Accueil » Le coût du personnel représente 44% du prix d’un plat au restaurant

Le coût du personnel représente 44% du prix d’un plat au restaurant

par Philbert Carbon

Le groupe Nouvelle Garde (3 brasseries à Paris) a eu la bonne idée de décomposer, sur le ticket de caisse (voir image), le prix d’un de ses plats emblématiques, la saucisse-purée.

Dans les 13 € payés par le client, les matières premières ne comptent que pour 2,55 € HT (soit moins de 20%). Le principal poste qui explique le prix du plat est celui du personnel : 5,19 €, soit 44%.

Preuve supplémentaire que le coût des charges sociales est bien trop élevé en France !

Vous pouvez aussi aimer

3 commentaires

Astérix 11 septembre 2022 - 8:21

Il faudrait apprendre aux élèves dans le secondaire et dans les universités ce que représentent les coûts pour une entreprise au lieu de leur apprendre des conneries gauchistes inutiles !
Les élèves comprendraient peut être qu’un Pays ne peut pas fonctionner avec 70 % du PIB de dépenses publiques. Tout est lié.
Ainsi les socialosgauchos seraient peut être moins nombreux en France !?? à l’avenir ?

Répondre
PhB 11 septembre 2022 - 10:22

Merci pour cette étude très détaillée.
Elle me semble indispensable pour comprendre les problèmes rencontrés par cette profession.
Je serais favorable pour que ces infos soient systématiquement affichées sur la facture au moment du règlement de l’addition.
Donc si vous lancez une pétition dans ce sens, je serai parmi les premiers à signer!
J’en déduis plusieurs choses:
– Avec 44% de frais pour le personnel, nous avons affaire à une activité à fort valeur humaine ajoutée. Une activité « noble ».
Il y a les charges certes, mais le client devrait avoir cet aspect à l’esprit, quand il franchit la porte de l’établissement et, peut admettre que les prix extrêmement bas du plat du jour sont probablement à revoir à la hausse.
– Matière première à 19,6% ; la part importante d’un repas, puisque c’est ce qui sera mangé. RAS
‘- Matériel de cuisine et remboursement d’emprunts tous deux situés près des 7%, rien d’anormal non plus pour ce genre d’activité.
– Logiciels de fonctionnement à deux fois le budget de communication : 1,38% / 0,71%: j’aurais aimé avoir le rapport dans l’autre sens, comme quoi le Software ça rapporte bien aux acteurs de la fonction.
– Arrive le plus choquant pour moi! Les frais bancaires, certes minimes, sont au même niveau que toutes les dépenses d’énergie.
Pourtant, il faut chauffer les aliments, chauffer les locaux en hiver, de l’énergie (eau, etc..;) pour la vaisselle, etc…
Il est bon de rappeler aux lecteurs le coût prohibitif de l’usage de la Carte Bancaire pour le commerçant.
Il est prélevé TROIS FOIS:
Une première fois, mensuellement pour l’accès au service.
Une seconde fois, de façon hebdomadaire ou journalière, pour le transfert à sa banque des données de ses « zapettes ».
A chaque payement, qui lui coûtera entre 0,50€ et jusqu’à 2€, suivant l’établissement bancaire et suivant le contrat avec ce dernier*
* Je tiens ces dernières données de mon coiffeur qui a changé de prestataire, le premier lui demandant 1,50€ par opération??????
Il m’a dit « pour une coupe à 18€ c’est prohibitif! »
Chers lecteurs, quand vous sortirez votre CB pour payer quelque part, ayez ces infos à l’esprit!
Merci pour le petit commerce! (je précise que je ne suis pas commerçant)
PhB

Répondre
Obeguyx 13 septembre 2022 - 1:29

Le coût du personnel est de 44 % d’un plat au restaurant. L’Etat perçoit 56 % de taxes, impôts et prélèvement obligatoires divers. Le total est de 100 % et il n’est plus étonnant qu’on « bouffe de la merde »! Heureusement en reprenant les comptes dans les frais de personnels il y a déjà 24 % de charges qui sont comptées dans les 56 % de l’Etat. Il n’en demeure pas moins qu’en fait sur un plat il n’y a que 24 % de « produit » marge de l’entreprise incluse. On comprend aussi mieux pourquoi les gens n’entreprennent plus et on ne peut leurs donner tort.

Répondre

Laissez un commentaire