Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » La stratégie européenne des batteries

La stratégie européenne des batteries

par
176 vues

Depuis que l’Union européenne a lancé son Alliance européenne pour les batteries en 2017, le bloc tente de rattraper la Chine, la Corée du Sud, le Japon et les États-Unis dans la fabrication de batteries pour véhicules électriques (VE) et d’autres applications. La politique industrielle de l’UE vise à construire toute une chaîne de valeur des batteries sur le continent, permettant à l’Europe d’affronter ses rivaux mondiaux.
Le développement, la production et les coûts de la technologie des batteries sont déterminés par le marché des véhicules électriques. Mais la construction d’une chaîne d’approvisionnement européenne des batteries dépendra également de la structure du marché et de la stabilité du réseau, facteurs qui eux-mêmes nécessiteront des investissements à grande échelle. De plus, les nouvelles routes commerciales et les partenariats stratégiques qui se développeront changeront le paysage géopolitique.

L’UE vise à construire 25 à 30 Gigafactories de batteries à travers l’Europe, d’une capacité d’environ 400 gigawattheures (GWh) d’ici 2025. L’année dernière, environ 260 organisations industrielles et d’innovation avaient déjà rejoint l’alliance. En 2018, la Commission européenne a publié un «plan d’action stratégique pour les batteries» comprenant 37 mesures politiques, notamment la garantie d’un accès fiable aux matières premières critiques (MRC) et aux matières transformées.

Sept pays de l’UE – la Belgique, la Finlande, la France, l’Allemagne, l’Italie, la Pologne et la Suède – ont annoncé un financement allant jusqu’à 3,2 milliards d’euros pour des projets de batteries jusqu’en 2031. La Commission européenne s’attend à 5 milliards d’euros supplémentaires d’investissements privés. Jusqu’à présent, l’accent a été mis sur l’assemblage de batteries pour les véhicules électriques plutôt que sur les cellules de batterie elles-mêmes.

Lire la suite sur le site du GIS
Pour une connexion gratuite :
Link : https://www.gisreportsonline.com/cl … …
Code : GIS_IREF

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

2 commentaires

Larent46 25 septembre 2020 - 2:39

Faire rire …
Avec les taxes et charges de l'Europe mené par la France et la matière première venant de Chine ! vous me faites rire….

Répondre
zelectron 25 septembre 2020 - 3:19

il n'y a plus de finances pour les cerveaux en Europe ?
et les études fondamentales sur les batteries ?

– pour l'instant "on" va assembler les cellules qu'"on" va acheter aux chinois, la belle affaire !

Répondre