Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » La reconnaissance de l’Etat palestinien est inopportune

La reconnaissance de l’Etat palestinien est inopportune

par
1 308 vues

Trois pays, l’Espagne, l’Irlande et la Norvège ont décidé de reconnaître unilatéralement l’Etat palestinien. Mais qu’est-ce que l’Etat palestinien sinon des bandes qui cherchent à capter la manne de l’aide internationale et déploient entre elles autant de violence qu’à l’encontre d’Israël ? D’ailleurs, le massacre du 7 octobre a été fomenté par le Hamas, avec le soutien de l’Iran, pour empêcher que dans le cadre des accords d’Abraham la reconnaissance d’Israël continue de prospérer pour mener à terme à une paix régionale.

Israël au demeurant est coupable pour sa part d’avoir, depuis des années, mité la Palestine, et y avoir ainsi entravé la naissance d’un pays viable, alors que la solution à deux Etats est sans doute la seule issue à cette guerre de religion plus meurtrière que jamais.

Il faudra donc un jour parvenir à faire vivre en voisins aimables, juifs et musulmans. Mais il faut qu’ils acceptent de part et d’autre de partager un territoire, du Jourdain à la mer, sacralisé par chacun des deux camps.

Il faudrait sans doute reconnaître un Etat palestinien, mais à condition qu’il représente son peuple et s’engage, lui, à reconnaître Israël. Il faudrait de même continuer à soutenir, autant que nécessaire, Israël, sous la même condition qu’il accepte de reconnaître un Etat palestinien en Cisjordanie sauf à prévoir quelques adaptations de frontières. C’est le message que l’Europe devrait envoyer aux belligérants. A défaut, la guerre durera encore très longtemps.

Mais le ministre des Affaires étrangères israélien a raison de considérer que reconnaître aujourd’hui, sans condition et unilatéralement, l’Etat palestinien « est une prime au terrorisme ».

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

4 commentaires

BARBARAY 28 mai 2024 - 9:59

L’histoire ne fait que se répéter, à croire que l’humain ne se complet que dans le conflit et la mort.
Pourquoi le peuple doit-il payer l’incompétence et le pouvoir d’une minorité dépourvu de bon sens et surtout d’humanité ? La terre n’appartient pas qu’à une poignée d’individus.

Répondre
Lombled 29 mai 2024 - 3:09

Depuis 1948, le retour du peuple ancestrale juif sur sa terre natale après en avoir été chassé par les conquérants divers, Israël, n’a pas cessé d’être attaqué par les arabo-musulmans. Vous croyez vraiment qu’un état « Palestinien » est la solution. Personnellement je pense que cet état, aujourd’hui inexistant, ne pourra être qu’un ennemi qui balancera des roquettes et autres engins sur Israël. Les derniers conquérants Arabo-musulmans ne veulent pas des juifs, bien qu’étant comme eux des sémites. Pour moi la seule solution c’est que ce territoire autrefois hébreu le redevienne. Jésus Christ été un Palestinien juif il y 2024 ans, il est temps que les Arabes rentrent chez eux en Arabie. La colonisation de la Palestine par les arabes doit cesser, sinon ce sera une guerre totale, peut être nucléaire.

Répondre
Eschyle 49 30 mai 2024 - 6:10

Un état , c’est trois choses : 1) un peuple ; 2) un gouvernement ; 3) un territoire . Quant au territoire , les palestiniens veulent la totalité du territoire israélien ; quant au gouvernement , entre le Fatah de Mahmoud Abbas et le Hamas de Ismaël Aniyeh , lequel est le bon ? Quant au peuple , entre la Cisjordanie , et la Transjordanie (celle-ci résultant des accords Sykes-Picot du 16 mai 1916), où y’a-t’il un  » vivre ensemble  » ? Je ramasse les copies dans trois millénaires .

Répondre
J.C. BOUTE 2 juin 2024 - 8:27

Les partisans de cette reconnaissance ont-ils lu la charte du Hamas qui commence ainsi : » Israël existe et continuera à exister jusqu’à ce que l’islam l’abroge comme il a abrogé ce qui l’a précédé ».
S’ils ne l’ont pas lu ce sont des irresponsables. S’ls l’ont lu ce sont des complices!

Répondre