Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » M. Macron, pour lutter contre l’inflation, l’Allemagne baisse les taxes et les impôts !

M. Macron, pour lutter contre l’inflation, l’Allemagne baisse les taxes et les impôts !

par
196 vues

En Allemagne, le remède contre l’inflation passe par la réduction d’impôts . En effet, Berlin a dévoilé cette semaine une série de projets de réductions d’impôts sur l’énergie pour tenter d’atténuer la hausse rapide de l’inflation. C’est un bon exemple pour nos politiques.

Ce n’est pas la grande réforme fiscale mais c’est peut-être un début. Par exemple, une proposition prévoit la suppression progressive de la taxe sur les énergies renouvelables connue sous le nom d’EEG qui ajoute actuellement 3,72 centimes d’euro par kilowattheure aux factures d’électricité des ménages (déjà en baisse par rapport à 6,5 centimes l’année dernière). Cette taxe, imposée pour la première fois il y a une vingtaine d’années, est censée financer des subventions pour l’électricité renouvelable. L’EEG devrait être progressivement supprimée à la fin de cette année, ce qui entraînerait, pour les ménages moyens, une économie d’environ 300€ par an.

Berlin réduira également les taxes à la consommation sur les carburants. Il augmente la déduction fiscale sur le kilométrage des conducteurs effectuant un trajet de plus de 21 kilomètres pour se rendre au travail. Et augmente de 20 % la déduction fiscale supplémentaire annuelle des salariés, à 1 200 €.

Le gouvernement estime que ces mesures coûteront environ 30 milliards d’euros. Selon une estimation, elles pourraient représenter 900 € de réduction sur la facture fiscale annuelle d’un ménage moyen. Berlin essaie au moins d’atténuer l’impact de la hausse des prix de l’énergie par des mesures fiscales globales susceptibles de garder bien vivants la dynamique de travail et l’envie d’investir.

Vous pouvez aussi aimer

7 commentaires

Astérix 2 mai 2022 - 7:10

Quelques Suggestions de mesures destinées à remettre enfin la France sur le chemin de la prospérité

Inscription dans la constitution des mesures suivantes :

1- Privatisation de tout le secteur public à l’exception des fonctions régaliennes de l’état (Police, armée) ce qui permettrait de transférer, dans le secteur privé, 20 % environ des 7 millions de fonctionnaires actuels au maximum, chiffre largement suffisant et pouvant être revu à la baisse car une gestion rigoureuse doit s’imposer en priorité; le secteur privé pourra gérer ce transfert en fonction de vrais critères économiques de rentabilité, à l’inverse de l’état

2- Réduction et simplification massive du code du travail à quelques pages

3- Refonte de tous les codes avec suppression et simplification des textes

4- Liberté totale pour les chefs d’entreprises d’engager et de licencier du personnel

5- Suppression de toutes les subventions d’état versées aux Associations en tout genre
et à toutes les agences de l’état.

6- Suppression de toutes les subventions versées par l’état aux syndicats; ils ne devront compter que sur leurs seuls adhérents pour leurs cotisations

7- L’Assemblée Nationale et le sénat seront composés exclusivement de chefs d’entreprises ou d’anciens chefs d’entreprises, consultants en gestion, avec un système électoral à 100 % proportionnel. Tout fonctionnaire aura l’interdiction de se présenter.

8- Rétablissement de la souveraineté des états membres de l’union européenne et
annulation de la convention européenne des droits de l’homme (CEDH); suppression du
regroupement familial incluant le droit du sol, le droit d’asile, les allocations familiales
pour les étrangers ou la double nationalité.
Les mesures de solidarité à réserver aux nationaux; Expulsion de tous les délinquants
devenus Français et ceux étrangers, avec déchéance automatique de la nationalité.

