Accueil » Hidalgo et la primaire de la gauche : un enfumage

Hidalgo et la primaire de la gauche : un enfumage

par Adélaïde Motte

Anne Hidalgo, créditée de 5% des intentions de vote pour la présidentielle (voire moins), un score guère moins brillant que celui de Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon, se demande ce qui empêche la gauche de décoller dans les sondages. Pour elle, c’est le trop plein de candidats. Elle propose donc une primaire pour des départager.

Deux autres raisons peuvent expliquer pourquoi la gauche ne parvient pas à convaincre. La première est que les Français se rendent compte, petit à petit, que son discours est faux, et ses solutions inapplicables. Ils comprennent que la redistribution appelée de ses voeux par un Mélenchon est synonyme d’impôts et de taxes plus que d’aides sociales, que l’écologie d’un Yannick Jadot est plus punitive qu’inventive, et que le bilan d’Anne Hidalgo à la Mairie de Paris est une vitrine du mal que fait le socialisme.

La seconde raison est que la gauche est déjà au pouvoir avec Emmanuel Macron.

Néanmoins, une primaire de la gauche pourrait avoir un avantage. Celui de rappeler que les socialistes ne craignent pas de s’allier aux communistes et aux islamo-gauchistes avec lesquels ils dirigent la Mairie de Paris par exemple.

Mais la vraie raison de cette primaire est bien évidemment tout autre : permettre à Anne Hidalgo de retirer sa candidature à l’élection présidentielle. Certaine de perdre, elle pourrait éviter ainsi une magistrale défaite en avril prochain.

Mais ni Jadot, ni Mélenchon, ni Roussel ne veulent de cette primaire. Anne Hidalgo devra donc sans doute boire le calice jusqu’à la lie.

You may also like

3 commentaires

Laurent 10 décembre 2021 - 4:50

Hidalgo et la primaire de la gauche : un enfumage
Il serait bien de regarder qui va payer sa campagne actuelle est-ce que ce sont les fonds publics de Paris qui est déjà sous perfusion avec l’argent public de tous ?

Répondre
JR 10 décembre 2021 - 9:24

Hidalgo et la primaire de la gauche : un enfumage
Bonjour, elle est démasquée, les beaux sourires, les dogmes, les formules toutes faites et la politique anti-industrie-automobile ne suffisent plus à tromper les électeurs contribuables. La vérité triomphe enfin. Merci.

Répondre
Obeguyx 10 décembre 2021 - 6:10

Hidalgo et la primaire de la gauche : un enfumage
Echec et mat !!! Ca fait tout de même plaisir, de temps en temps.

Répondre

Laissez un commentaire