Accueil » Les deux grands soucis de l’Europe : le poids de l’Etat et le marché du travail

Les deux grands soucis de l’Europe : le poids de l’Etat et le marché du travail

par Nicolas Lecaussin

Une étude réalisée par Indermit Gill et Martin Raiser et publiée par la Banque Mondiale fin janvier pointe les grands problèmes de l’Europe économique : encore trop de dépenses publiques et un marché du travail très rigide. Aujourd’hui, les dépenses sociales des Etats européens sont plus élevées que celles faites par le reste du monde. Les auteurs ont calculé qu’un Etat dont les dépenses publiques dépassent 40 % du PIB fait perdre deux points de croissance à l’économie. Pour ce qui est du marché du travail, les Français travaillent aujourd’hui un mois et demi de moins par an que les Américains. Mais le travail n’a pas fait peur à 1.5 millions de diplômés européens qui ont traversé l’océan durant ces 20 dernières années. La fuite du capital humain est plus grave que celle du capital financier.

Une étude réalisée par Indermit Gill et Martin Raiser et publiée par la Banque Mondiale fin janvier pointe les grands problèmes de l’Europe économique : encore trop de dépenses publiques et un marché du travail très rigide. Aujourd’hui, les dépenses sociales des Etats européens sont plus élevées que celles faites par le reste du monde. Les auteurs ont calculé qu’un Etat dont les dépenses publiques dépassent 40 % du PIB fait perdre deux points de croissance à l’économie. Pour ce qui est du marché du travail, les Français travaillent aujourd’hui un mois et demi de moins par an que les Américains. Mais le travail n’a pas fait peur à 1.5 millions de diplômés européens qui ont traversé l’océan durant ces 20 dernières années. La fuite du capital humain est plus grave que celle du capital financier.

You may also like

Laissez un commentaire