Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
Banner
Home » Fiasco et gaspillage de 12 millions d’euros pour le logiciel révolutionnaire de la Police nationale

Fiasco et gaspillage de 12 millions d’euros pour le logiciel révolutionnaire de la Police nationale

par Aymeric Belaud

Un énième gaspillage de plus. Cette fois-ci, il concerne la police. Mis en service en 2017, le logiciel Scribe va être abandonné. Véritable espoir de faciliter le travail des enquêteurs, il n’est plus désormais qu’un fiasco financier supplémentaire, au coût de 12 millions d’euros pour le contribuable. Le projet est mort-né, et tout est à refaire désormais. Un nouvel appel d’offres va être lancé et des millions vont encore être dépensés, en espérant, cette fois-ci, qu’ils le soient à bon escient.

Ce gaspillage d’argent public est devenu tellement commun en France que plus personne ne s’en étonne. Il interroge tout d’abord sur l’efficacité du système des appels d’offres. Ensuite, il met le doigt sur la complexité des démarches administratives et judiciaires à laquelle nos policiers sont confrontés, une complexité telle qu’un logiciel peine à la prendre en compte.

Le nouveau projet devrait voir le jour en 2024. En attendant, les forces de l’ordre travailleront avec un logiciel désuet, marque de l’abandon de l’Etat pour les missions régaliennes alors que les dépenses sociales explosent.

You may also like

10 commentaires

zelectron 2 novembre 2021 - 6:24

Fiasco et gaspillage de 12 millions d’euros pour le logiciel révolutionnaire de la Police nationale
France, la première mission de l’état : GASPILLER , what else ?

Répondre
l 2 novembre 2021 - 7:03

Fiasco et gaspillage de 12 millions d’euros pour le logiciel révolutionnaire de la Police nationale
Et un de plus … que ne peut-on pas faire avec l’argent des autres ….
La première mesure serait de supprimer toutes ces Cop, salon des Maires et autres manifestations qui n’ont d’existence que pour faire dépenser l’argent public à tout va.

Répondre
Astérix 2 novembre 2021 - 8:22

Fiasco et gaspillage de 12 millions d’euros pour le logiciel révolutionnaire de la Police nationale
Tant que les Français continueront à élire des crétins, il ne se passera rien sauf des milliards jetés par la fenêtre !

Répondre
elyseeG 2 novembre 2021 - 9:02

Fiasco et gaspillage de 12 millions d’euros pour le logiciel révolutionnaire de la Police nationale
Ça montre surtout l’incurie de l’administration. Ancien dirigeant, je sais ce qu’est un appel d’offre logiciel, encore plus pour l’état. Sans rentrer dans des détails techniques, pour que le logiciel réponde aux besoins et que le prestataire puisse remplir sa mission , il est du ressort du client , dans ce cas l’état , de fournir les éléments pratiques donc de qualifier des interlocuteurs.
Vous imaginez la question et la réponse attendue . La législation et les procédures étant tellement complexes et en mouvement perpétuel, comment voulez-vous que les concernés puissent répondre ?? Personne n’y comprend rien. De plus quel fonctionnaire va s’engager sur une question pratique.
Quand vous avez affaire à une société privée, celle-ci est responsable et délègue des personnels compétents pour s’assurer de l’efficacité de son investissement. A défaut l’entreprise se met en difficultés financières et prendra des mesures coercitives envers les responsables , logique et normal.
Essayez donc d’associer ces critères avec une administration : efficacité, personnels compétents, responsabilité, mesures coercitives, rétorsions ….la bonne blague.
C’est le règne de la défausse, du je ne sais pas , du c’est pas moi qui peut répondre , du il faut voir avec, du on n’est pas au courant, du je ne peux pas prendre la responsabilité … etc..
C’est bien pour ça qu’après le premier projet de développement rapidement avorté pour exactement les mêmes raisons , j’ai toujours refusé de donner suites à de telles demandes.

Répondre
AlainD 2 novembre 2021 - 10:55

Fiasco et gaspillage de 12 millions d’euros pour le logiciel révolutionnaire de la Police nationale
Nous avions déjà eu un exemple édifiant avec le fiasco » Louvois » qui prétendait gérer la solde des militaires. Entre les personnels qu’on avait trop payés et ceux qui ne l’étaient pas, ce fut comme disait l’inénarrable Philippe le « bololo »(désolé pour l’orthographe). Y eut il des responsables désignés du désastre ? Que nenni et dans le cas présent je ne vois aucune raison pour que cela soit différent. C’est à croire que l’Etat est tellement riche que l’argent lui brûle les doigts pour le dépenser aussi mal.

