Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Pour Jacques Attali, le mal vient de ce que nous sommes trop égoïstes et que les entreprises ne pensent qu’au profit

Pour Jacques Attali, le mal vient de ce que nous sommes trop égoïstes et que les entreprises ne pensent qu’au profit

par
1 442 vues

Jacques Attali est le gourou que les médias et les organisateurs de conférences s’arrachent. Il peut dire et écrire n’importe quoi – comme l’IREF l’a prouvé plusieurs fois -bâtir doctement des causes imaginaires aux événements et prévoir des choses invraisemblables, il est écouté comme un dieu. Il s’y connaît en tout, y compris en cuisine française qu’il veut… « anticapitaliste ». Dans une Opinion intitulée « Sortir de l’égo-économie » publiée par La Tribune Dimanche, il veut sauver la planète. Son programme est simple et, bien entendu, il le mènera en personne. Mais c’est nous (et les entreprises) qui allons trinquer. Parce que nous ne sommes pas conscients de l’urgence climatique. Nous sommes, selon l’ancien conseiller de Mitterrand, les acteurs de « l’égo-économie » : « Il faudra comprendre que l’égoïsme est mortel, que l’avidité est suicidaire, que le profit ne peut pas être le seul critère de réussite ». Belles paroles que Jean-Luc Mélenchon aurait pu très bien prononcer. C’est aussi ce que disait Lénine et les bolchéviques en 1917. Les koulaks et les bourgeois étaient égoïstes. Donc, on les envoyait au goulag ! Attali ne nous enverra pas au goulag mais il nous veut plus… « responsables ». Ne sait-il pas que l’Etat nous confisque plus de la moitié des richesses que nous produisons ? Qu’il dépense, avec notre argent, plus que n’importe quel autre pays au monde ? Ne sait-il pas qu’une entreprise met les clefs sous la porte si elle ne fait pas de profit ? Et que par conséquent elle licencie ses employés ? C’est le profit qui permet à une société d’investir dans l’innovation et la recherche, donc d’améliorer ses produits, de les vendre moins cher, de les rendre moins polluants, etc.

Jacques Attali a écrit une biographie élogieuse de Karl Marx. Comme ce dernier, il dupe les gens, pointe d’un doigt menaçant des boucs émissaires et se trompe sur tout.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

21 commentaires

Rossignol 1 avril 2024 - 6:56

Oui gourou remueur d’idées qui dit tout sur tout et son contraire
Il suffit de faire le tri

Répondre
Serge Serge Bernard 1 avril 2024 - 8:01

Il illustre parfaitement le mépris qu’éprouve nos élites ( politiciens, journalistes, fonctionnaires, etc…) à l’égard des masses populaires et – hélas – cette attitude perdure quelque soit le système politique mis en place, depuis la nuit des temps!

Répondre
Boisgontier 1 avril 2024 - 9:54

« quel que soit » !

Répondre
philippe 2 avril 2024 - 10:50

la caste pas l’élite

Répondre
Falconnier Pierre 1 avril 2024 - 8:04

Il est temps que m Attali s’applique ce qu’il préconisait pour les ”vieux” dans les années 80.

Répondre
Robin 1 avril 2024 - 8:28

Sa ne m’étonne pas que l’on est dans la panade depuis mitterand,avec un tel conseillé

Répondre
Boisgontier 1 avril 2024 - 9:57

« ça ne m’étonne pas que l’on soit… » « avec un tel conceiller » (certainement mal conseillé).

Répondre
Broussard 1 avril 2024 - 8:31

Mon Dieu, mais quel oracle divin !
il me fait penser au « spécialiste » entendu hier à la télé qui, à propos de la découverte des ossements du petit Émile, nous disait doctement :
 » les analyses ne seront effectuées que sur les éléments retrouvés !  »
les autres, allez vous faire voir ?
Christian B.

Répondre
Philippe Payen 1 avril 2024 - 8:38

Attali fait partie des prédateurs repus du pays

Répondre
Saturne 1 avril 2024 - 8:48

Attali fait partie de ces gourous, comme Alain Minc, et tant d’autres, qui ne cessent de répandre des concepts bancals. Ils font rire, en général. Mais qu’Attali ait poussé Macron dans son ascension gêne nettement plus. Macron est-il un concept bancal de plus de Jacques Attali?

Répondre
Boisgontier 1 avril 2024 - 10:01

concept bancal de Jacques Attali ET d’Alain Minc. Alain Minc qui, en public, fait le gentil mais qui, dans la sphère privée, est loin d’avoir des délicatesses !

Répondre
Filouthai 1 avril 2024 - 8:52

Jacques Attali est l’un des fossoyeurs contemporains de la France . Ce type est tellement intelligent (selon lui) qu’il n’a pas compris , ni anticipé l’évolution du monde et qu’il n’a pas été capable d’élaborer une politique ou une simple idée pour que la France s’adapte à cette évolution …

Répondre
Huriez 1 avril 2024 - 9:03

Les donneurs de leçons je ne supporte plus.

Répondre
Biloute 1 avril 2024 - 10:53

Attali, celui qui n’a jamais rien créé et qui vient sur le dos de la bête depuis de lustres; mais qui l’écoute encore aujourd’hui ?

