Accueil » Allocation de rentrée scolaire : l’abus est des deux côtés

Allocation de rentrée scolaire : l’abus est des deux côtés

par Aliénor Barrière

Dans la longue litanie des fraudes aux prestations sociales, il en est une qui revient chaque année début septembre, c’est la fraude à l’allocation de rentrée scolaire. Toutefois, peut-on se contenter de s’offusquer des profits réalisés à cette occasion par les magasins de matériel multimédia ?

D’un côté, on a certes une somme d’argent qui, parfois, sert à acquérir un « nouvel écran plasma » dont les bienfaits éducatifs laissent songeurs. Mais de l’autre côté, on a des parents ébahis par les listes de fournitures scolaires : « cahier à petits carreaux, 96 pages, spirales, 21x29cm, 137g, couverture cartonnée et protège-cahier vert » et autres porte-mines de marque bien précise et hors de prix pour des enfants de 7 ans qui vont les perdre ou les casser durant la semaine de la rentrée.

Rebondissant sur les propos du ministre Jean-Michel Blanquer au sujet de l’achat d’écrans plats avec l’allocation de rentrée scolaire, la députée Marine Brenier (LR) a fait une proposition de résolution visant à remplacer ladite allocation par un bon d’achat. Cela permettra peut-être d’éviter le détournement de l’allocation, mais certainement pas les listes de fournitures scolaires ubuesques qui rendent les parents chèvres et leur font perdre un temps monstrueux dans les rayons de supermarchés. Simplifier et harmoniser, au niveau de chaque établissement scolaire, la liste des fournitures permettrait sans doute de réduire leur coût et ainsi de baisser le montant de l’allocation.

Il n’en reste pas moins que la fraude aux prestations sociales constitue un problème réel et qu’une des solutions pour la combattre est la mise en place d’une allocation unique comme le propose l’IREF.

You may also like

2 commentaires

Obeguyx 7 septembre 2021 - 8:47

Allocation de rentrée scolaire : l’abus est des deux côtés
Un seul mot : SUPPRIMER.
Toutes ces « allocations » parasites doivent être supprimées. Elles ne servent qu’à asservir les populations les plus faibles et donner quelques illusions éphémères à ceux qui les reçoivent.

Répondre
AlainD 7 septembre 2021 - 10:20

Allocation de rentrée scolaire : l’abus est des deux côtés
Même si je ne suis plus concerné par cette allocation, je pense qu’il serait peut être temps de revenir à la raison.
Aujourd’hui, ainsi que le signale l’article, chaque enseignant se croit obligé d’affirmer ses exigences en matière de fournitures diverses et variées ce qui amène les parents à subir un diktat de ces messieurs-dames qui pensent avoir la science infuse.
Est il donc impossible d’avoir une liste modèle unique par type de classe ? Ce serait probablement demander trop de bons sens.
Je pense aussi aux commerçants qui doivent commander des stocks impressionnants dont une partie va peut être leur tenir chaud pour le restant de l’année mais de cela les bons maîtres n’ont cure qui ne voient que par leurs petites manies.
Pendant ce temps le niveau scolaire baisse mais qu’à cela ne tienne, on accorde des diplômes sans valeur…

Répondre

Laissez un commentaire