Accueil » Décès du fondateur de Sodexo, un fleuron français

Décès du fondateur de Sodexo, un fleuron français

par Adélaïde Motte

Pierre Bellon, fondateur du groupe Sodexo, est décédé lundi 31 janvier. Il laisse à la France un groupe au service, chaque jour, de 100 millions de personnes dans 56 pays, qui réalise un chiffre d’affaires de plus de 20 milliards d’euros grâce à ses 412 000 salariés (dont moins de 10% sont sur le sol français). Père de quatre enfants, Pierre Bellon a depuis quelques années confié son entreprise à sa fille Sophie, aujourd’hui présidente du groupe et directrice générale par intérim. Sodexo, outre la restauration collective, propose du gardiennage, du nettoyage, l’entretien des espaces verts, la maintenance des bâtiments, des chèques cadeaux et des titres restaurants.

Cette superbe réussite est, comme souvent, le fruit d’une intuition précoce et d’un travail acharné. Orphelin de mère à dix ans, candidat à HEC trois fois avant une quatrième tentative couronnée de succès, Pierre Bellon travaille ensuite dans l’entreprise de son père, qui fournit des vivres aux bateaux de la ligne Marseille-Alger. C’est vers 30 ans, peu après la décolonisation, que Pierre Bellon a l’idée de fonder Sodexo pour proposer des plateaux-repas aux bateaux et aux sociétés. Si l’entreprise démarre avec 100 000 francs paternels, elle commence aussi avec Pierre Bellon qui, au volant d’une camionnette, va livrer ces plateaux. Elle poursuit son aventure avec l’acquisition du contrat de la cafétéria du CEA de Pierrelatte, dans la Drôme, où Pierre Bellon, alors âgé de 34 ans, dame le pion à des concurrents bien plus gros. De rachat en rachat, l’entreprise s’étend au-delà des frontières.

Le décès du fondateur de l’un des fleurons français est l’occasion de rappeler que les grandes entreprises naissent d’un mélange d’audace, d’inventivité et d’un peu de cette chance qui, justement, sourit aux audacieux. Les grandes entreprises, croissant malgré les crises et surfant sur les opportunités, améliorent la qualité de vie de leurs clients et créent des emplois, donc de la richesse pour tous. Pierre Bellon était milliardaire, et n’aurait peut-être pas fait tant de bien s’il ne l’avait pas été.

You may also like

3 commentaires

Jacques GAUTRON 2 février 2022 - 8:58

Bravo à cet homme qui avait un charisme énorme. Et longue vie et succès à Sophie !

Répondre
Obeguyx 2 février 2022 - 2:49

Oui, vraiment bon courage à Sophie ! Quand on sait ce qui l’attend !

Répondre
FEDYCKI 3 février 2022 - 3:06

ce Monsieur avait une grand charisme mais je vous porte témoignage nous annecse du lycée Champollion je vous transmets les déboires de ceux qui étaient de service au moment de la mise en place d’une société mondiale qui a boulversé les acteurs qui ne voulaient pa ssty inclure car ces grandes société soint la porte de la mondialisation sommes nous capable d’y faire face ????? oui nous sommes obligés de démissionner car nous avons notre foyer !!! nous voila au chômage et nous nous avons perdu les 2 jours de fête quand les élèves du lycée hotelirs faisait la cuisine a nous petites infirmières : je vous transmets les dire de mes collaborateurs de services généraux de suisine et serveurs

Répondre

Laissez un commentaire