Accueil » Réduction sur les carburants : quand le privé fait mieux que l’Etat

Réduction sur les carburants : quand le privé fait mieux que l’Etat

par Adélaïde Motte

Patrick Pouyanné, PDG de Total Energies, a annoncé mercredi sur RTL des réductions sur le gaz et le carburant. Ces mesures entreront en vigueur lundi et dureront trois mois. 200 000 clients en situation de précarité énergétique et utilisant du gaz recevront un chèque de 100€, de façon à doubler l’aide accordée par l’Etat. Par ailleurs, une remise en caisse de 10 centimes par litre d’essence sera accordée dans les 1 150 stations situées dans les zones rurales.

L’initiative de Total Energies, adaptée tant à la situation du groupe qu’aux besoins des Français, montre non seulement que les entreprises peuvent, face aux problèmes qui les concernent, proposer des solutions plus adaptées que celles de l’Etat, mais aussi qu’elles mettent ces solutions en œuvre. Ainsi, l’an dernier, Total Energies avait offert des cartes carburant à plus d’un million de soignants pour les soutenir dans leur mobilisation contre la crise sanitaire. Les entreprises, concentrées sur leur secteur, leurs produits et leur clientèle, ont une connaissance plus fine de ce qu’elles peuvent faire pour améliorer la satisfaction de cette clientèle, et donc la fidéliser.

Ces bonnes nouvelles ne doivent cependant pas faire oublier qu’en matière de prix de l’essence et de l’énergie, les efforts doivent d’abord venir de l’Etat. Car sans les taxes, l’essence coûterait 0,64€ le litre, et encore ne s’agit-il là que du coût, déjà taxé, du pétrole, du transport et de la distribution, ainsi que de la marge de raffinage, taxée elle aussi. Si l’on accepte néanmoins ce chiffre, la mesure de Total Energie représente une baisse du prix du litre d’essence de plus de 15%. Une baisse qui sera largement effacée par les taxes, intouchables à cause, entre autres, des engagements écologiques du gouvernement. Pour que les Français retrouvent un véritable pouvoir d’achat, le gouvernement doit diminuer ses dépenses publiques et les prélèvements obligatoires. Ces efforts permettraient une baisse des prix bien plus visible pour les consommateurs.

You may also like

5 commentaires

LAURENT46 11 février 2022 - 6:13

Peut-être pas au regard des bénéfices énormes des pétroliers on peut estimer ce qui entre dans les caisses de l’Etat qui prend ou qui vole 75 % du montant des carburants.

Répondre
Astérix 11 février 2022 - 9:05

Quand je vous disais que l’état vient toujours quémander de l’aide au secteur privé !
Cette situation est scandaleuse. Si l’état avait été géré comme il convient, les taxes et les taxes sur les taxes ne dépasseraient pas 10 %.
Ainsi le carburant serait à moins de un euro le litre.
A quand les hommes politiques poursuivis pour incompétence, irresponsabilité et condamnés au RSA , à vie pour avoir escroquer les contribuables ?

Répondre
Goufio 12 février 2022 - 7:58

Au combien je vous rejoins. L’état est malade de son égocentrisme et tout ce qu’il touche il le fait mal avec une clique d’administratifs qui pour la plupart s’en fiche et ne risque rien dans son emploi et sa retraite sur lesquels veillent tous les syndicats

Répondre
Obeguyx 11 février 2022 - 5:43

Mais l’Etat ne peut pas réduire ses dépenses ! Son électorat le « pompe » joyeusement de plus en plus. Il faut donc augmenter les taxes tout en faisant croire qu’on baisse les impôts. C’est comme ça depuis l’avènement de Giscard (un petit inspecteur des impôts, assez minable du reste). Celui que nous avons actuellement est aussi un « employé » des impôts et vous penser une seconde qu’il va « s’employer » à réduire le train de vie de l’Etat. La solution est ailleurs.

Répondre
JR 15 février 2022 - 9:59

Bonjour Obeguyx, c’est clair, de la décadence, de la décadence et encore de la décadence. Il est urgent de se débarrasser de cette bande de pieds-nickelés hystéroclimatique. Le taux de taxe appliqué sur les carburants est une honte et s’assimile à un hold-up anti-mobilité Comment voulez-vous remettre une certaine France au travail avec de tel coût.
Cette politique éscrolo-collapsologue nous mène droit dans le mur et comme habituellement la France se prend pour le nombril du monde. Rappelons que la France ne génère que 0,86 % du Carbone mondial. Le Carbone est non seulement inoffensif, mais il est bienfaisant et indispensable à la vie sur terre. C’est à dire que même s’il était néfaste (mais il n’en n’est rien), nous ne représentons moins que rien dans le monde, cependant nous allons engloutir la moitié de notre fiscalité. Les milliards gaspillés à vouloir le réduire est une pure perte. Libérons la bonne molécule de C02 présente à 0,04 % dans l’atmosphère, le C02 libéré a été fait prisonnier lors du glissement des plaques tectoniques., il était donc là bien avant nous. Il s’agit de l’escroquerie du siècle. Merci. Bien à vous

Répondre

Laissez un commentaire