Accueil » Australie : la sénatrice qui ne se voile pas que les cheveux

Australie : la sénatrice qui ne se voile pas que les cheveux

par Adélaïde Motte

La cause des femmes avance en Australie : le 20 juin, la benjamine historique du Parlement a été élue à 27 ans. En plus d’être jeune, elle est femme, et même australo-afghane. Cerise sur le gâteau, elle est voilée, se réjouit de la tolérance de l’Australie, et se fait l’étendard du voile que l’on porte “avec fierté”. La fierté d’être musulmane et d’obéir aux injonctions de la charia s’appuie curieusement sur la dissimulation de sa personne, mais les différences culturelles sont parfois déroutantes.

Le parcours de Fatima Payman, la féministe de l’année, est sans tache : en 1999, alors qu’elle avait à peine cinq ans, son père, député à Kaboul, fuit l’Afghanistan et les talibans, dans des conditions dont on imagine la dureté. Les dangers l’accompagnent sur les routes pendant trois ans, puis sa fille arrive en Australie, où elle étudie la médecine dans un collège islamique, puis la politique, dans un syndicat. Des chances que nombre de jeunes Afghanes n’auront pas avant longtemps. Les talibans, au pouvoir depuis l’été dernier, leur interdisent l’école et les obligent à se voiler en public, voire à porter la burqa, ce vêtement noir couvrant l’ensemble du corps et comportant une grille de tissu devant les yeux.

La nouvelle sénatrice australienne affirme incarner une “Australie moderne”. La modernité, c’est à peu près comme le sens de l’histoire : ça ne veut absolument rien dire. Les femmes voilées vivent-elles mieux ? Celles qui se font agresser, voire tuer pour refuser de le porter montrent que non. Un pays autorisant le voile en est-il plus prospère ? Pas vraiment, disent les multiples accrocs du vivre-ensemble qui est plutôt un mourir-face-à-face. Si l’Australie moderne consiste à accepter toutes les idéologies, y compris les plus rétrogrades, on pourra remercier, en partie, ces féministes.

You may also like

1 commenter

Obeguyx 5 août 2022 - 2:35

Et on pensait que l’Australie était rigoureuse face à ces phénomènes. Que nenni les australiens sont aussi « cons » que les autres occidentaux et se complaisent dans la débilité la plus outrageante.

Répondre

Laissez un commentaire