Accueil » Automobilistes : pourquoi tant de haine ?

Automobilistes : pourquoi tant de haine ?

par Aliénor Barrière

« Plaisir », « Liberté » … Les premières publicités automobiles vantaient une image de la voiture que notre époque semble de plus en plus combattre. Que subissent réellement les automobilistes en France aujourd’hui ?

Symbole d’autonomie et de liberté, la voiture a permis une émancipation sociale et géographique. Le permis de conduire est également un rite initiatique qui fait entrer le jeune conducteur dans la vie adulte. Si Charles Trenet chantait « En auto ou en auto-stop/vers les rivages du Midi/ Nationale 7 », la voiture n’est pas seulement le moyen de partir en vacances. L’anthropologue américaine Krystal D’Costa explique ainsi que « les voitures sont depuis longtemps des symboles de liberté personnelle. Avec la route ouverte devant vous, vous pouvez aller n’importe où – derrière le volant, vous prenez réellement le contrôle de votre destin. A cet égard, les voitures donnent du pouvoir. Posséder une voiture signifie que vous avez les moyens d’être mobile de manière indépendante, que vous ne possédez pas seulement un véhicule mais aussi un choix ».

Aujourd’hui, les automobilistes sont accusés de tous les maux, à commencer par la pollution et les accidents. Ce désamour des pouvoirs publics se fait de plus en plus pesant.

Qui veut la peau des automobilistes ?

Anne Hidalgo occupe sans conteste la première place du podium anti-automobilistes : restrictions toujours plus sévères des limitations de vitesse, voies de circulation de plus en plus restreintes dans la capitale, stationnements gratuits inexistant, tout est fait pour stigmatiser et dégoûter les automobilistes d’entrer dans la Ville Sainte. Et pourtant, près de 60% des actifs travaillant à Paris ne résident pas dans la capitale.

La situation n’est guère plus radieuse dans le reste de la France, en particulier à cause de la limitation à 80 km/h ; celle-ci n’a d’ailleurs pas créé le renversement tant promis de la courbe de mortalité sur les routes. Un résultat qui était tout à fait prévisible, puisque nos voisins européens ont des limites de vitesses plus élevées que les nôtres pour des résultats nettement meilleurs : en Allemagne, la circulation est limitée à 100 km/h et il n’y a que 39 morts pour un million d’habitants, et en Angleterre elle est limitée à 97km/h pour 28 morts. En France, alors que la limitation était encore à 90 km/h, il y avait 50 morts pour un millions d’habitants. Cette mesure est dès lors ressentie comme un nouvel outil de répression routière, comme il en fourmille tant dans la tête des politiciens aujourd’hui.

L’échec cuisant de l’abaissement à 80km/h

Une enquête de 40 millions d’automobilistes recense les méfaits de cette mesure : elle rallonge les temps de trajets et attise les comportements dangereux tels que les dépassements risqués ou le non-respect des distances de sécurité. Les boites de vitesses ne sont pas non plus adaptées pour un tel changement de conduite, ce qui oblige les automobilistes à être entre deux vitesses et donc à consommer davantage. Ils se retrouvent désormais à la même vitesse que les poids-lourds, ce qui accroit fortement le sentiment d’insécurité au volant. Et bien entendu, on passe sur le coût du remplacement des panneaux de limitation de vitesse : entre six et douze millions d’euros. Il ne reste plus dès lors au conducteur qu’à se rabattre sur les autoroutes pour gagner du temps, tout en parcourant beaucoup plus de kilomètres pour des tarifs autoroutiers non négligeables.

Les automobilistes sont des vaches à lait

Et encore, ce gain de temps ne va peut-être pas durer… La campagne présidentielle a remis sur la table une proposition extrêmement controversée de la Convention sur le Climat : le passage à 11O km/h sur les autoroutes. Anne Hidalgo, évidemment, s’est empressée de récupérer cette proposition dans son programme. Une proposition d’autant plus étonnante que de plus en plus de départements reviennent aux 90km/h, ce qui montre bien l’inefficacité des mesures d’abaissement de vitesse. Pourtant les villes dirigées par des écolos annoncent les unes après les autres un prochain abaissement de la vitesse à 30km/h intra muros.

Enfin, comment parler de l’enfer des automobilistes français sans évoquer la hausse des prix des carburants ? L’association 40 millions d’automobilistes alerte sur une hausse de 400€ par Français cette année. La France est championne de taxes en tous genre, et elle le prouve encore une fois avec le carburant, taxé à 60%. Il s’agit pourtant d’un produit de première nécessité puisqu’il permet aux individus de se déplacer pour aller travailler ou voir leurs proches.

