Accueil » Catastrophes climatiques : et si l’on retirait l’Oscar à Al Gore ?

Catastrophes climatiques : et si l’on retirait l’Oscar à Al Gore ?

par Nicolas Lecaussin

Pas étonnant que l’audience des Oscars soit en chute libre depuis quelques années. La dernière cérémonie s’est ridiculisée avec la claque reçue par le comique Chris Rock de la part du comédien Will Smith qui, visiblement, a confondu les rôles de ses films avec la réalité. Il a même eu l’Oscar du meilleur acteur mais, lors de ses remerciements, il n’a pas jugé bon de s’excuser d’avoir perdu ses nerfs. Il est question ces jours-ci de lui retirer le prix. Mais il y’a quelqu’un d’autre à qui on devrait retirer l’Oscar. Il s’agit d’Al Gore, ancien vice-président des Etats-Unis, qui a reçu en 2007 l’Oscar du meilleur long métrage documentaire pour son film, An inconvenient Truth (Une vérité qui dérange). Dans ce documentaire, il soutenait que le réchauffement climatique allait provoquer, dans les dix années qui allaient suivre, une augmentation des tornades, que le glacier du mont Kilimandjaro disparaîtrait d’ici 2016 et, qu’à partir de 2014, il n’y aurait plus de glace durant les étés arctiques.

Deux ans après avoir obtenu l’Oscar, lors du Sommet de Copenhague sur le climat (2009), Al Gore récidive et prédit que la glace de l’Arctique devrait fondre d’ici 2014. Aucune de ces prédictions ne s’est réalisée. La glace est toujours là et il n’y a pas plus de tornades qu’avant. Même le GIEC, dans son Rapport de 2013 contredit Al Gore : il n’y a pas une augmentation des phénomènes climatiques extrêmes qui serait causée par le réchauffement climatique. Ne devrait-on pas lui retirer l’Oscar ?

Vous pouvez aussi aimer

6 commentaires

Obeguyx 2 avril 2022 - 12:15

De manière très ironique je dirais qu’on ne retire pas les oscars attribués et que c’est un peu comme les « traités » qu’on ne respecte pas et qui ne devraient pas être contestés. J’ajoute que pour les oscars, comme pour les traités, on mettait un peu plus d’intelligence et de rigueur avant, soit de les attribuer, soit de les signer, il n’y aurait vraisemblablement pas autant de déception. A force de faire n’importe quoi avec n’importe qui on a le résultat recherché (si j’ose dire).

Répondre
JR 3 avril 2022 - 1:32

Bonjour, il conviendrait de faire comme CLINTEL (association de 1 000 scientifiques indépendants), de porter plainte pour diffamation: https://wattsupwiththat.com/2022/03/29/clintel-goes-to-court-2/
Ce n’est qu’avec de telle action que nous réussirons à stopper les Climatejugend et les apôtres apocalyptiques de la plus grande escroquerie de ce siècle. Escroquerie organisée au nom du réchauffement d’origine anthropique et comme il fait froid, qui est alors devenu le dérèglement climatique… Elle est pas belle la vie, quoi qui se passe il faut payer. Merci. Bien à vous

