Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil »  L’écologie et le féminisme s’invitent dans le sport de haut niveau 

 L’écologie et le féminisme s’invitent dans le sport de haut niveau 

par
657 vues

Le sport peut être une caisse de résonnance des grands thèmes politiques qui préoccupent le microcosme parisien. En témoignent le football et le tennis.

Un petite musique lancinante, issue des Etats-Unis dans un contexte différent, veut que les footballeuses de haut niveau subissent une discrimination par rapport à leurs homologues masculins en termes de rémunération. Il est indéniable que les écarts de salaire y sont considérables. Pourtant, la différence s’explique de manière simple par les retombées publicitaires. Hier, en dépit de son importance, il y avait à peine plus de 10.000 spectateurs à Saint-Etienne pour voir le match de qualification des équipes féminines à l’Euro 2025 France-Angleterre. En cause la médiocrité du niveau de jeu, mais il est déplacé de le souligner. La rencontre a d’ailleurs reçu la note très faible et exceptionnelle de deux étoiles sur six dans L’Equipe.

Toujours la discrimination avec la polémique annuelle sur la programmation des matchs lors de la session de soirée à Roland Garros. « Les femmes privées de l’affiche », titre le quotidien sportif (5 juin 2024). Pour la première fois depuis l’instauration des matchs du soir en 2021, aucun match féminin n’a été programmé. La responsabilité n’en incombe pas au tournoi parisien de tennis, mais au diffuseur, Amazon Prime. Des raisons objectives l’expliquent : la numéro une mondiale, l’excellente Iga Swiatek, ne veut pas jouer en soirée ; les matchs féminins ne sont disputés qu’au meilleur des trois sets, et non cinq, avec le risque d’une durée de jeu très faible, ce qui ferait cher du prix des billets à la minute (la Polonaise a par exemple perdu deux jeux en tout et pour tout en deux tours, huitième et quart de finale !) ; et ce, d’autant qu’une seule rencontre est programmée le soir afin d’éviter que les matchs ne se terminent trop tard (ce qui est pourtant arrivé plusieurs fois lors de cette édition…). Mais d’autres raisons renvoient au peu d’attrait du tennis féminin, encore plus stéréotypé que le tennis masculin, et à l’écart beaucoup plus important entre les toutes meilleures et les autres joueuses. Evidemment, il n’est pas de bon ton de le rappeler sous peine d’être accusé de machisme…

Revenons aux hommes et au football. Autre polémique : les équipes de club en Ligue 1 comme l’équipe de France font « brûler » la planète en utilisant de façon systématique l’avion (privé) plutôt que le train. Les encadrements ont beau plaider le fait que les contraintes de la SNCF ne sont guère compatibles tant avec la santé (récupération) qu’avec la sécurité (délicate à assurer) des joueurs, rien n’y fait. Pour la première fois de leur histoire, l’équipe de France masculine s’est déplacée en train pour se rendre sur son lieu de rencontre, en l’occurrence à Metz afin d’y rencontrer le 5 juin le Luxembourg en match de préparation à l’Euro. Autre innovation : le TGV n’a eu aucun retard (pas de grève à l’horizon non plus), ce qui est à marquer d’une pierre blanche… Quant au retour pour Paris, il s’effectue en avion pour la simple et bonne raison qu’aucun train ne part suffisamment tard de la cité lorraine et que la location spéciale d’un TGV pour l’équipe de France eût été prohibitive. Pourquoi dès lors ne pas supprimer les matchs de football afin de sauver la planète ? La mesure n’a pas encore été proposée à notre connaissance par les écologistes politiques…

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Laissez un commentaire

2 commentaires

Laurent46 8 juin 2024 - 6:11

Le sport ou tout simplement les loisirs l’ vrai sport devenu Républicain

Répondre
Poivre 8 juin 2024 - 9:41

Les équipes féminines de foot et surtout de rugby font rigoler tout le monde, ce qui n’est pas trop bon pour les annonceurs. Au lieu de vouloir singer en tout les hommes, ces dames devraient se cantonner à l’athlétisme, sport qui met tous leurs types de physique en valeur.

Répondre