La voiture, c’est la liberté et la responsabilité individuelle, c’est tout ce que l’Etat s’emploie à combattre de plus en plus. Au volant de sa voiture, l’automobiliste manifeste activement son désir d’indépendance en prenant les commandes. Il est celui qui refuse la promiscuité avec l’inconnu du métro et qui est soucieux de sa sécurité personnelle. A l’inverse, les politiques incitent à un comportement passif dans les transports en commun où rien ne dépend de soi. Sommes-nous finalement à l’aune d’un conflit anthropologique entre conducteur et passager ?

You may also like

15 commentaires

Laurent46 29 septembre 2021 - 3:06

Automobilistes : pourquoi tant de haine ?
Est-ce que c’est une haine envers l’automobile ou est-ce la haine envers le travail alors que dans les fonctions publiques il n’est pas rare de trouver des horaires entre 20 et 25 h sans compter le surplus de RTT, d’absentéisme, de journées exceptionnelles comme les jours du Maire d’autres pour faire les valises, la rentrée des classes et plus, et plus.
Il y a aussi la quantité impressionnante d’assistés à vie, les chômeurs professionnels et les fainéants de naissance avec le RSA, les soins gratuits 100 % sans mutuelle à payer et sans surcoût aucun, des primes annuelle vacances, Noel et quelques primes intermédiaires pour pouvoir respire et une retraite supérieure à beaucoup de gens qui ont toujours travaillés avec de faibles revenus. Le pouvoir respirer le plus grand problème Français ! et profiter de l’argent qui dans cette nouvelle société est devenu gratuit. Alors pourquoi travailler ? pourquoi des voitures alors que les transports par rails sont souvent gratuits pour toute cette masse de la population qui tous confondus représentent pas loin sinon plus de la moitié de la population Française.
Le seul problème de cette caste fainéante est la jalousie de ceux qui par le travail en ont un peu plus qu’eux, voiture, maison individuelle avec piscine et. Ce n’est pas de l’égalité cela il faut partager ou alors plus simple pour les gouvernances il faut taxer, taxer et taxer encore ceux qui en ont un peu plus, inventer des contraintes pour les obliger à travailler moins et pour cela pénaliser la voiture qui en soit est l’exemple même de l’inégalité est une solution de loin la meilleure.
Un des exemples le plus criant vient des étudiants, le plus grand nombre, qui ont bien du Fric pour partir en vacances, traîner dans les bistros, se payer le dernier IPhone et les plus prestigieux engins de glisse jusqu’à la mode vestimentaire qui va avec, demande l’égalité avec ceux qui longtemps déjà ont travaillé durement pour obtenir logements et lieux de vie du même confort mais n’ont pas de Fric pour faire des études !
Quel est le problème de cette société devenue folle et fainéante dont les écolos, les féministes et les woks en sont les portes parole entendus par tous les médias qui majoritairement sont issus de la même mouvance avec leurs privilèges fiscaux dont personne ne doit parler ?
Sans oublier le nombril puant de la France Paris qui a tous les atouts et transports dans toutes les directions et qui peut facilement se passer de voiture et qui une fois de plus impose ses règles puantes à tout le pays peu importe les problèmes que cela peut poser aux autres.

Répondre
lc 29 septembre 2021 - 5:56

Automobilistes : pourquoi tant de haine ?
Chère Aliènor,
Il vous faut lire le rapport d’évaluation du Cerema sur le 80 km/h et ne pas vous limiter à la prose de groupes de pression. Bonne lecture.
Concernant le rapprochement entre performance en sécurité routière et limitation de vitesse, vous faites un sérieux raccourci.
Il reste que l’on peut s’interroger sur la place de la voiture dans nos sociétés.
lC

Répondre
MICHEL 29 septembre 2021 - 6:13

Automobilistes : pourquoi tant de haine ?
60%de taxe sur le prix ttc à 1,6 €nous donne 0,96 de taxe et donc un prix hors taxes de 0,64 .si vous calculer les taxes sur le prix hors taxe . 0,96÷0,64=1,5 soit 150% de taxe sur le prix hors taxe .
Exemple Tva a 20% sur hors taxe.
Prix ht 100 tva 20% = 120ttc
La tva représente donc 16.666% du prix ttc .(20÷120=0,166666)

Répondre
YVES TRIPON 29 septembre 2021 - 7:10

Automobilistes : pourquoi tant de haine ?
Le seul but de cette haine des automobilistes est la suppression de la liberté de circuler qui empêche de contrôler le « peuple ».
Cela se fait par étapes avec des arguments toujours de plus en plus orientés pour obtenir l’adhésion du maximum de Français et ainsi imposer la suppression de la voiture individuelle.
Tout doit être collectif.
Cela fait des années que je le dis et aujourd’hui il apparait clairement.
Vive la liberté de circuler et la voiture individuelle.

