Accueil » L’agence spatiale européenne préfère lutter contre les discriminations que conquérir Mars

L’agence spatiale européenne préfère lutter contre les discriminations que conquérir Mars

par Aymeric Belaud

Alors que l’Europe est dépassée dans la course spatiale qui emmène les Etats-Unis et la Chine vers Mars, l’Agence spatiale européenne (ESA) souhaite recruter dans la diversité. En effet, l’organisme a déclaré vouloir recruter plus de femmes dans les rangs de ses astronautes mais aussi des personnes handicapées.

Après avoir rappelé qu’il faut posséder une bonne condition physique, David Parker, directeur de l’exploration humaine et robotique à l’ESA, déclare que les astronautes doivent représenter « toutes les parties de notre société ». En plus de « s’ouvrir à la diversité », l’agence souhaite ouvrir sa sélection aux « handicapés des membres inférieurs » et aux « personnes de petite taille »…

Cette lutte contre les discriminations et le règne de l’ « inclusion » à tout prix sont ridicules. C’est avant tout les compétences scientifiques et une aptitude physique supérieure à la moyenne qui font un bon astronaute. Des conditions qui, soit dit en passant, discriminent les étudiants en arts du cirque et les obèses, qui ne peuvent candidater…

Pendant que les Etats-Unis et la Chine auront colonisé Mars, l’Europe se vantera d’avoir envoyé une personne handicapée dans l’espace. Un grand pas pour l’Humanité, vraiment ?

You may also like

Laissez un commentaire