable entre un travailleur qui perd son emploi après plusieurs années, voire plusieurs décennies de service et un jeune débutant « une carrière de chômeur »… après six mois de présence en entreprise ! On ne compte plus les chefs d’entreprise voyant défiler des personnes le plus souvent sans formation dont le principal souci n’ est pas de travailler mais… de profiter du système.

Répondre
yenamarre 14 avril 2024 - 10:17

Tout à fait d’accord.

Répondre
Mathieu Réau 9 avril 2024 - 3:59

Pensez ce que vous voulez de ce projet de loi ou de l’opposition qu’il soulève, je vous garantis que sa mise en œuvre ne fera pas baisser le chômage.
La mesure est purement budgétaire et ne s’inscrit dans aucune vision cohérente de l’économie ou du marché de l’emploi alors que les deux, en France, sont structurellement défaillants : elle n’aura donc aucun effet positif et ne fera que pousser plus tôt davantage de demandeurs d’emploi vers les minima sociaux.
Votre optimisme au sujet de ce projet de loi me paraît donc bien incongru… pour ne pas dire totalement indécent.

Répondre
Oncpicsou 10 avril 2024 - 7:06

L’état est peuplé d’imbéciles instruits qui pensent que les français sont idiots. Erreur! ils sont assez malin pour trouver et profiter des failles de leurs mesures clientélistes bricolées.
Alors qu’attendons nous pour réorienter ce géni profiteur vers la production de richesses?

Répondre
yenamarre 14 avril 2024 - 10:16

Pourquoi mettre dans le même sac les gens qui ont travaillés pendant plusieurs années de suite (et qui ont donc largement cotisés) qui se retrouvent au chômage car licenciés souvent à cause de leur âge et un jeune chômeur ?

Répondre