Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Des femmes musulmanes réclament le droit de ne plus porter le hijab en Occident

Des femmes musulmanes réclament le droit de ne plus porter le hijab en Occident

par
1 070 vues

Dans les pays où s’exprime le multiculturalisme comme les Etats-Unis et le Canada, les femmes musulmanes tentent d’alerter sur leurs conditions. En effet, dans ces pays la loi ne les protège pas des mariages forcés et n’interdit pas la burqa ou la polygamie. Face à cela, plusieurs femmes ont commencé à parler de ce qu’elles endurent lorsqu’elles sont soumises à la charia. Elles dénoncent à la fois le voile comme un objet d’oppression et d’invisibilisation de la femme, et la censure qui pèse sur la critique du voile en Occident sous couvert de lutte contre l’islamophobie.

Ainsi est né le mouvement #LetusTalk à l’initiative de deux militantes, Masih Alinejad et Yasmine Mohammed. La première est née en Iran où ne pas porter le voile conduit à la prison. Quand elle est arrivée aux Etats-Unis, on lui a dit que si elle partageait son histoire, elle risquait de « nourrir l’islamophobie ».

Quant à la seconde, elle a été élevée dans une famille fondamentaliste mais a coupé les ponts avec celle-ci pour s’émanciper. Yasmine Mohammed a écrit un ouvrage que tout islamo-gauchiste devrait lire « Unveiled: How Western Liberals Empower Radical Islam ». Elle y développe l’idée que le voile n’est pas un habit culturel comme les autres, mais un outil politique, oppressif et un marqueur de domination de l’homme sur la femme. Le hijab n’est pas une forme de liberté comme le prétendent certaines féministes, car bien des femmes ne sont pas libres de leur choix.

Les deux militantes regrettent qu’il n’y ait pas plus de prévention contre le voile et de mobilisation pour encourager le « dévoilement ». C’est même le contraire qui se produit souvent. Souvenons-nous de la campagne du Conseil de l’Europe et de l’UE en faveur du port du voile. A cette occasion, l’écologiste Sandrine Rousseau avait déclaré qu’ « elle trouvait cela beau ».

Libération et Le Monde, ardents promoteurs du mouvement #MeToo, se feront-ils les relais de #LetusTalk ?

 

Vous pouvez aussi aimer

7 commentaires

Teisserenc 17 janvier 2022 - 10:04

Et encore le voile n’est pas le pire. Dans mes pérégrinations au Moyen Orient j’ai vu en plus du voile des masques de cuir par dessous ce voile. En particulier dans un avion, côte du golfe Persique, trois femmes ainsi accoutrées descendent d’avion, sous les remarques d’un steward « des fantômes », et suivies par un gentleman vêtu à l’européenne tres élégant et arrogant : le mari ! Spectacle honteux. Pauvres filles.

Répondre
FEDYCKI Ghislaine 17 janvier 2022 - 10:57

PUISSANCE DE L’interminable adolescence il y a belle lurette que nous les femmes du pays de FRANCE savons que nous avons eu la LIBERTE EN 1945 alors c’est quoi ces bagarres qui font monter la VIOLENCE et qui explique que chacun reste chez soi !!!! quand le travail sous astrein a une obligation et bien vous obptempérer au nom du sacré ‘ne fais pas a autrui ce que tu ne voudrais pas que l’on te fasse !!! de ce temps là on respectait ceux qui nous enseignait le RESPECT DE L’AUTRE

Répondre
AlainD 18 janvier 2022 - 10:09

Chez nos bien-pensants de gauche on ne trouve rien à redire au sort des femmes musulmanes non seulement dans ces pays où elles n’ont que le droit de se taire et d’obéir mais même en France où des olibrius voudraient encourager la séparation hommes-femmes dans les piscines, le port de la burka et autres brimades.
Entendons les voix de celles qui se rebiffent et dénoncent ces pratiques d’un autre temps.

Répondre
Rémi 19 janvier 2022 - 10:46

Liberté …Liberté … pour un épanouissement individuel hors de toutes sortes d’enseignements d’asservissements venus de l’Au-Delà instrumentalisés par des Hommes en conquête de pouvoir hors de toutes notions identitaires et de respect…
Monde instrumentalisé, pour asservir, soutenu par des « Homes » de pouvoirs, aux télescopages spirituels et intellectuels capable de soumettre les femmes au nom de d’illuminations politiques capables d’exigences protectrices masculines…
Mais le monde dit : « Libre » et « CIVILISÉ » est politiquement et sociologiquement lâche, incapable de faire admettre la LIBERTÉ dans ses principes et leurs applications, dans le monde au nom des exigences économiques et géostratégiques…
Vauvenargue a écrit : « NOUS QUERELLONS LES MALHEUREUX POUR NOUS DISPENSER DE LES PLAINDRE… »
Alors plaignons toutes ces contraintes faites aux femmes par instrumentalisations des Hommes de  »Foi’ et retranchons-nous vers la pensée de Vauvenargue, au nom de notre principe de la lâcheté, en bonne conscience.
Alors, bon courage à toutes les femmes du monde qui veulent se battre, unies dans un même combat, pour défendre leurs libertés intellectuelles, physiques et spirituelles,
J’encourage tous les Homme libres et respectueux des femmes à s’unir activement pour anéantir ces « Croyants instrumentalisés » de toutes ces contraintes et menaces odieuses…
C’est ce que j’ai entrepris de faire depuis plus de 10 ans, étant résident dans u pays arabe….
Ainsi est le monde !

Répondre
montesquieu 23 janvier 2022 - 11:33

L’égalité homme femme n’est elle pas constitutionnelle en France et en Europe?
Si oui, pourquoi tolérons nous (par lâcheté?) les femmes voilées?
C’est un devoir de défendre la liberté des femmes chez nous et dans le monde y compris musulman qui a oublié Nasser et Bourguiba par ex!

Répondre
Letiche 23 janvier 2022 - 2:25

Le comble c’est de voir une femme politique d’extrême gauche ,Sandrine Rousseau ,qui trouve que le voile est beau !!!!!!! Il faudrait lui mettre une Burka ,on ne la reconnaîtrait pas quand elle dit des conneries .Lamentable .

Répondre
Obeguyx 24 janvier 2022 - 10:41

Pour régler ce problème et ceux qui y sont rattachés, il faudra que le sang, hélas, coule. Les seuls responsables (comme en 40) sont les politiques et croyez-moi, ils ne paieront pas. Ceux de 40 n’ont pas payés et pour certains d’entre eux ont même retrouvé leur place. D’autres ont été protégés (Bousquet) pour ne pas avoir de révélations immondes à faire.
Tous est pareil aujourd’hui, l’histoire est un éternel recommencement. Seules les formes changent au gré des évolutions, si on peut appeler ça évolutions.

Répondre

Laissez un commentaire