Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Sur Poutine le « boucher », c’est Biden qui a raison, pas Macron

Sur Poutine le « boucher », c’est Biden qui a raison, pas Macron

par
164 vues

Les mots de président américain, Joe Biden, ont déclenché des critiques de la part de nombreux politiques et observateurs. Biden n’a pourtant fait que décrire la réalité des faits. Poutine n’est qu’un « dictateur, un boucher qui ne peut pas rester au pouvoir ». De son côté, Emmanuel Macron a réagi en affirmant qu’il « n’utiliserait pas ce genre de propos parce que (il) continue de discuter avec le président Poutine » et qu’il ne fallait pas être « dans l’escalade ni des mots ni des actions » dans la guerre en Ukraine. Comme si l’on était dans la « désescalade » en Ukraine. D’ailleurs, M. Macron devrait réaliser que le problème n’est pas de dire la vérité – le fait que Poutine est un criminel – mais de continuer à « discuter » avec lui alors que le dictateur continue à raser les villes. Plus Macron parle avec Poutine, plus celui-ci multiplie les bombardements. Continuer la diplomatie encourage le leader du Kremlin dans ses actions car il reste un interlocuteur sur lequel on compte. Or, on sait qu’on ne peut pas avoir la moindre confiance en Poutine et que n’importe quelle promesse de paix de sa part serait une pure illusion.

Par ailleurs, même si l’armée russe se retire, comment discuter avec un criminel de guerre qui pourrait à n’importe quel moment déclencher un autre conflit ? Les problèmes avec Poutine, s’il reste au pouvoir, ne s’arrêteront pas avec la fin de la guerre en Ukraine.

Vous pouvez aussi aimer

12 commentaires

Gerard 29 mars 2022 - 1:57

Vous êtes complètement irresponsable de tenir des propos pareils.
La Russie peut raser l’Ukraine si Putin le décide. Vous souhaitez encore plus de morts continuez comme ca.
Je vous suggère d’apprendre les négociations internationales dans une grande école.

Répondre
Nicolas Lecaussin 29 mars 2022 - 8:32

Merci, j’ai bien étudié les négociations internationales à Sciences po. Là, il s’agit de la destruction d’un pays et d’un peuple, pas de négociations…
Cordialement
NL

Répondre
Paul 29 mars 2022 - 7:43

Pourquoi Trump discutait avec les dictateurs des pays du golfe pour la paix en proche orient avec la Corée du nord?
Pourquoi a-t-on toujours gardé des relations avec les dictatures Africaines, la Chine communiste, le Daïe Lama (il est dictateur par définition son état n’étant pas une démocratie)?
Vous cataloguez donc des bons et des mauvais dictateurs. C’est très subjectif!

Répondre
Nicolas Lecaussin 30 mars 2022 - 8:59

Pas du tout. Je condamne tous les dictateurs et je dis qu’il ne faut pas discuter avec eux.
NL

Répondre
Arminius 29 mars 2022 - 8:57

Je pense que votre position « va-t-en guerre » est irresponsable et très dangereuse.
Vous souhaitez l’extension du conflit ?
Cette guerre et donc les souffrances des peuples ukrainien et russe aurait elle eu lieu si l’OTAN n’avait pas eu auparavant une attitude menaçante à l’égard de la Russie ?

Répondre
Nicolas Lecaussin 29 mars 2022 - 11:18

A moins que vous apportez l’exemple d’une « agression d el’OTAN » à l’égard de la Russie…qui avait d’ailleurs signé un Accord avec l’OTAN (que Poutine n’a pas respecté)

Répondre
JCC 29 mars 2022 - 10:00

J’aurais aimé voir le même qualificatif pour le sympathique MBS qui bombarde le Yémen et découpe des journalistes dans son garage de la part de Biden… J’oubliais, ils sont des alliés face aux vilains Iraniens qui sont des alliés des méchants Russes. Si encore papy Biden avait le courage de traiter de boucher TOUS les bouchers (donc les bouchers « alliés » aussi) ce serait plus audible. Là, cela relève de propos de gâteux. Et bien que farouchement anti-macroniste depuis son délire enfermiste, je dois saluer sa mesure et son bon sens. Il a raison : cela ne sert à rien d’insulter Poutine, sauf à coller de l’huile sur le feu. D’ailleurs, d’autres chancelleries ne sont pas si alignées : Brésil, Inde, Israël, Mexique (pour les démocraties), Egypte, Maroc, et même le Japon pourtant sans traité de paix avec les Russes et toujours à la dispute sur les Kouriles et Sakhaline avec Moscou se refuse au « va t’en guerrisme ». Un peu de mesure…

Répondre
Nicolas Lecaussin 29 mars 2022 - 11:12

Ce sont les « rebelles » yéménites d’abord « aidés » par l’URSS ensuite par l’Iran qui lance des missiles sur les villes saoudites…Ceci n’excuse pas le comportement des Saoudites..je ne vois pas ce qui changerait concernant l’huile sur le feu..Et je ne vois pas où est le « va-t-en-guerre » sauf chez Poutine ?? (le Japon vient d eprendre position, une première !)
NL

Répondre
Obeguyx 29 mars 2022 - 11:53

Nicolas, vous avez raison : Poutine est bien le boucher, mais vous oubliez de préciser que le grossiste et équarrisseur n’est autre que la momie Biden avec ses casseroles au « c.. » tout comme Poutine et tous les autres dirigeants internationaux. En ce moment, je pense au peuple Ukrainien qui s’est fait salement manipuler par son Président, l’Occident mollasson et Poutine, alors que cette guerre n’aurait jamais dû avoir lieu. Les leçons de l’Histoire ne sont que très rarement tirées et à chaque fois, comme je l’ai déjà dit : « c’est le peuple qui paie et jamais les potentats qui nous gouvernent, car, eux, ils ont assurés leurs arrières et au final ne sont responsables de rien ! ».

Répondre
Nicolas Lecaussin 29 mars 2022 - 2:17

Ca n’empêche pas de critiquer Biden…Ce qu’on fait régulièrement

Répondre
Obeguyx 29 mars 2022 - 11:56

A propos, juste une autre petite précision : Sciences Po a progressivement été remplacé, dès les années « 80 » par Sciences Pots !!! Je le dis amicalement avec des fleurs et non avec du vin…

Répondre
LEBLOND 29 mars 2022 - 2:17

Il y a dans ce pays, mon pays la France, tout un tas de trouillards, qui ne pensent qu’à une chose leur petit confort de nantis occidentaux. Un chose est certaine comme par le passé, Poutine ne connait qu’une seule chose, la force.
Petit rappel, CUBA, lorsque l’URSS a envoyé des missiles pour « emmerder » les USA, heureusement qu’il y eu un John kenn
edi (jfk) pour s’opposer à Khrouchtchev et faire reculer cette bande de … JML

Répondre

Laissez un commentaire