Accueil » Transnistrie : la Russie veut déstabiliser la Moldavie et couper la Roumanie de la région d’Odessa

Transnistrie : la Russie veut déstabiliser la Moldavie et couper la Roumanie de la région d’Odessa

par Nicolas Lecaussin

Depuis deux jours, des explosions en série ont retenti en Transnistrie, région séparatiste moldave occupée et soutenue par la Russie. Les explosions ont touché la tour radio d’une localité située à une cinquantaine de kilomètres au nord de la « capitale » de la Transnistrie, Tiraspol.

Il s’agit sûrement d’attaques lancées par le FSB, le service de sécurité russe, qui veut forcer la Transnistrie à être plus agressive envers la Moldavie et ainsi tenter de la déstabiliser. La Moldavie – qui est en fait une région de la Roumanie que Staline s’est attribuée lors du pacte germano-soviétique – est aujourd’hui un Etat indépendant dirigé, depuis les élections de décembre 2020, par Maia Sandu, une présidente aux positions pro-occidentales. Si le Kremlin a un intérêt direct à déstabiliser la République de Moldavie, c’est parce qu’il vise aussi la Roumanie. Selon l’un des meilleurs spécialistes roumains de la Russie, l’historien Armand Gosu, « Les Russes veulent couper la ligne de communication entre la Roumanie et l’Ukraine en vue du siège d’Odessa, ville située à quelques dizaines de kilomètres de la Transnistrie et de la ville de Tiraspol. Pour que des munitions et du matériel de combat viennent de l’Ouest, ils doivent transiter par la Roumanie (éventuellement, la Moldavie) et atteindre la région d’Odessa ».

Il est aussi possible que les Russes veuillent détourner une partie des troupes ukrainiennes impliquées dans l’offensive de Kherson, où l’armée de Poutine piétine, vers la région de Transnistrie. L’escalade pourrait profiter, dans un premier temps, à Moscou. La suite dépendra de la réaction des Occidentaux.

You may also like

5 commentaires

REMI 28 avril 2022 - 8:20

Tel qu’est organisé le monde européen actuel, on peut estimer, sans trop se tromper, que l’Europe des fonctionnaires nantis et gavés, de les dirigeants du système et que les politiques représentent un territoire de VENTRES MOUS, sans perspectives en dehors des « intentions » formulées à travers le monde qui ne montrent que des « petits bras musclés » sans aucune efficacité…et qui ne font peur à personne.

Ainsi l’Europe devient elle, le terrain de prédilection pour monsieur POURTINE pour dicter SES RÈGLES DU JEUX avec son CALENDRIER, sans se préoccuper des éventuelles réactions de la part de l’Europe qui prend des «MESURES» sur des Oligarques qui ont tout prévu pour se protéger et des mesures dites : « économiques » qui ne peuvent pas fonctionner… (tout le monde le sait, mais l’Europe se donne bonne conscience)

ALORS LA RUSSIE DE MONSIEUR POUTINE PEUT DÉROULER SON TAPIS ROUGE LA OU IL LE VEUT EN TOUTE LIBERTÉ AVEC SA BONNE CONSCIENCE ET HORS DE TOUES IMPUNITÉS….

Quant aux USA, leurs problèmes c’est LA CHINE… !

LA COMMUNAUTÉ EUROPÉENNE S’ÉCROULERA COMME « LA SOCIÉTÉ DES NATIONS »… L’HISTOIRE AINSI SE PERPÉTUE pour cette Europe inconsistante en terme de : « géostratégie »… Entre autres !

L’Europe vit ainsi aujourd’hui, son dernier cycle… Elle est dans sa périgée…

Répondre
chenebeau 28 avril 2022 - 1:48

Monsieur, En écoutant Stratpol, Il y a peu de soldats russes en Transnitrie. Pas assez pour déstabiliser un pays. Par contre il y a en Transnitri le plus grand entrepot de munitions d’europe. Ce qui intéresserait les Ukrainiens qui n’en ont pas beaucoup… bref la propagande bat son plein de tout les cotés

Répondre
Nicolas Lecaussin 28 avril 2022 - 2:45

Bonjour, je ne connais pas Stratpol mais il n’y a pas besoin de beaucoup de soldats pour déstabiliser un pays, voir une région. Il suffit de provoquer.. Il y a environ 2 000 soldats en Transnistrie, région appartenant à la Moldavie mais occupée illégalement par la Russie (comme plein d’autres régions), où ils gardent surtout un ancien entrepôt de munitions datant d el’époque soviétique. Je ne sais pas s’il est le plus grand mais il est sûrement le plus dangereux. Mais, comme je l’écris dans mon très court article, l’intérêt des Russes est au sud de cette région…
Corialement
NL

Répondre
Obeguyx 30 avril 2022 - 9:08

Oh, Nicolas !!! Vous dites qu’il ne faut pas beaucoup de soldats pour déstabiliser un pays ? Alors en France nous sommes en grand danger, car d’après les services spéciaux (du moins ce qui en fuite) il y aurait environ 45 000 djihadistes surarmés dans nos « cités ». Partant de cet aveu quels sont nos risques ?

Répondre
Nicolas Lecaussin 30 avril 2022 - 6:41

Sincèrement, je ne crois pas que vos chiffres soient vraiment réels…

Répondre

Laissez un commentaire