Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Delphine Ernotte oublie que les Français, même s’ils ne les regardent pas, sont obligés de payer pour les chaînes de France Télévisions !

Delphine Ernotte oublie que les Français, même s’ils ne les regardent pas, sont obligés de payer pour les chaînes de France Télévisions !

par
1 363 vues

Dans une interview accordée au Figaro, Delphine Ernotte, la présidente de France Télévisions, soutient que les chaînes privées « se trompent de combat et d’époque ». Sa réaction intervient après que TF1, M6, Canal+ et Altice ont envoyé un courrier à Elisabeth Borne, dans lequel ces chaînes privées réclament « une clarification des règles du jeu pour le service public ». Selon elles, « le service public jouit, depuis plusieurs années, d’avantages compétitifs – importants par rapport aux groupes privés – qui interrogent sur la clarté de ses missions et de son financement ». Le système actuel permet au service public de « développer une programmation étonnamment commerciale sur ses grandes chaînes, en particulier sur France 2 », ce qui aboutit à une forme de concurrence déloyale avec les chaînes privées, en particulier en ce qui concerne le sport, la fiction et le cinéma américain.

Mme Ernotte nie toutes ces accusations – une véritable « agression » – et insiste sur les missions de service public qui seraient, cela va de soi, au cœur des chaînes de France Télévisions. Pour elle, le reste – cinéma américain, fiction, rencontres sportives – n’est que marginal dans les programmations. Elle oublie néanmoins une chose essentielle : l’Etat lui verse 2,4 milliards d’euros par an, ce qui représente plus de 80 % de ses ressources. Même s’ils ne regardent jamais les chaînes publiques, les Français paient pour elles avec leurs impôts. Plus encore, France Télévisions a été épinglée plusieurs fois par la Cour des comptes dans des rapports portant sur sa « mauvaise gestion, son manque de rigueur et parce que l’entreprise ne s’est pas assez réformée pour faire face à la révolution numérique qui modifie profondément l’environnement dans lequel elle évolue, ses métiers et les usages des téléspectateurs. » C’est plutôt France Télévisions qui se trompe de combat et d’époque, pas les chaînes privées.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

6 commentaires

Roven 18 mai 2023 - 5:34

Il est scandaleux que des budgets publics financent France Télévision qui impose à ses télespectateurs autant de pub. que les chaînes privées, soyons logiques : privatisons et supprimons le financement public, ou bien supprimons la pub. ! Tout cela pour financer des séries et des talks shows comme les autres, en ayant abandonné les véritables productions. Le petit milieu audio-visuel public bobo vit trop bien de sa soumission au pouvoir.

Répondre
Jean-Aymar de Sékonla 18 mai 2023 - 6:26

Financée par tous les français mais diffusant une propagande tellement orientée que je n’ai même pas besoins de préciser laquelle !

Répondre
Bruno GERMAIN 18 mai 2023 - 10:35

Comme d’habitude avec les technocrates de la fonction publique, elle ose se gargariser avec ses chaînes que nous payons très très cher et tellement mal gérées. Madame, vous feriez bien de faire quelques économies. MAIS, elle en est bien incapable. Avec une telle gestion dans une entreprise privée, ce serait le dépôt de bilan !
Vive l’Etat dispendieux et son gouffre de dettes, évidemment toujours payées par le contribuable !
ERNOTTE, ça rime avec SOTTE et CHOCHOTTE !

Répondre
MIGACZ Jean Marc 19 mai 2023 - 12:18

Et nous attendons toujours que cette chaine diffuse ses journaux d’informations avec un codeur LSF (langue des signes française) pour les sourds, qui sont depuis toujours, et restent, marginalisés parce qu’ils n’ont pas accès aux infos, aux prises de paroles de tous ceux qui sont et qui font la politique ainsi qu’aux grands débats de société. C’est la moindre des choses pour une chaine nationale subventionnée.

Répondre
tadei jean philippe 21 mai 2023 - 8:00

et que certain(e) journaliste ne sont pas de tout mais alors pas de tout objective

Répondre
Jacques Baudouin 21 mai 2023 - 10:26

Comme je suis heureux de financer, grâce à mes impôts, les idées que je combats tous les jours : Wokisme, bien pensance de gauche, islamo gauchisme, déconstruction du mâle, sus au libéralisme, écriture inclusive et j’en passe !!!
Comme la plupart des français, il y a longtemps que les chaînes publiques sont bannies de ma programmation !

Répondre