Répondre
Yves Thoma 29 septembre 2021 - 7:50

Automobilistes : pourquoi tant de haine ?
Ma question est. Comment se déplace Mme hidalgo ? À pied ou à vélo ? et comment va t’elle en vacances ou à ces réunions de travail hors Paris ? Ni l’un ni l’autre, elle qui c’est fait arrêter dernièrement pour excès de vitesse dans Paris, sans contrôle technique à jour (fait ce que je dis mais pas ce que je fais) La même question à tout les écolos gauchos, comment se déplacent t’ils ? Comment vont ils au travail avec quel moyen de transport partent t’ils en vacances, pour un grand nombre d’entre eux à l’étranger et sur les îles lointaines ? Certainement pas à pied et à vélo , en voitures, en avions bien sûr et pour certains autres en croisière avec ces géants des mers que l’on connaît. Autre question à tous ces imbéciles dans quel domaine travaillent t’ils ? Ils sont en train de cracher dans leurs soupes ces idiots, en plus d’être bêtes ils ne se rendent même pas compte à quel point ils sont cons. Alors que tout ces imbéciles arrêtent d’être plus royaliste que le roi, nous avons déjà assez de chômeurs en France. Imaginez une seul seconde que le marché de l’automobile s’écroule, le travail dans l’industrie automobile réduit à néant , zéro taxes sur les carburants, je ne veux même pas parler des chômeurs dans le trafic aérien si l’on devait arrêter l’industrie de l’aéronautique et les chantiers navales. À bon entendant

Répondre
AlainD 29 septembre 2021 - 8:09

Automobilistes : pourquoi tant de haine ?
Il n’y a pas que la haine dans ces mesures restrictives, il y a aussi un appât évident du gain : si les voitures consomment plus c’est une augmentation des ventes de carburant donc de taxes, plus le prix des carburants augmente, plus il y a de taxes. Si le gouvernement fait installer tant de radars sur les routes ce n’est pas pour notre sécurité contrairement à ce qui est avancé, c’est pour encaisser davantage d’amendes au détriment de l’entretien des routes. Bien sûr emprunter l’autoroute permet de rouler plus vite (jusqu’à quand ?) mais là encore il y a péages et donc taxes. D’ailleurs à ce propos n’est il pas révoltant de constater que la construction des autoroutes a été financée par l’argent public (donc les impôts) et à présent que l’Etat s’est fait de la trésorerie à court terme en revendant les autoroutes, nous supportons les péages(dont tva) qui augmentent chaque année pendant que les concessionnaires font des profits mirobolants. Nous payons donc deux fois !
Au fait, les gilets jaunes ne sont ils pas nés d’une augmentation du prix de l’essence ?

Répondre
Cogné Jean-Jacques 29 septembre 2021 - 10:35

Automobilistes : pourquoi tant de haine ?
Le gouvernement joue une fois de plus avec le feu:hausse du prix des carburants,hausse des taxes,et hypocritement il nous dit qu’il faut se détacher de se moyen de locomotion !Quid de l’industrie automobile,quid des ressources fournies par toutes nos taxes.Peut être faudrait-il réduire le train de vie de toute la nomenclature gouvernementale ?

Répondre
Dudufe 29 septembre 2021 - 10:46

Automobilistes : pourquoi tant de haine ?
Tout à fait d’accord avec MICHEL ! En revanche,et je l’ai souvent signalé à l’IREF, il n’y a pas que l’essence qui à 60% de taxes il y a aussi,et c’est moins connu, il a aussi EDF qui a le même montant de taxes.

Répondre
montesquieu 29 septembre 2021 - 12:37

Automobilistes : pourquoi tant de haine ?
L’automobiliste est un danger public pour beaucoup d’individus autoproclamés vertueux mais en réalité ennemis des libertés. Leur dernière trouvaille? Imposer les voitures électriques sachant qu’on ne pourra pas produire assez d’électricité et que les véhicules deviendront inutilisables. La hausse actuelle de celle-ci est un signe d’alarme qui devrait faire réfléchir ceux (la majorité des citoyens) qui le font encore.
Enfin, les anti automobiles se fichent des emplois en cause. Il est vrai qu’un « travailleur » n’est qu’un beauf indigne de considération. Merci à Terra Nova!