Répondre
Biloute 1 avril 2024 - 10:55

Attali, celui qui n’a jamais rien créé et qui vit sur le dos de la bête depuis de lustres; mais qui l’écoute encore aujourd’hui ?

Répondre
Deschamps 1 avril 2024 - 12:20

Ma carrière professionnelle de petite entreprise s’est déroulée dans un secteur agricole où la subvention était de 40 à 45 %, mais où la moitié des agriculteurs ne la demandait pas puisque le prix final à payer était généralement inférieur sans les subventions plutôt qu’avec… Et ce système de « subvention » sous réserve de passer par le système qui les gérait, nourrissait la machine administrative et les petits pouvoirs locaux.
Mais ce système est illégal de multiples manières et le peuple commence à comprendre la supercherie : il suffit de relire avec attention la Constitution ! Mais en se débarrassant préalablement de tous les préjugés qu’ils nous ont fait avaler dès l’enfance et qui leur permettent de nous diviser pour nous opposer.

Et quand on comprend la place majeure qu’a la DDHC pour l’interprétation de toutes les lois, on remet la loi au service du peuple LIBRE.
En fait, la loi est destinée tout à fait logiquement en premier, non pas à punir et exploiter le peuple, mais à punir « nos gouvernements corrompus »: c’est le premier but de la loi coercitive : arrêter et punir les individus à qui on a confié le pouvoir de légiférer et de gouverner, mais qui détournent la force publique à leur avantage, pour punir le peuple qu’ils méprisent sur fond de racisme institutionnel.
La perversion du système est profonde puisque l’école de la dite république est achetée par des privilèges à cet effet pervers ; c’est la première institution à trahir les principes fondamentaux de la République et la Constitution avec comme résultat une économie déboussolée par des idéologies en réaction à des injustices dont on veut ignorer les origines puisqu’elles sont devenues culturelles.

Répondre
Montenay 1 avril 2024 - 12:32

Quand j’étais étudiant, je lisais avec perplexité les ouvrages de vulgarisation sur Marx, et ne les comprenait pas.
Plus tard, à Sciences-Po, je proposais au professeur d’allemand, ma première langue que je pratiquais très bien à l’époque, de voir avec son aide le chapitre sur la plus-value, dont les traductions françaises semblaient particulièrement vaseuses.

Notre conclusion commune a été que c’était le texte original qui était du « brouillard allemand ». Bref, que c’était le succès politique du texte, plutôt que sa qualité qui en avait fait sa notoriété.
Yves MONTENAY

Répondre
Eschyle 49 1 avril 2024 - 12:51

Monsieur DUPONT-MORETTI a fait voter la loi n° 2023-1059 du 20 novembre 2023 , loi de programmation de la justice , pour un budget de 60 milliards d’euros sur 5 ans , afin de tenter de déminer une bombe thermonucléaire. Comment ? Selon le cabinet AON, le courtier du barreau de Paris: a) en quantité, c’est-à-dire en fréquence, la première cause de sinistre en responsabilité civile professionnelle des avocats est la procédure d’appel; b) en quotité, c’est-à-dire en coût financier, la deuxième cause de sinistre en responsabilité civile professionnelle des avocats, est la procédure d’appel, juste derrière l’erreur en matière fiscale. Multipliez la quantité par la quotité, vous obtenez une sinistralité habile à plomber les comptes de n’importe quel assureur. Explication: en France, à titre de comparaison, il y a actuellement 652 neuro-chirurgiens; au 31 décembre 2011, il y avait 444 avoués (équivalent des neurochirurgiens); depuis, ils ont été expropriés sans indemnité par Jacques ATTALI et remplacés par 74.000 avocats (équivalent des généralistes, infirmiers et aides-soignants), subitement autorisés à pratiquer sans formation la neurochirurgie. Or, analysez les comptes de la compagnie Les Mutuelles du Mans, elle va prochainement résilier sa police de groupe avec les 74.000 avocats, ce qui paralysera, non seulement les Cours d’appel, mais aussi en amont les tribunaux, et en aval la Cour de cassation. Conséquence inéluctable: mise en oeuvre de l’article 68 de la Constitution, c’est-à-dire le renvoi de Mrs ATTALI , SARKOZY et MACRON devant la Haute Cour de Justice , sous l’inculpation de crime de haute trahison . Et je ne vous parle pas de la crise des subprimes (2007-2008) , déclenchée par Jacques ATTALI , président de la BERD : https://www.dreuz.info/2019/09/une-maree-noire-a-lorigine-du-krach-financier-de-2008-197865.html

Répondre
Berthelier 1 avril 2024 - 7:15

Surtout ne pas écouter ce suppôt de Mitterand! Il ne connaît rien à l’entreprise, au commerce et au profit, nécessaire et indispensable pour perdurer, investir et recruter.
Sous prétexte de faire peur à tout le monde avec le changement (très minime et provisoire) du climat, il veut la régression, comme S.Rousseau, ce qui est étonnant pour un homme que je croyais plus intelligent que la sus nommée. Mais où est son intérêt ?

Répondre
Eschyle 49 2 avril 2024 - 10:22

Tiens ? Après une journée de réflexion , mon commentaire est supprimé ? Et celui-ci , aussi ?

Répondre
AlainD 2 avril 2024 - 11:48

Et lui il pense à quoi ? Il voudrait peut être essayer de nous faire croire qu’il a pris la succession de l’abbé Pierre…

Répondre