Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
Banner
Home » La Banque de France masque les failles structurelles de l’économie française

La Banque de France masque les failles structurelles de l’économie française

par Romain Delisle

François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France, a annoncé en début de semaine sur RTL que le taux de croissance pour l’année écoulée s’élevait à 6,7%. Après avoir rattrapé son niveau d’avant crise en août, le PIB (produit intérieur brut) devrait se situer en décembre à 0,75 point au-dessus de celui-ci.

Malgré la cinquième vague du Covid et la menace du variant Omicron, « les chefs d’entreprises ne changent pas significativement leur perspectives d’activité » a-t-il encore précisé. Les difficultés d’approvisionnement en matières premières et de recrutement des salariés demeurent toutefois les deux points noirs de la structure de la croissance française.

Si la Banque de France ne prévoit pas une vague de faillites post-Covid, un certain nombre de patrons de PME auront toutefois du mal à rembourser les PGE (prêts garantis par l’Etat) consentis durant la crise sanitaire.

L’inflation, de son coté, est aujourd’hui aux alentours des 3% et ne devrait repasser sous la barre des 2% que vers la fin de l’année prochaine.

Si conjoncturellement, notre pays reprend du poil de la bête, ce n’est qu’au prix d’une inflation en hausse et l’on se garde bien d’examiner le taux de croissance réel, c’est-à-dire déflaté. Les grands équilibres – position nette de la France à l’international, déficit public et de la balance commerciale – demeurent également dans le rouge.

A cela, il faut ajouter un marché du travail gangrené par les désincitations au travail, liées au niveau des aides sociales, qui génèrent artificiellement des pénuries de travailleurs. La reprise est donc bien en trompe l’œil et l’ère de la croissance molle n’est pas terminée.

You may also like

3 commentaires

Obeguyx 16 décembre 2021 - 9:35

La Banque de France masque les failles structurelles de l’économie française
Voilà une affaire bien enveloppée. Enfin tout va bien. C’est pas trop tôt. Je vous rassure, moi aussi, je tente de faire de l’humour. Plus c’est gros, mieux ça passe. On continue à nous prendre pour des cons, même à la Banque de France que je croyais une institution sérieuse.

Répondre
en fait 16 décembre 2021 - 11:19

La Banque de France masque les failles structurelles de l’économie française
Bonjour,
personnel et confidentiel,

le bilan de la BDF semble pour le moins bizarre, sauf erreur le passif correspond aux Ressources, l’actif aux Remplois, aussi, par quel miracle est il possible avec le « passif » et d’équilibrer pour pouvoir prêter beaucoup – crédits aux banques commerciales – ET acheter autant – titres de créances détenues ? . .. ….,
bonne journée.
tout va très bien.

Répondre
AlainD 16 décembre 2021 - 2:31

La Banque de France masque les failles structurelles de l’économie française
Monsieur de Galhau ne veut probablement pas mettre une ombre sur le bilan de Macron qui semble très satisfait de son mandat de président et j’espère qu’il n’en fera pas un second.

Répondre

Laissez un commentaire