Retrait de la France de l’union européenne; il faut simplement quitter cette Europe
inadaptée pour tous les Pays membres. Ainsi, il ne sera plus question de Schengen et
chaque Pays devra protéger ses frontières, ce qui n’empêchera pas ces dits Pays de
commercer entre eux. Il est évidemment impossible de gérer les frontières à travers
le dispositif Schengen qui est une passoire.

9- Suppression du mille-feuilles territorial afin de répondre ainsi efficacement aux besoins
de la population en réglant les problèmes directement et rapidement sur le terrain au plus
près des administrés; liberté pour les communes de se regrouper entre elles à la condition
de toujours privilégier l’économie de gestion et la baisse des impôts locaux, en liaison avec
le département en supprimant le

…/…
personnel inutile et en permettant des actions de proximité, contrairement aux régions, communautés de communes, dont les coûts de gestion sont hallucinants pour les contribuables et les délais d’exécutions inacceptables (usines à gaz et doublons).

10- Ouverture à la concurrence de l’assurance maladie et vieillesse ce qui permettra de
redonner du pouvoir d’achat aux entreprises et aux particuliers par le biais du secteur
privé

11- Suppression de toutes les normes et règlementions instaurées depuis 1981

12- Les nouvelles lois éventuelles importantes (à définir) devront être approuvées par le
biais d’un référendum avec obligation d’exécution et décidées par le peuple

13- Réduction de la TVA à 10% maximum afin que l’état soit contraint de gérer comme il
convient le Pays

14- Suppression des taxes sur le tabac, l’alcool; plafonnement à 20 % de la taxe sur les
produits pétroliers; suppression des multiples taxes et surtaxes sur le gaz, l’électricité.
(Pouvoir d’achat amélioré pour les contribuables)

15- Suppression totale des droits de succession et des taxes sur les plus values immobilières
et sur les cessions d’entreprises

16- Défiscalisation à 100 % pour les particuliers employant des aides à domicile ou pour les
garde d’enfants

17- Suppression du permis à points (la Suisse n’a pas de permis à points) et du pouvoir
Administratif. Seuls les tribunaux judiciaires pourront juger les fautes commises sur la
route, s’il y a lieu.
Suppression de l’actuelle sécurité routière sous l’égide de l’état, remplacée par une
instance privée et indépendante composée d’anciens pilotes et de spécialistes de
l’automobile. Rétablissement d’un barème d’indemnité kilométrique pour les
professionnels correspondant à l’amortissement réel des véhicules, ce qui n’est plus le
cas depuis des années.

A titre d’exemple, suppression de l’agence nationale des titres sécurisés (ANTS) en
remplacement des préfectures et des mairies qui est censée délivrer les permis de
conduire, les cartes grises, les cartes d’identité, les passeports, etc .. et dont l’activité est
complètement paralysée (conséquences très grave) pour cause de technocratie
(différents entre les services et incompétence !!!!!)

Refonte totale du système judiciaire afin de faire cesser le laxisme actuel et retrouver la
sécurité dans le Pays (application réelle des lois existantes)

18- Privatisation de l’ensemble du secteur hospitalier afin d’obtenir enfin une gestion saine;
suppression de toute la paperasserie inutile qui grève l’efficacité et le coût de l’hôpital
avec du personnel administratif en surnombre; priorité absolue aux personnels
soignants et médecins

…/…
19- Interdiction pour l’état de dépasser 30 % du P.I.B. en dépenses publiques. A défaut, le
gouvernement en place et le Président de la République seront démis de leur fonction,
dès la constatation des résultats, par une structure privée, indépendante et habilitée.

20- Concernant l’euro, cette monnaie a complètement détruit le système monétaire. La France,
comme les autres Pays concernés, doivent récupérer leurs monnaies initiales.
En effet pour être compétitif, les monnaies doivent pouvoir être dévaluées ou être
réévaluées uniquement en fonction de la qualité de gestion des Pays.

