Accueil » Macron joue au père Noël

Macron joue au père Noël

par Aymeric Belaud

Le président Emmanuel Macron a rencontré des enfants sur RTL pour leur parler de la crise sanitaire, de la présidentielle et… de Noël.

Après avoir distribué des cadeaux toute l’année à certains parents avec leur propre argent ou celui des autres, Emmanuel Macron continue à jouer au père Noël, avec les enfants cette fois-ci. Leur a-t-il parlé de ses lutins Castex, Pompili ou Le Maire ? Peut-être leur demandera-t-il de convaincre leurs parents de voter pour lui en 2022 ?

Espérons qu’il ne se mette à pas à pleurer comme jeudi soir sur TF1. Les enfants pourraient en être traumatisés…

marcron_pere_noel.png

marcron_pere_noel.png

You may also like

4 commentaires

JR 18 décembre 2021 - 5:09

Macron joue au père Noël
Bonjour
Notre Président a bien du dire un petit mot sur le climat, comme il l’a fait lors de sa dernière intervention, afin d’être bien en phase et d’obtenir une bonne note de Klaus Schwab le patibulaire planificateur de l’humanité.
Il ferait tout aussi bien de mentionner que depuis 1850, nous sommes sortis du petit âge glaciaire, de ce fait, il est normal de constater une légère augmentation de la température, de l’ordre de 1 °C en 150 °C.
Notez que cela ne nuit en rien au confort de l’humanité, bien au contraire.
Sous l’Optimum Médiéval (Moyen Âge) la température moyenne était supérieure à aujourd’hui de l’ordre de 2 à 3 °C.
Les usurpateurs de la COP26 fustigent le C02, en l’accusant de réchauffer le climat (rien que cela..) et désormais que le climat se refroidit, ils accusent le même C02 de changer…le climat.
Rassurons-nous, le climat fera bien ce qu’il voudra et surtout il ne se règle pas avec une molette de Carbone (C02).
Rappelons que le C02 est un gaz rare, indispensable et irremplaçable à la vie sur terre. Ce n’est ni un polluant, ni une particule fine, c’est le nutriment de la végétation, des céréales, de toute la flore, puis de la faune, puis de l’homme. Sans C02 rien ne pousse, c’était dans nos cahiers de Cm2, mais depuis l’instauration d’une nouvelle religion, la religion climatique, la religion essaie d’effacer la science.
Pour nos chers écoliers, E. Macron pourrait leur remémorer la composition de l’air (arrondie):
– 78 % d’Azote
– 21 % Oxygène
– 0,93 % d’Argon
– 0,04 % Carbone (C02), classée dans les gaz rares
– 0,03 % dix autres gaz rare
Faites le test avec vos proches, les résultats sont édifiants, une infirmière anesthésiste a un jour répondu que le taux de C02 était de 70 %…
La molécule de C02 est présente à 0,04 % dans l’air et sous un taux de 0,03 % les cultures sont en sous alimentation, ce qui déclenche historiquement des périodes de grande famine.
La hausse de 0,01 point de C02 en 150 ans a permis d’augmenter la surface verte dans le monde de l’ordre de 20 à 30 % et d’augmenter ainsi les récoles céréalières de 80 kg par an et par habitant, donc de nourrir 2 Mds d’habitants.
Quant au prétendu « effet de serre », attribué à l’évolution de 0,03 % à 0,04 % de C02, même en cas de doublement du taux de C02, ça conséquence sur la température est infinitésimal. Sous l’ère Jurassique (du temps des dinosaures et de la végétation luxuriante) le taux de C02 était de 1 % et pourtant…et la création de la terre le taux de Carbone était de 80 %.
Le premier « GES », mais l’appellation scientifique étant GAIR (Gaz Absorbant les Infra Rouge) est la vapeur d’eau (taux d’humidité, nuage).
Comme tous le monde, en début de la propagande carbono-réchauffiste, il y a vingt ans, nous y avons cru. Mais en reprenant tous les fondamentaux, notamment paléontologiques, nous ne mettons pas longtemps à nous apercevoir qu’il s’agit là d’une mise en scène, que nous désignons désormais sous le terme de Casse du siècle.
En conclusion, attribuer les variations climatiques à l’homme et une imbécilité incommensurable.
Par définition, le climat est chaotique.
Comptons sur notre Président E. Macron pour rétablir la vérité dans nos écoles et devant les contribuables. Â bon entendeur pour les autres candidats. Merci. Bien à vous. JR

Répondre
Pierre Bouchet 19 décembre 2021 - 9:36

Macron joue au père Noël
Certaines choses sont vraies, merci de les rappeler. Mais comment peut-on dire que la température moyenne était de 2 ou 3 degrés plus élevée lors de l’optimum médiéval du moyen âge . Les températures de toute la terre n’étaient même pas connues… Peut-être vrai en Europe, mais qu’est-ce que cela signifie pour toute la planète ? Trop d’affirmations peut nuire à la saine contestation de la mode climatique actuelle.

Répondre
JR 19 décembre 2021 - 3:36

Macron joue au père Noël
@Pierre
Bonjour, les températures à un endroit donné sont reconstituées à l’aide de « proxis » (cernes des arbres, coraux, carottes glaciaires, vestiges, découvertes d’habitation sous un glacier, arbres sous le pôle Sud, etc), ceci pour les périodes avant l’invention du thermomètre (XVII ème). Concernant les températures de la période de l’Optimum Médiéval, supposées vraisemblables supérieures à celles d’aujourd’hui, elles doivent être suffisamment gênantes pourque des scientifiques peu scrupuleux aux ordres des politiques, les fassent carrément disparaître. Sinon pourquoi tout faire pour les supprimer ou les atténuer ?
Outres les proxis, les hommes d’Eglise consignaient les évènements, la météo, etc…: https://static.climato-realistes.fr/2021/01/FicheACR6-1.pdf
D’où l’origine du Climategate en 2009, ou le falsificateur Michael Mann publia une courbe des températures qui occultait sciemment « l’Optimum Médiéval (700-1350) ainsi que le « petit âge glaciaire » (1400-1850). Ce dol est désormais connu sous le nom de Climategate associé à la célèbre courbe en « crosse de hockey » ou courbe de Mann.
Si vous tenez compte de ces deux périodes (chaude, puis froide récente), de toutes évidence, l’agitation médiatico-politico-religieuse actuelle n’a plus de sens. C’est bien là le problème. Merci. Bien à vous.

Répondre
JR 19 décembre 2021 - 4:07

Macron joue au père Noël
@Pierre
Re bonjour Pierre, un article du nouveau site; Climat et vérité, animé par le brillant Jacques-Marie Moranne auteur de « la Physique du climat  » illustre bien le sujet:
https://climatetverite.net/2021/12/17/nous-vivons-un-optimum-climatique-mais-chut-il-ne-faut-pas-le-dire/
PS: j’en profite pour corriger une faute de frappe sur la 1 ère réponse ;
« Il ferait tout aussi bien de mentionner que depuis 1850, nous sommes sortis du petit âge glaciaire, de ce fait, il est normal de constater une légère augmentation de la température, de l’ordre de 1 °C en 150 °C », SVP, lire 150 ans et non 150 °C. Merci. Bien à vous.

Répondre

Laissez un commentaire