Répondre
zelectron 3 novembre 2021 - 12:01

Fiasco et gaspillage de 12 millions d’euros pour le logiciel révolutionnaire de la Police nationale
lire aussi le mémorable article de H16 : http://h16free.com/2021/11/03/69868-la-non-informatique-etatique-parvient-a-produire-le-non-logiciel-scribe

Répondre
ambelouis 3 novembre 2021 - 4:58

Fiasco et gaspillage de 12 millions d’euros pour le logiciel révolutionnaire de la Police nationale
« 12 millions » pour la police , mais c’est une goutte d’eau dans les innombrables et mêmes incalculables fiascos connus ou qui sont émergés…dans tous les domaines « gérés » et « organisés » par l’État et ses brillants Hauts fonctionnaires,titrés, garants de .le bonne gestion des missions confiées à bonne fin…?.
La liste des ces fiascos, fait peur et entre autres, la Cours des Comptes en dénonce « quelques uns », car elle ne peut pas faire autrement….!
J’aimerai qu’un organisme indépendant ait le courage et le temps, de dénombrer ( décrire et chiffrer) les « fiascos » de l’État, sous chaque différent président depuis Monsieur Pompidou….inclue.bien évidement…!
Attention aux cardiaques lors de la publication des résultats….
Cardiaques, s’abstenir.

Répondre
PhB 3 novembre 2021 - 5:06

Fiasco et gaspillage de 12 millions d’euros pour le logiciel révolutionnaire de la Police nationale
Commentaire laissé le 02 nov à 16h04 (non publié)
[IREF2021nov02_FiascoLogicielPoliceNationale]
Comme le dit « Asterix »
Tant que les Français continueront à élire des crétins, il ne se passera rien sauf des milliards jetés par la fenêtre !
Le problème: avez-vous vu le panel des politiques se présentant pour remplacer monsieur Macron?
Ma fille (de 33 ans) a pris sa décision.
Elle n’ira voter qu’au premier tour.
Les bulletins blancs n’étant (toujours) pas pris en compte!
Un président élu avec moins du quart des voix ne devrait pas accéder à la fonction!
On va se retrouver au second tour (comme d’habitude) en chemin pour un « Bis Repetita »: La LREM et le RN se retrouvant en « tête à tête ».
Les français ne sont pas encore « mûrs » pour voter  » l’extrême » mais ça en prend doucement le chemin.
On aura peut-être avant une insurrection ou pire une guerre civile!
PhB

Répondre
Henri w 7 novembre 2021 - 8:17

Fiasco et gaspillage de 12 millions d’euros pour le logiciel révolutionnaire de la Police nationale
Bonjour
ce n’est certes pas le premier bug
a rapprocher du logiciel LOUVOIS pour la gestion des payes de l’armée le même prestataire
capgemini
Nos élites aux commandes confondent fabrication de logiciel et études préliminaires de l’organisation du travail .qui permet de définir un cahier des charges et de recueillir les bonnes idées ainsi que le fonctionnement avec un objectif reduire les taches fastidieuses, répétitives
Fluidifier en définitive pour pouvoir disposer d’un outil
Des fabricants de lignes d’octets ils y en a a la pelle, car nous avons tellement augmente les puissances de calcule, les vitesses d’accès et les capacités de stockage que nos informaticien ne sont plus obligés d e réfléchir .
L’organisation du travail est semble t il sortie des radars des chefs ou bien es ce une science
qui n’est plus enseigné et pense que l’informatique regle tout!

Répondre
Miton 7 novembre 2021 - 12:23

Fiasco et gaspillage de 12 millions d’euros pour le logiciel révolutionnaire de la Police nationale
Les fonctionnaires n’ont aucune comptence pour fabriquer des logiciels de bonne qualite.
Cela devrait donc leur etre interdit, mais ils font ce qu’ils veulent : dilapider l’atgent public reste leur premiere motivation….
Bonne journee a tous

Répondre

Laissez un commentaire