Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » La fin de l’abondance n’est pas pour tout le monde

La fin de l’abondance n’est pas pour tout le monde

par
198 vues
prop_4_pendules.png

Emmanuel Macron a annoncé, le 24 août, « la fin de l’abondance et de l’insouciance », évoquant « une série de crises plus graves les unes que les autres ». Pourtant, l’Elysée prévoit une hausse de son budget de 5,2 millions d’euros à 114,43 millions d’euros en 2023 (+4,8% par rapport à 2022). Cette augmentation des crédits est justifiée en partie par « la reprise » de l’activité diplomatique en 2022 et 2023, par l’inflation et par l’augmentation du point d’indice des fonctionnaires. Ce sont aussi 16 millions d’euros qui sont prévus pour les déplacements présidentiels en 2023 (15 millions en 2022).

Pour l’Assemblée nationale, on pourrait croire à une meilleure exemplarité puisqu’elle prévoit une diminution de 1,5% de son budget (599,6 millions d’euros pour 2023). Sauf que 2022 fut une année d’élections législatives comprenant des dépenses exceptionnelles. Il faut, dès lors, comparer avec une année d’exercice normal. On se rend alors compte que les dépenses prévues en 2023 sont en hausse de 41,8 millions d’euros, soit +7,5%, par rapport à 2021.

Le Sénat s’en sort mieux : la hausse des dépenses est évaluée à 1,18% pour atteindre 366,5 millions d’euros pour 2023. A la chambre haute aussi, on justifie cette augmentation par la revalorisation du point d’indice et l’inflation, mais il semblerait que les sénateurs aient été plus raisonnables que les députés et le Président.

Vous pouvez aussi aimer

5 commentaires

Daniel 1945 8 octobre 2022 - 7:58

Ceux qui appellent à se serrer la ceinture portent des bretelles.

Répondre
Almaviva 8 octobre 2022 - 8:48

Toujours les mêmes : à l’ENA on n’apprend pas à faire des économies, on apprend à dépenser sans compter avec l’argent que l’on a pas !! Par contre, serrer la vis au peuple, là, on sait faire !!

Répondre
Zygomar 8 octobre 2022 - 8:57

Encore et toujours les annuelles sempiternelles parties de bonneteau nationales……

Répondre
Obeguyx 8 octobre 2022 - 10:05

Au Sénat il y a moins de « râteliers » à renouveler, CQFD. Je comprends maintenant pourquoi le peuple ne va plus voter. En fait, à chaque fois qu’il va voter, il s’en suit des restrictions pour lui et des augmentations substantielles pour les gouvernants et les nouveaux élus. Aux prochaines élections, il y aura encore moins de votant … à moins que … Zut, je rêve encore !!!

Répondre
Picot 8 octobre 2022 - 3:46

Rien ne change. Pour la France d’en haut des cou..es en or. Pour la France d’en bas des nouilles encore.

Répondre

Laissez un commentaire