Répondre
JR 3 avril 2022 - 2:02

Bonjour, les Jadot, Rousseau, Pécresse (qui veut régler le climat) et autres hystéroclimatiques doivent être stoppés de toute urgence grâce à des procès retentissants. Les journalistes subventionnés répétant sans cesse les mêmes inepties scientifiques devraient aussi s’expliquer devant les tribunaux sur l’origine de leur propagande. Il y a quelques années, tous les présentateurs météo avaient été sommés de glisser « réchauffement climatique » à chaque occasion que se présente. Remarquez bien Evelyne Dhéliat n’échappe pas à la règle, sinon pas de chocolat. Sans discernement, bien entendu, entre réchauffement d’origine naturelle et réchauffement d’origine anthropique. Ceci afin de créer la confusion et de culpabiliser l’être humain.
Philippe Verdier ne voulant pas sombrer dans la néo-religion a été prié de quitter avec perte et fracas son poste à France 2, après avoir édité son livre « investigation climat ». Et devinez qui était présidente du groupe audiovisuel publique; déjà la nébuleuse escrolo-cancelo-gaucho-wokiste Delphine Ernotte, qui chasse hors de ses services les plus de 50 ans… Il est insupportable de payer une redevance qui contribue non seulement à son salaire de 400 000 €/an, mais en plus pour se voir endoctriner des idées déclinistes de la France, du déclassement des Français, approuver les 80 km/h, les malus à 50 000 € et les taxes « dites » Carbone de tous poils. C’est une honte, c’est une porte parole Macroniste.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_Verdier
Notez que ce film qui lui a rapporté des Mds de $ a été érigé en documentaire idéologique en France, mais interdit en Angleterre en tant que tel. Ce siècle sourit aux escrocs en bande organisée et aux néo-dieux, alors que la science est censée nous en préserver. En résumé, toute personne publique qui corrèle le climat, la pollution et la bienfaisante molécule de C02 présente à 0,04 %, devrait être traduit en justice pour tentative de duperie. Résistons. Merci. Bien à vous

Répondre
Nounours 3 avril 2022 - 3:21

Bonjour,
Il sera difficile de déchoir Will Smith de son Oscar car Harvey Weinstein et Roman Polanski n’ont pas été contraints, en leur temps, de rendre leur statuette après avoir été exclus de l’Académie. D’ailleurs, Smith a pris les devants en démissionnant de cette instance. Par contre, je valide sans réserve le fait qu’il faudrait le supprimer à Al Gore mais on nous rétorquera que c’était une reportage fiction alarmiste même si ce dernier a été qualifié de documentaire. Toutefois, il y a un autre prix qu’il faudrait mettre sur la sellette, c’est le Prix Nobel de la paix du GIEC. On voit où nous conduisent les restrictions des énergies pétrolières imposées par ce groupuscule au nom du prétendu réchauffement climatique anthropogénique. Derrière la guerre Russo-Ukrainienne se cache des intérêts américains et leur gaz de schiste voulant supplanter les russes sur ce marché et tout est on pour y arriver, même le sacrifice d’ukrainiens et de russes. Le GIEC est un organisme à la botte des politiciens américains et occidentaux, lui retirer ce prix serait une manière de porter un coup à Al Gore et à un « scientologue de l’escrologie française »… Mais là aussi, mon idée n’est que fiction.
Bien réalistement

Répondre
JR 4 avril 2022 - 12:01

Bonjour Monsieur Nounours, je plussoie votre commentaire. Cette escroquerie en bande organisée, sous prétexte du réchauffement climatique d’origine anthropique va être à l’origine de nombreux désordres sociétaux dans les années ou mois à venir. Merci. Bien à vous.

Répondre
Nounours 4 avril 2022 - 4:09

Bonjour JR,
Il est vrai que le crime de lèse-majesté de Philippe Verdier ; critiquant et même dénonçant les liens entre scientifiques, politiques, lobbies économiques, ONG environnementales, est et était totalement « impardonnable » :joy: . Entre celui qui se permettait de railler les « sans-dents », celui qui s’est lavé les mains dans le sang contaminé, et la présidente de France Télévision limite paranoïaque, il ne pouvait pas s’en sortir.
Pensez-vous, il venait de mettre en évidence la plus grosse escroquerie qui a commencé réellement en 2002 en France avec la célèbre phrase « la maison brûle ! ». Lorsqu’il a envoyé sa lettre ouverte au président de la République François Hollande lui signifiant l’inutilité de la COP21, il ne se doutait pas qu’ils étaient tous dans la combine et à « sang pour sang ». Malgré son engagement dans l’escrologie, il a eu au moins le courage de mettre sur la table cette dérive que seuls « les réalistes » osent dire tout haut.
Bien réalistement.

Répondre

Laissez un commentaire