Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » La grève chez EDF a coûté 2 milliards d’euros aux contribuables

La grève chez EDF a coûté 2 milliards d’euros aux contribuables

par
599 vues

« En septembre-octobre, la production nucléaire a été amputée de 4 TWh du fait des mouvements sociaux. » apprend-t-on dans Le Figaro. Pour ne pas mettre en difficulté les besoins des Français en électricité, la société a dû faire appel à d’autres sources d’approvisionnement. Une grande partie de nos réacteurs étant à l’arrêt pour maintenance, la production d’hydroélectricité étant plus faible cette année à cause de la sécheresse de l’été, c’est à l’étranger que nous avons dû solliciter les mégawattheures dont nous avions besoin.

Etant donné le prix de l’électricité sur les marchés, avoir recours aux importations représente des sommes exorbitantes. « Selon les calculs qui circulent chez et en dehors d’EDF, la grève aurait ainsi coûté 100 millions à 120 millions d’euros par jour à l’électricien. La facture s’élève ainsi probablement à au moins 2 milliards d’euros. » Si effectivement cela ne représente qu’ 1,8% de la dette de l’entreprise attendue à 60 milliards d’euros à la fin de l’année, il faut bien comprendre que dans un contexte de renationalisation, cela revient à intégrer cette dette à celle de l’Etat. C’est donc avec l’argent du contribuable que les agents EDF ont fait grève, non avec celui de la compagnie.

Les motivations réelles de la supposée colère sociale chez l’électricien français sont à mettre en lien avec la succession de Philippe Martinez qui aura lieu en mars prochain, lors du 53e Congrès de la CGT. Cette grève, c’est en fait une épreuve de force entre syndicalistes pour tenter de prendre l’ascendant, il s’agit d’une campagne électorale à deux milliards d’euros d’argent public. Pour comparer avec l’élection présidentielle française, celle-ci n’a coûté « que » 250 millions d’euros. La leçon que l’on pourra retenir, c’est que même l’Etat gère mieux que les syndicats, pourtant la barre était haute.

Vous pouvez aussi aimer

1 commenter

Obeguyx 11 novembre 2022 - 10:04

Une goutte d’eau dans la mer !!! La fermeture de Fessenheim et l’abandon de l’entretien des centrales (via la vente d’Alstom) ont coûté plus de 100 milliards d’€uros … une bagatelle qu’il ne faut surtout pas évoquer … et ne vous avisez pas à chercher un quelconque responsable … N’est-ce pas messieurs Macron et Pécresse …

Répondre

Laissez un commentaire