Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » La crise actuelle serait-elle finalement bonne pour l’économie future ?

La crise actuelle serait-elle finalement bonne pour l’économie future ?

par
90 vues

Depuis l’invasion de l’Ukraine par l’armée de Poutine, une nouvelle guerre froide s’instaure entre la Russie et l’Occident. Il est même probable que la Chine communiste entre dans le jeu dans les années à venir. Si à court terme les conséquences économiques peuvent être compliquées voire désastreuses, sur le long terme, ce « conflit » pourrait faire progresser l’Humanité. C’est la thèse de Madame Shirley Yu, professeure à la Kennedy School de Harvard.

Selon son article publié dans le Wall Street Journal, la première guerre froide a entraîné une vague d’innovation technologique et de croissance. Cette deuxième guerre froide ferait de même. En effet, de cette situation peut découler un engagement mondial croissant à investir dans la technologie et à innover.

La première guerre froide a eu un impact économique considérable. À son apogée, d’énormes investissements dans l’innovation ont permis d’envoyer des hommes sur la lune. Les technologies destinées à la défense ont donné naissance à internet et à la fibre optique, tous deux accidentels mais essentiels à l’innovation du XXIe siècle. Sans cette course technologique effrénée pour gagner la guerre froide, le monde ne serait peut-être pas entré dans l’ère de l’information après la chute du mur de Berlin.

Nous sommes aujourd’hui à l’aube d’une nouvelle révolution technologique majeure, basée elle aussi sur une course à l’armement. Les budgets de défense des pays occidentaux augmentent après l’invasion de l’Ukraine. Cet armement est aussi technologique et numérique, et des entreprises comme Stralink d’Elon Musk joueront un rôle majeur. Et tout cela devrait bénéficier aux prochaines générations.

Malgré les partisans de la décroissance, la course à l’innovation va perdurer, tout comme la recherche de la croissance. Néanmoins, comme le rappelle Mme Yu, le recours à des armes capables de détruire la civilisation pourrait anéantir tout ce progrès. Comme le risque en existait durant la première guerre froide… L’histoire se répétera-t-elle ? Les dirigeants actuels seront-ils aussi « sages » que leurs prédécesseurs ?

Vous pouvez aussi aimer

1 commenter

Obeguyx 26 avril 2022 - 8:55

Il n’y a jamais de sagesse dans la guerre, ni de progrès non plus, car s’il y en a ce n’est que sous la pression de la guerre et non l’inverse. Triste humanité, plus grand prédateur de la planète.

Répondre

Laissez un commentaire