Accueil » Quatre pays de l’UE s’engagent à décupler leur éolien en mer du Nord d’ici à 2050

Quatre pays de l’UE s’engagent à décupler leur éolien en mer du Nord d’ici à 2050

par Romain Delisle

Alors que la Commission européenne vient d’annoncer un plan de 210 Mds€ en faveur des énergies renouvelables, l’Allemagne, le Danemark, les Pays-Bas et la Belgique ont annoncé, mercredi, vouloir installer pour près de 150 gigawatts d’éoliennes en mer du Nord d’ici à 2050. Une annonce qui intervient au moment où le gouvernement belge a déposé plainte contre un projet français d’éolien au large de Dunkerque. Comprenne qui pourra !

L’objectif de ces pays est double : être capables de se passer des hydrocarbures russes et, selon leurs mots, créer une « centrale électrique verte de l’Europe », apte à atteindre la moitié de l’objectif européen de construction d’éolien en mer. Cela nécessitera d’installer entre 15 et 20 000 turbines capables d’alimenter la consommation en électricité de 230 millions de foyers.

La part des énergies renouvelables dans le mix énergétique à horizon 2030 devrait d’ailleurs être réhaussé de 40% à 45%, en vue d’assurer la baisse des émissions de gaz à effet de serre d’au moins 55% d’ici 2030 et la neutralité carbone en 2050.

Si la France peut se féliciter d’avoir fait le choix du nucléaire il y a plus de cinquante ans, elle s’engage pourtant pleinement dans l’éolien puisqu’Emmanuel Macron veut installer 50 parcs éoliens en mer, d’une puissance totale de 40 gigawatts. Et ce bien que les Français, dans un sondage récent, confirment qu’ils ont une vision négative des éoliennes.

You may also like

1 commenter

Laissez un commentaire