Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Blanc, par Sylvain Tesson

Blanc, par Sylvain Tesson

par
23 vues

Qui aurait dit que le sauvage des steppes qui se réchauffait à l’alcool,  casse-cou invétéré qui  se contenta un instant  des chemins de traverse, trouve son inspiration  dans un paysage immaculé  auquel il s’abandonne totalement?   Certes son périple entrepris dans les Alpes ne manque pas de risques ni de courage. Falaises abruptes, séracs, vents glacés, grêlons aveuglants, goulets inévitables, coulées d’avalanches, labyrinthe de crevasses, pentes à plus de 45°, refuges désertés aux couvertures gelées,  rien n’épargne l’écrivain  et son guide. Mais Sylvain Tesson fait partie de ces gens qui trouvent leur raison d’être dans les challenges. Non pas par masochisme, mais plutôt par souci de découvrir le beau dans l’existence, là où peu savent le voir. Alors l’alpiniste devient peintre. Le ciel vire sans arrêt du bleu métal au gristaupe ou au rose enflammé quand il ne se confond pas dans le blanc du brouillard.

La neige elle-même est pleine de vie, retentit de sons différents,  grince au passage des skis sur la glace, offre un écho sourd dans la neige  profonde, siffle dans le vent, fond aux caresses du soleil.. « Requin » ou « dentelle », la montagne n’est autre qu’une allégorie où la peur dissimule la beauté ! C’est ainsi que l’alpiniste se révèle poète tout en philosophant. Il sait que pour conquérir les sommets il faut autant d’intuition que de raisonnement,  d’ascétisme  que de foi.  Au diable les psychanalystes qui associent les visions du blanc au morbide, les carabiniers qui ferment les frontières pour cause de pandémie, les férus d’égalitarisme qui vont jusqu’à vouloir niveler les reliefs ! Sylvain Tesson ne se dépare pas de son humour et de son amour de la vie ! Un bien beau cadeau à offrir à tous les amoureux de la montagne !

Lire d’autres chroniques

Acheter le livre

1 commenter

GOUSSOT 5 novembre 2022 - 8:56

oui, mais bien du verbiage et peu de ski et de montagnes!

Répondre

Laissez un commentaire