Répondre
PhB 30 septembre 2021 - 12:56

Automobilistes : pourquoi tant de haine ?
Chère Aliénor
Entre le temps où Charles Trenet chantait « Nationale 7 » et actuellement, la situation a beaucoup changé.
J’ai connu cette période sans les autoroutes, la circulation automobile était modérée et agréable.
Cet objet qui coûtait une fortune s’est démocratisé puis encore plus développé avec la nécessité de se déplacer loin pour aller travailler et la disparition de toutes les petites lignes locales.
Moi-même j’ai utilisé la voiture pour me rendre à mon travail à 70km de mon domicile, pendant 20 ans, j’ai ainsi fait plus de dix fois le tour de la terre, rien que pour aller travailler!
Au début des années 80, c’était encore assez agréable mais vingt ans après, c’était devenu l’enfer pour rentrer sur l’agglomération strasbourgeoise et ce, sans compter les incivilités: queues de poissons, les « colle au fesses », etc…
En 18 mois: début 2000 et fin 2001, on m’a bousillé deux véhicules par choc à l’arrière dans des carambolages.
J’ai opté en 2001 définitivement pour le train, le bus et le tram pour finir ma carrière mi 2019.
C’était un peu plus long en trajets: Pratiquement deux heures.
Mais ça m’a permis de me remettre à la lecture et de faire des connaissances, il n’y avait pas encore les smartphone; avec d’autres « habitué(e)s de la ligne », c’est très enrichissant aussi.
Sans compter les économies réalisées grâce aux deux abonnements couplés (SNCF + CTS) en supprimant notre deuxième véhicule, d’environ 3 000€ par an, utilisées en 2010 pour financer une installation photovoltaïque payée comptant.
Aujourd’hui en retraite, je n’utilise la voiture que très rarement.
Bonne journée
PhB

Répondre
Sardo 1 octobre 2021 - 1:33

Automobilistes : pourquoi tant de haine ?
Vivement le retour de la voiture à pédales.Tout le monde sur un pied d’égalité et pédalez!.Pas d’excès de vitesse.Pas de PV pour excès.Développement des lignes SNCF abandonnées.Développement des transports en commun.Développement des pistes cyclables.Baisse de l’obésité dont les opérations sont payées à grand renfort d’argent public.Dépenses ubuesques comme cette « couverture sur l’arc de triomphe ».En fait société gavée d’argent public quand l’argent du contribuable est dépensé à tout va et ce pourquoi on n’a pas voté.Pas un euro dépensé sans validation des contribuables.Pensons plus vite à l’après pétrole et cessons de perdre notre temps!

Répondre
Vacher 2 octobre 2021 - 5:17

Automobilistes : pourquoi tant de haine ?
Bonsoir,
La taxation du carburant est de 400 % bien supérieure à 60%.
En effet : Prix sortie raffinerie 0,3 €, taxes 1,2€, prix de vente 1,5 €.
CV

Répondre
Astérix 3 octobre 2021 - 8:49

Automobilistes : pourquoi tant de haine ?
Nos gouvernants incapables et nos maires veulent tuer l’automobile car ce sont de parfaits crétins. L’auto électrique est une aberration car elle pollue davantage entre sa fabrication et sa mise à la casse.
Mais encore faudrait-il que nous disposions de personnes compétentes !!??

Répondre
DHELFT 3 octobre 2021 - 6:05

Automobilistes : pourquoi tant de haine ?
Savez-vous qu’un conducteur de train (à la SNCF évidemment) qui n’a rien d’autre à faire, impérativement, que de suivre le programme de vitesse qu’on lui a donné au départ et, éventuellement, respecter une signalisation modifiant sa feuille de route, peut refuser de partir s’il n’a pas déjà effectué ce parcours avec un formateur ? Je vous laisse faire la comparaison avec un conducteur international de poids lourd qui part avec un camion à un bout de l’Europe pour se rendre à l’autre bout en conduisant son véhicule, respectant les codes routiers locaux, gérant ses temps de conduite autorisés, les délais de livraison, les pannes possibles etc…
Ensuite vous comparez les salaires reçus, le temps de travail, les responsabilités etc…
S’est ainsi qu’on donne le pouvoir à aux saboteurs de notre pays.

Répondre
schafer claude 5 octobre 2021 - 4:33

Automobilistes : pourquoi tant de haine ?
Haine des automobilistes Le maire de Grenoble (qui est le chef de file de tous les maires écolo de France) a dit textuellement la chose suivant sur RMC (je l’ai noté) lors d’une interview avec JJ Bourdin à 8h45
« La liberté des gens de posséder et utiliser des moyens de déplacement individuel est devenu un droit extravagant en période d’urgence climatique. »

Les khmers verts vont bientôt vouloir interdire aux citadins de posséder une voiture individuelle !

Répondre

Laissez un commentaire