Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Olaf Scholz va-t-il vendre le port de Hambourg à la Chine ?

Olaf Scholz va-t-il vendre le port de Hambourg à la Chine ?

par
122 vues

Pour obtenir le soutien des écologistes, les gouvernements allemands successifs n’ont pas hésité à vendre la souveraineté énergétique de l’Allemagne à la Russie, en abandonnant le nucléaire au profit du gaz de Vladimir Poutine. Angela Merkel en porte la responsabilité. Olaf Scholz pourrait être celui qui ouvre les portes de son pays au totalitarisme chinois.

Selon des révélations des médias allemands NDR et WDR, le chancelier social-démocrate soutiendrait un projet de vente partielle du port de Hambourg au groupe chinois Cosco. Il y a plus d’un an qu’un accord aurait été conclu entre l’opérateur du port de Hambourg « Hamburger Hafen und Logistik » et l’armateur Cosco (entreprise publique chinoise) sur une prise de participation de 35% dans l’exploitation du terminal à conteneurs Tollerort. M. Scholz aurait le souhait de finaliser ce projet, malgré l’opposition de six ministères, à savoir ceux de l’Economie, de l’Intérieur, de la Défense, des Finances, des Transports et des Affaires étrangères. L’écologiste Annalena Baerbock, ministre des Affaires étrangères, estime que « l’Allemagne doit faire preuve de prudence dans ses relations économiques avec la Chine et ne pas commettre de nouveau l’erreur, comme avec la Russie, de dépendre d’un pays qui ne partage pas [ses] valeurs ». A raison, elle invoque le fait que la Chine « tente d’imposer ses propres règles en lieu et place des normes internationales » et que son « influence sur tous les grands ports européens » est problématique. Le parti d’opposition de droite CDU dénonce également « une erreur stratégique ». Qui plus est, les services de renseignements allemands ont montré leur inquiétude quant à cette vente.

Seul contre tous, faisant fi des critiques, le chancelier (et ancien maire de Hambourg) serait bien décidé à vendre une partie du troisième port commercial d’Europe à une entreprise publique obéissant au Parti communiste chinois, alors même que la Chine se montre de plus en plus virulente contre l’Occident. Comme l’a rappelé Nicolas Lecaussin dans nos colonnes, la Chine constitue aujourd’hui la plus grande menace contre la liberté mondiale. Xi Jinping est devenu le dirigeant communiste le plus puissant et le plus engagé depuis Mao Zedong. Par son projet de route de la Soie, la Chine cherche à installer sa puissance dans le monde entier et à s’en prendre à l’Occident. Cosco, possède déjà 51% du port du Pirée à Athènes. Au Monténégro, la Chine pourrait s’accaparer des terres et des infrastructures suite à une affaire mêlant corruption et construction d’une autoroute. L’Europe doit être d’une extrême vigilance face à l’expansionnisme du PCC.

Vous pouvez aussi aimer

2 commentaires

Almaviva 26 octobre 2022 - 8:28

Encore un gauchiste au pouvoir ! voici ce que cela donne !!

Répondre
montesquieu 26 octobre 2022 - 10:55

Dans la droite ligne du cadeau fait à la Chine par l’UE et son impératrice Ursula von der Leyen de l’industrie automobile européenne!

Répondre

Laissez un commentaire