Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Européennes : aucune liste libérale – Droits de douane sur les produits chinois à bas coûts – Renforcement de l’alliance militaire américano-japonaise

Européennes : aucune liste libérale – Droits de douane sur les produits chinois à bas coûts – Renforcement de l’alliance militaire américano-japonaise

par
601 vues

France

Le premier volet d’un sondage quotidien Ifop-Fiducial pour LCI, Sud Radio et Le Figaro à deux mois des élections européennes place la liste du Rassemblement National menée par Jordan Bardella largement en tête des intentions de vote avec 32 % des voix. La liste du camp présidentiel menée par Valérie Hayer accuse un retard de presque quatorze points, à 19%, devant la liste Parti socialiste-Place publique de Raphaël Glucksmann (11%), puis celles de la France insoumise (Manon Aubry, 7,5%) et des Républicains (François-Xavier Bellamy, 7,5%). Les Ecologistes emmenés par Marie Toussaint (6,5%) et la liste Reconquête de Marion Maréchal (6%) suivent. Les sondages récents indiquaient un écart similaire entre le RN et le camp macroniste, mais plaçaient la liste PS-Place publique seulement quatre points derrière. A noter qu’aucune liste ne défend à la fois une plate-forme libérale assumée et une ligne géopolitique dénuée d’ambiguïté vis-à-vis du Kremlin. Les listes en présence défendent aussi une ligne farouchement anti-européenne, soit une construction semi fédérale sous le slogan « Plus d’Europe », à rebours de l’esprit d’alliance entre nations souveraines à l’origine du projet européen en 1957…

Etats-Unis/Chine

Les Etats-Unis « n’excluent pas » d’imposer des droits de douane aux produits chinois à bas coût qui mettent en danger des pans entiers de l’industrie américaine, a déclaré lundi la secrétaire du Trésor américain, Janet Yellen, à l’issue d’un voyage officiel de quatre jours en Chine. Soulignant que Washington « n’acceptera pas » le déferlement de produits chinois vendus à perte sur le marché mondial, elle a déploré le surinvestissement de Pékin dans certains secteurs, comme les véhicules électriques, les batteries et les panneaux solaires, grâce à des « subventions à grande échelle ». Ces inquiétudes sont partagées par des alliés européens, le Japon, le Mexique, les Philippines et d’autres marchés émergents, a détaillé Janet Yellen.

Cette question est délicate dans la mesure où le protectionnisme, maints exemples historiques l’attestent, revient généralement à se tirer une balle dans le pied et à réduire la prospérité du pays qui la pratique en croyant protéger ses emplois. Force est toutefois de constater que Pékin, qui pille notamment les brevets et utilise le commerce international comme outil de domination géopolitique, ne joue pas le jeu d’un commerce international « free and fair » « gagnant-gagnant ». Mais les taxations sur l’acier décidées par l’Administration Trump jadis, ou celle d’Obama sur les pneus se sont avérées dans l’ensemble contre-productives.

Indo-Pacifique

Le sommet bilatéral de Joe Biden avec le Premier ministre japonais Fumio Kishida, mercredi, 10 avril, permettra de renforcer les liens en matière de défense avec le Japon, allié fondamental de Washington dans la région Indopacifique et partenaire mondial de plus en plus important. Le chef du gouvernement japonais, qui a doublé son budget de Défense en quelques années, deviendra jeudi seulement le deuxième dirigeant de son pays à s’adresser au Congrès américain, après son prédécesseur Shinzo Abe en 2015. A cette occasion, Tokyo devrait recevoir officiellement une invitation à rejoindre l’alliance militaire entre les Etats-Unis, l’Australie et le Royaume-Uni (AUKUS). Des manœuvres navales se sont d’ailleurs déroulées dimanche pour la première fois entre navires américains, australiens, japonais et philippins, un message de fermeté face à la Chine, qui revendique la souveraineté sur la quasi-totalité de la mer de Chine méridionale malgré les objections des Philippines, du Vietnam, de la Malaisie et de l’Indonésie. Jeudi, Joe Biden présidera aussi un sommet trilatéral avec son homologue philippin, Ferdinand Marcos, et Fumio Kishida. La Maison-Blanche a réitéré, lundi, son engagement à défendre contre toute agression les Philippines, qui est en ce moment en butte à des provocations de la marine chinoise sur l’atoll Second Thomas, en mer de Chine méridionale.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Laissez un commentaire