Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Derrière les habits neufs « intersectionnels » de l’ultragauche, l’archaïsme 

Derrière les habits neufs « intersectionnels » de l’ultragauche, l’archaïsme 

par
823 vues

La journaliste Judith Waintraub vient de faire paraître dans Le Figaro Magazine du 26 mai mai 2023 une remarquable enquête, riche et fouillée, sur les nouveaux visages de l’ultragauche en France. Parmi le grand nombre de faits édifiants qu’on y apprend, il y a notamment celui-ci : 35% des Français, toutes sensibilités politiques confondues, considèrent que la violence peut se justifier dans certains cas pour faire avancer sa cause ou ses idées ! Un chiffre qui grimpe même à 60% (mais est-ce ici tellement une surprise ?) dans le cas des sympathisants de LFI, selon un sondage de l’Ifop-Paris Première. Que plus d’un tiers de nos concitoyens légitiment ainsi la violence en démocratie est clairement le signe que quelque chose ne va plus du tout dans notre pays : faut-il le rappeler, la violence est foncièrement illicite dans une démocratie libérale, à moins qu’un ou des individu(s) y ait eu illégitimement recours, auquel cas il incombe à l’État d’y apporter la sanction nécessaire, proportionnellement à la gravité de l’infraction commise. Venant de la part de la « plus grande démocratie du monde », ces chiffres ont de quoi interloquer, et devraient sans doute nous amener à plus de modestie, nous qui d’ordinaire aimons tant donner des leçons de démocratie au reste du monde.

Ainsi qu’il ressort de cette enquête, l’ultragauche n’est plus de même nature que celle d’autrefois : elle est en effet devenue « multicausale » ou « intersectionnelle » : indigéniste, décoloniale, contre le patriarcat, contre l’« islamophobie », prête à tout pour empêcher l’ « apocalypse climatique »… En voici un exemple parmi bien d’autres : « Nous sommes des jeunes révolté.e.s (NDLR : en écriture inclusive, s’il vous plaît), peut-on lire dans l’« Appel des Soulèvements de la Terre » – l’acte de naissance d’un collectif écologiste fondé en janvier 2021 – qui ont grandi avec la catastrophe écologique en fond d’écran (sic) et la précarité comme seul horizon (re-sic) ». Certes, l’Occident peut certainement encore faire des progrès en matière environnementale. Mais arrêtons de nous illusionner par aveuglement idéologique : les pays les plus pollueurs au monde ont été les ex-pays socialistes, ou encore ceux qui ont émergé économiquement ces dernières décennies (Chine, Inde, Brésil…). Quant aux propos sur la « précarité comme seul horizon », on peut l’attribuer au fait que les « « bébés » antifas » – comme l’écrit la journaliste -, nés après la chute des communismes, n’ont pas eu la « chance » de connaitre l’ « avenir radieux » que ceux-ci promettaient à leur peuple… Soyons clairs : derrière les habits neufs « intersectionnels » de l’ultragauche, c’est la même haine viscérale de la « société ouverte » (fondée sur le capitalisme de laissez-faire, l’individualisme et la propriété privée) qui est toujours à l’œuvre.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Laissez un commentaire

3 commentaires

Bruno GERMAIN 1 juin 2023 - 9:29

Tous ces hurluberlus, pour ne pas dire indigents mentaux n’ont jamais rien créé quoique ce soit, sinon de gueuler comme des veaux. Héritiers de la terreur de 1793 comme déjà dit dans un autre article paru il y a qq. semaines dans l’IREF.
L’Histoire ? Bof ! ils s’en foutent, la science, ils s’en foutent, la beauté du monde, ils s’en foutent, toujours tournés vers le diabolisme politique et les trous noirs de l’Univers et « l’alcoolisme ». Un livre de 1500 pages ne suffirait pas à dénoncer point par point leur imbécilité, leur inculture crasse, leur immoralité et leur contamination aux faibles d’esprit. A toute objection, il nous menace d’un coup de poing dans la gueule.
En somme, ce sont des Poutiniens ! AMEN !

Répondre
Oncpicsou 1 juin 2023 - 9:56

Tous ces « baratino-litteraires » donneurs de leçons se demandent t ils, parfois, ce qu’ils ont fait, eux, pour libérer l’humanité de la famine, des contraintes ménagères, des maladies etc. Qu’ont ils fait pour que chacun puisse se loger décemment, voyager, avoir des loisirs, regarder le monde sur leur TV communiquer avec leurs smartphones etc.
Ils connaissent tous François Mitterand (!), mais personne ne sait qui est Jacob Perkins (bienfaiteur de l’humanité: inventeur du groupe frigorifique qui permet la conservation, les pompes à chaleur etc.) !!!
Cette frustration, que génère leur stérilité, ils la canalisent dans des « luttes » artificielles, aux objectifs pseudo-vertueux, qui sont sensées leur donner de l’importance, mais leur but inconscient c’est détruire, y compris par la violence, ce qui est le reflet de leur nullité.

Répondre
Gérard Couvert 2 juin 2023 - 6:08

« nous qui d’ordinaire aimons tant donner des leçons de démocratie au reste du monde. » un exemple ? Réflexe anti-français primaire. Pollution et gaspillages engendrés par le mode de vie aux États-Unis ?

Répondre