Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
Banner
Home » Gel des prix du gaz, : pour l’instant, ce sont les fournisseurs qui payent

Gel des prix du gaz, : pour l’instant, ce sont les fournisseurs qui payent

par François Turenne

Après les augmentations historiques du prix du gaz, le gouvernement a annoncé le gel du tarif réglementé jusqu’en avril prochain autour de 45 euros le mégawattheure alors que le prix du marché se situe plus autour de 80-90 euros. Cette différence sera supportée par les fournisseurs, qui estiment que si les prix se maintiennent ou ne baissent pas drastiquement, les pertes de chiffre d’affaires pourraient se chiffrer entre 700 millions et 1 milliard d’euros pour certains d’entre eux. Le gouvernement travaille à l’élaboration d’un dispositif de lissage sur 12 à 18 mois pour permettre de compenser les pertes, mais refuse de toucher à la TVA. Il pense que les prix devraient redescendre à partir du premier semestre 2022. Il n’existe pour l’heure aucune certitude. En effet, la Russie construit deux gazoducs asiatiques pour être moins dépendante du marché européen. Quant au Qatar, il exporte la plus grosse partie de sa production vers l’Asie. Enfin, les tensions franco-algériennes sont à leur paroxysme, ce qui pourrait compliquer les approvisionnements. Tous ces éléments ne devraient pas contribuer à faire redescendre les prix de sitôt.
A terme, une restructuration du marché des fournisseurs de gaz pourrait s’opérer autour de quelques grands acteurs. Une moindre concurrence ne serait pas une bonne nouvelle pour les consommateurs qui en paieraient alors le prix.

You may also like

Laissez un commentaire