Accueil » Comment la Russie vole les céréales en Ukraine

Comment la Russie vole les céréales en Ukraine

par Nicolas Lecaussin

Voici une enquête-vidéo remarquable réalisée par le Wall Street Journal, qui montre comment les Russes s’emparent des céréales ukrainiennes pour les envoyer dans leur pays ou les acheminer jusqu’à des pays « alliés » au Moyen Orient, comme la Syrie. Des centaines de milliers de tonnes sont envoyées par bateaux à travers la mer Noire. Les enquêteurs ont suivi la trace de trois cargos, Matros Pozynich, Matros Koshka et Matros Nenashev, qui transportent des céréales volées depuis le mois d’avril. Des caméras de surveillance ont pu saisir le moment où les militaires russes se sont emparés de camions pleins de grains pour les charger ensuite sur les bateaux. Ils l’ignoraient, mais ceux-ci étaient dotés de puces GPS permettant leur suivi en temps réel. Les données montrent que ces tonnes de céréales ont été emportées vers la Crimée, puis, en passant par le détroit de Kertch, qu’elles ont pris la route de la Russie ou bien, à travers la mer Noire et le Bosphore, la route du Moyen Orient. On estime que Moscou a déjà exporté illégalement environ 400 000 tonnes de céréales ukrainiennes pillées.

Voir la video en accès libre.

You may also like

4 commentaires

Frachet 12 juillet 2022 - 12:35

Comment appelez vous le blocage de tous les Avoirs de la Russie par l’Occident et l’Europe en particulier ?
N’est ce pas du vol pur et simple ?

Répondre
Nicolas Lecaussin 12 juillet 2022 - 2:05

Sauf erreur, ce sont bine les Russes qui ont attaqué, qui détruisent, qui volent et qui tuent… Cela a été la même chose avec les Allemands en 1939…

Répondre
Obeguyx 17 juillet 2022 - 5:15

Pourrait-on avoir un article qui aurait pour titre : « Comment la France se fait elle voler ses aides sociales par l’Algérie et une grande partie de l’Afrique ? ».

Répondre
Rémi 17 juillet 2022 - 8:21

VIDÉO présentée concluante qui n’est que la face visible de l’Iceberg…. !
Il est évident que nous ne sommes pas dans le secret des « DIEUX » aussi, nous fondons-nous des jugements  »hâtifs » sur ce phénomène « RUSSIE » qui se perpétue de générations politiques en générations.
L’Ukraine, est aujourd’hui l’apparence, la façade, de la politique de Monsieur Poutine qui « répondrait » à des questions du passé, sur des bases que l’Europe et le monde, tente d’interpréter selon leurs logiques de circonstances et de situations.
Ce qui parait être une certitude, c’est que la Russie est devenu un « pion » dans la situation des mouvements tectoniques qui réorganise le monde actuel où la Chine est devenue la première puissance du monde (« Quand la chine s’éveillera  » Alain Peyrefitte 1969)
La Chine organise dans ses logiques « La route de la soie »…. Son positionnement géoéconomique et industriel mondial pour posséder les métaux rares et stratégiques (cobalt, lithium,.. Entre autres…. En Afghanistan, Afrique,) Russie …entres autres)
La chine veut retrouver sa souveraineté politique et économique en rattachant HONG KONG et TAÏWAN, en verrouillant le Tibet….Pour retrouver sa puissance unitaire réunifiée, sans contestataires….
L »Afrique dans ses politiques minimalistes à court terme va se laisser envahir pour se faire piller ses richesses minières, entre autres, par la Russie et la Chine et qui finira, mais un peu tard, par regretter la « maudite colonisation » Européenne….
L’Europe, molle, lâche qui veut bien faire en voulant « moraliser le monde », en voulant « enseigner » SES règles de la Démocratie et du vivre ensemble aux normes occidentales… Ne sera plus reconnue politiquement et stratégiquement et ne deviendra qu’un marché économique de 500 millions de consommateurs…
L’Europe avec ses « petits bras musclés » sera aux services des pays dominants et de leurs « adhérents » de circonstances ….
L’Europe perdra son âme, n’aura plus de racine identitaire, deviendra tout et son contraire dans des organisations internes structurées autour de fonctionnaires qui ne connaissent pas le terrain et qui seront des pions exécutant des missions pour tenter d’exister… L’Europe ne donnera plus de leçons au monde sur son mode d’existence, car le monde n’est pas l’Europe, et celle-ci s’en apercevra trop tard…
Ainsi, en raisonnant à partir de la situation « visible » actuelle : Russie/Ukraine face à USA/Europe, contre le reste du monde il parait évident que nous ne sommes qu’à la première étape d’une réorganisation géostratégique et géopolitique où les Européens seront tout simplement « gommés »… Par manque d’anticipation et par son instinct de supériorité totalement démembré….
Ainsi, le blé Ukrainien, volé par la Russie, n’est-il qu’un épiphénomène dont l’impact mondial se démultipliera dans tous les domaines : Sociologiques, économiques, industriels, politiques….

Répondre

Laissez un commentaire