Si déficits et mauvaise gestion ce qui est le cas de la France, la dévaluation s’impose ce
qui s’avère impossible avec l’euro.
La France ne peut plus être compétitive avec l’euro. Lorsque vous avez, par exemple, une
différence de compétitivité de 20 % avec l’Allemagne, c’est le simple bon sens.
La France est paralysée au niveau de ses exportations.

Par ailleurs aucun des Pays d’Europe ne dispose des mêmes règles sociales et fiscales,
sans compter les différentes langues ! dès lors l’Europe actuelle est vouée à l’échec.

21- Suppression de la cour des comptes qui ne sert à rien puisqu’elle édite des
rapports intéressants mais immédiatement remisés dans les placards.

20- Rétablissement de l’état de droit et de la séparation des pouvoirs

RAPPEL :

(Sous le Président Pompidou les dépenses publiques étaient de 30 % du P.I.B., à ce jour elles sont à presque 70 % !!! demandez à n’importe quel économiste, la faillite de la France
est certaine puisque le secteur privé ne peut supporter, à lui seul, une telle charge.
Toujours sous le Président Pompidou, la France n’avait AUCUNE dette.

A ce jour:

– Dette : 2750 Milliards d’euros
– Engagements hors bilan de l’état : 5000 Milliards
– Déficit budgétaire : 200 Milliards d’euros par an
– Déficit commercial : 100 milliards par an

Le 25 Avril 2022

Et bien d’autres mesures encore …! Merci par avance de vos suggestions qui viendront en complément.

Rappel de la vraie définition du LIBÉRALISME :

« Doctrine économique qui défend la libre entreprise, la non intervention de l’État dans le secteur économique. »

Répondre
Almaviva 2 mai 2022 - 7:34

On est donc loin des mesures socialistes du pouvoir actuel avec son chèque énergie et l’obligation faite à EDF de vendre à perte !!

Répondre
AlainD 2 mai 2022 - 12:36

Tout à fait d’accord avec vous et je pensais que la vente à perte était une pratique interdite… Mais tous les gugusses veulent absolument installer des éoliennes envers et contre tous à grand renfort de subventions payées avec l’argent des contribuables. N’y a t il pas là quelque chose de bizarre ?

Répondre
AlainD 2 mai 2022 - 12:33

Le catalogue d’Asterix est impressionnant et sans vouloir tout accepter sans discuter, je trouve des mesures intéressantes et faciles à mettre en oeuvre. Toutefois comme nous ne sommes gouvernés que par des fonctionnaires, purs produits de l’Ena, ce n’est pas demain la veille que notre situation a la moindre chance de s’améliorer, tant que Le Maire et ses semblables n’auront autre chose à nous proposer que des chèques énergie nous ne sortirons pas de l’ornière dans laquelle ils nous ont embourbés. Ces gens là Macron compris, sont incapables de stopper la fuite en avant : après eux le déluge. Il n’ont strictement aucune idée de la vie quotidienne de millions de gens. Nos ministres sont des sortes de Diafoirus dont les remèdes visent davantage à tuer le malade…

Répondre
montesquieu 2 mai 2022 - 5:28

Bruno Le Maire si j’ai bonne mémoire est germanophone. Serait-il sourd à ce qui est dit et incapable de lire ce qui est écrit de l’autre coté du Rhin?

Répondre
Obeguyx 3 mai 2022 - 6:44

Vous savez, France, qui que ce soit qui occupe un poste de gouvernant, ne pense qu’à une seule chose : GARDER SA PLACE ET SON PRECARRE. C’est bien pour ça qu’ils appliquent TOUS une politique contraire à la pensée fondamentale du Général De Gaulle (dont ils se réfèrent sans cesse) qui, lui, a su partir. Tous des girouettes, mot bien approprié lorsqu’on pense au scandale des éoliennes…

Répondre
BERNARD Serge 8 mai 2022 - 8:56

Asterix : Président de la France !!!

Répondre

Laissez un commentaire