Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Égalité hommes-femmes : le président Macron, mauvais élève selon sa ministre Élisabeth Moreno

Égalité hommes-femmes : le président Macron, mauvais élève selon sa ministre Élisabeth Moreno

par
95 vues

Le président Macron, à l’occasion de la journée de la femme pointait le manque de femmes dans les hauts postes des administrations publiques. Surtout, la ministre pour l’égalité hommes-femmes, Élisabeth Moreno, appelait le président à montrer l’exemple car aucun des conseillers du président n’est une femme.

Cela est révélateur d’une tendance très française d’imposer des règles de conduite aux entreprises privées sans les rendre obligatoires aux administrations publiques et encore moins aux politiques. En effet, depuis 2018, les entreprises de plus de 50 personnes sont tenues de calculer un index de l’égalité femmes-hommes, avec l’obligation d’obtenir un score d’au moins 75 sur 100. En cas de résultat inférieur, elles s’exposent à des pénalités financières pouvant atteindre 1 % de leur masse salariale.

Mais l’État n’applique pas cet indice à lui-même. Pourtant, dans la fonction publique d’État, les écarts de salaire entre hommes et femmes, à catégorie équivalente, sont importants : de l’ordre de 377 euros en moyenne. Il serait normal de demander à l’État de respecter les obligations légales en vigueur, à commencer par calculer l’index d’égalité dans les administrations publiques.

 

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire