Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Gordon Moore, co-fondateur d’Intel, innovateur et philanthrope

Gordon Moore, co-fondateur d’Intel, innovateur et philanthrope

par
442 vues

L’un des grands innovateurs de la seconde moitié du XXe siècle, le co-fondateur d’Intel, Gordon Moore, s’est éteint le 24 mars 2023 à l’âge de 94 ans. Moore naquit à Pescadero en Californie, en 1929. Sa mère était mère au foyer et son père shérif adjoint. Intéressé notamment par la chimie, il empoche un Bachelor of Science en chimie de l’université de Berkeley en 1950, avant de décrocher son doctorat en chimie à Cal Tech en 1954. Il rejoint alors brièvement le laboratoire de physique appliquée de l’université Johns Hopkins, dans le Maryland, où il travaille sur les propergols solides pour fusées pour la US Navy. Se rendant compte que le secteur privé offre incomparablement plus de perspectives de découvertes, il accepte la proposition d’embauche que lui fait William Shockley – co-lauréat du prix Nobel de physique en 1956 pour ses recherches sur les semiconducteurs et sa découverte de l’effet transistor – et se réinstalle en Californie. Las du management autoritaire du prix Nobel, Gordon Moore décide, avec sept autres employés (dont Robert Noyce), de quitter Shockley Semiconductor pour fonder Fairchild Semiconductor, société qui devait donner naissance à des dizaines de startups qui feront la renommée de la Silicon Valley. C’est alors qu’il travaille pour cette société que Gordon Moore formule ce qui deviendra la loi portant son nom : voyant que le nombre de transistors par puce de silicium ne cessait d’augmenter, Gordon Moore estima qu’ils doubleraient chaque année en nombre – avant de revoir cette périodicité à deux ans. La suite des événements devait lui donner raison.

En 1968, Gordon Moore et Robert Noyce fondent NM Electronics, qui deviendra ensuite Intel, société que Moore présidera à partir de 1975 – et dont il sera P-DG jusqu’en 1987. Gordon Moore et ses équipes parviennent à faire d’Intel le leader mondial dans le domaine des microprocesseurs. Son succès planétaire tient notamment à deux grandes innovations, comme le rappelle un article du Monde : l’utilisation du silicium comme base, et la conception d’un microprocesseur, c’est-à-dire d’un processeur en miniature dont les éléments sont regroupés en un seul circuit intégré. Constamment à la pointe de la technologie, Intel ne cessera d’innover tout au long des années 70, 80 et 90 pour produire des microprocesseurs toujours plus perfectionnés.

Multimilliardaire (sa fortune a été estimée à 7 milliards de dollars par Forbes), Gordon Moore fut aussi un philanthrope des plus généreux, ayant donné la moitié de son patrimoine à la fondation qui porte son nom et celui de sa femme, la Gordon and Betty Foundation, laquelle a soutenu depuis sa création en 2000 des universités, des hôpitaux, des associations à but non lucratif œuvrant dans les domaines de la préservation de l’environnement, de la science et des soins destinés aux malades.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Laissez un commentaire

2 commentaires

Jean-Aymar de Sékonla 29 mars 2023 - 7:25

Vous chercherez en vain une rue, avenue, place, etc. Moore en France. Non ce privilège est réservé aux parasites littéraires, idéologues ou aux politiciens stériles.
Pas loin de chez moi, il y a une place François Mitterrand, je fais toujours un détour pour éviter l’évocation de cet individu qui fut tellement nocif pour notre pays.
Qui connait le nom de l’inventeur du groupe frigorifique, un des plus grand bienfaiteurs de l’humanité, et bien lui non plus n’a pas l’aumône d’une petite impasse à son nom. (Jacob Perkins, 1766-1849)
Les littéraires feront crever l’humanité avec tous le honneurs…
Jean-Aymar

Répondre
PhB 1 avril 2023 - 9:31

D’accord avec vous, il fut un « Grand Bonhomme » dans le sens noble du terme, comme d’autres dans on domaine comme par exemple ceux ayant crée Texas Instrument (Cecil H. Green Patrick E. Haggerty John Erik Jonsson Eugene McDermot) : le premier fabricant de circuit intégré: avant Moore.
Ils ont placé plusieurs portes et fonctions logiques dans un seul boitier à plusieurs pattes (pins en anglais). Système breveté en février 1959, juste avant Fairchild par par J. Kilby
On pourrait aussi citer National Semiconductor, Linear Technology et bien d’autres.
Toute une aventure!
PhB

Répondre