Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » La commission des Finances élit un Insoumis au poste de président

La commission des Finances élit un Insoumis au poste de président

par
226 vues

Cette année, l’enjeu de l’élection du président de la commission des Finances de l’Assemblée nationale était plus fort que sous les précédentes législatures. Le poste échoit habituellement au premier groupe d’opposition sans que cette disposition ne soit gravée dans le marbre. Les deux candidats favoris étaient Jean-Philippe Tanguy (RN) et Éric Coquerel (LFI). Les couloirs de l’Assemblée bruissaient de la rumeur d’une alliance entre LR et le RN pour empêcher l’élection du trotskyste Coquerel. Malheureusement cette alliance n’a jamais eu lieu. Au bout d’un troisième tour haletant, ponctué de trois interruptions de séance, l’Insoumis a finalement obtenu la majorité absolue requise de 21 voix sur 42 – les élus de la majorité étant invités à s’abstenir – grâce aux voix des députés du groupe Libertés, Indépendants, Outre-mer et Territoires.

C’est un choc inédit que de voir un mélenchoniste, biberonné aux thèses trotskystes, accéder à un poste aussi stratégique. Celui-là même qui avait été à l’initiative de la marche contre l’islamophobie aux côtés d’intégristes musulmans peut maintenant prendre connaissance des documents fiscaux les plus secrets de l’Etat .

Il est surtout désespérant de noter que les élus de droite et du RN n’aient pas su se mettre d’accord alors que le profil de Jean-Philippe Tanguy apparaissait comme moins clivant et plus sérieux.

L’avenir s’annonce incertain tant la présidence donne accès aux secrets fiscaux des particuliers et des entreprises. Le risque est grand que LFI fasse de cette présidence une tribune politique pour exprimer sa haine des possédants, des entrepreneurs et des riches que compte notre pays. Enfin, cette élection témoigne de la banalisation de l’extrême-gauche, largement tolérée et soutenue par les médias en France.

Espérons que la présidence d’Eric Coquerel serve au moins à faire en sorte que les Français se rendent compte de l’incompétence des députés LFI en matières financières, fiscales et budgétaires ainsi que de la dangerosité des idées qu’ils défendent.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

9 commentaires

Daniel 1945 1 juillet 2022 - 7:40

C’est juste un renvoi d’ascenseur, Mélenchon ayant fait élire Macron au deuxième tour.

Répondre
Almaviva 1 juillet 2022 - 8:00

Quel malheur ! Si. ce triste sire fait< des erreurs, cela permettra aux français de voir l'étendue des incapacités de ces députés trotskistes !

Répondre
Astérix 1 juillet 2022 - 8:20

Comment ce communiste t’il été élu ? demandez aux députés LR qui, la preuve est faite, ont toujours préféré les socialos communistes avec lesquels ils ont toujours pactisé ! Comme Marine l’a précisé, si un LR avait été concerné, les RN auraient voté pour lui. Mais les LR étant les plus cons du monde, la réciproque n’est pas possible ????
J’espère que les LR qui ont perdu les 3/4 de leurs députés n’existeront plus le plus tôt possible.

Répondre
Mesnil 1 juillet 2022 - 9:11

Je ne suis pas RN mais lorsque 25 á 40% des Français votent dans ce sens, cela a bel et bien une signification. Mettre systématiquement de côté cet électorat et refuser constamment de se pencher sur les idées qu’il défend est totalement anti-démocratique et d’autant plus aberrant que le mouvement RN est certainement au moins plus enclin à faire quelque chose pour la France que ne le sont les divers extrême-gauche dont le souhait est plus de siphonner au maximum le pays et le livrer à quelque dictature masquée d’extrême-gauche. Georges Marchais n’est pas vraiment mort. La soif du pouvoir est toujours à l’affût chez tous ces caciques de partis. En tout cas, même si le règne de Macron est très criticable sur de nombreux points, on serait encore plus mal lotis avec LFI. Je ne comprends pas (ou malheureusement, trop bien) qu’un peu de non sens ne l’ai pas emporté lors de cette élection. Depuis avant sa première élection, j’avais compris à quelques réflections qu’il avait faites, que Macron manquait de maturité, avec ses suiveurs et avec les LR, ils viennent encore de le prouver.
Mais, cela fait 50 ans que l’extrême-gauche est cajolée par les différents pouvoirs et medias alors que la droite et l’extrême-droite sont systématiquement critiquées, souvent de façon viscérale. Il y a un vrai problème de fond dans les analyses. C’est quand même la droite qui fait vivre la société. Il suffit de connaître ou d’avoir vécu dans les pays des 2 tendances pour se rendre à l’évidence. Alors, même si bien des choses sont à améliorer, il faut rester réaliste et ne pas se jeter dans la gueule du loup déguisé en mouton!

Répondre
Mesnil 1 juillet 2022 - 9:16

évidemment, je voulais écrire que je ne comprenais pas qu’un peu de « bon sens » et non de « non sens » l’ait etc…

Répondre
Laurent MOTTE 1 juillet 2022 - 10:18

bien vu Astérix.

Répondre
nemoauditur 1 juillet 2022 - 5:09

Il me semble que cette affaire n’a aucune importance. Les Français sont habitués à la trahison des la gauche au profit de l’URSS, dans le temps, diverse, d’ailleurs, selon les milieux concernés. Leur haine de la réussite a précipité notre mort industrielle et l’esprit du grand patronat, très féodal, n’a rien arrangé.
Coquerel peut faire du mal, idéologiquement, mais sur le plan exécutif, il ne peut rien décider.
La combinaison perdante, c’est celle d’un président, élu minoritairement par une minorité de la nation et qui, de toute évidence, creuse les antagonismes par esprit de provocation. Dommage, car il a des qualités, mais pas de gestionnaire, en méprisant ostensiblement, lui ou son parti, 40 % de la population.
S’il y a une guerre avec la Russie, ce qui me paraît probable, je ne lèverai pas le petit doigt pour défendre la France du régime actuel, j’attendrai, indifférent.

Répondre
montesquieu 1 juillet 2022 - 5:50

D’abord, il y a Faure dont les convictions et le courage ne sont pas démontrés et qui aurait du imposer sa candidate acceptable par LR.
Ensuite, il y a LR qui préfère ne pas être accusé de « collusion » avec le RN pourtant bien différent du FN sur tout y compris hélas en matière économique.
Enfin, il y a Macron, qui préfère l’Europe fédéraliste, écologique,socialement « dé constructive » à la France qu’il souhaite diluée et donc affaiblie sans considération pour les français. Une mise sous tutelle comme la Grèce ferait probablement son affaire!

Répondre
franchounet 2 juillet 2022 - 9:50

Coquerel est un véritable extrême islamo-gauchiste: en plus de la manif 2019 contre la soi-disant islamophobie, il s’est occupé pendant des années de la course aux voiles !

Répondre