Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
Banner
Home » Le cognac : 60 000 emplois et 98 % de la production pour l’exportation

Le cognac : 60 000 emplois et 98 % de la production pour l’exportation

par Aymeric Belaud

Cette crise du COVID-19 aura permis aux partisans de la fermeture des frontières, aux protectionnistes et aux décroissants de remettre leurs (vieilles) idées au goût du jour. Mais pour certaines productions « Made In France » chères à Arnaud Montebourg, une fermeture commerciale des frontières serait catastrophique.

L’alcool charentais est en effet exporté à 97.9 % ! La France ne représente que 2.1 % du marché mondial. Certains proposeront un protectionnisme européen, mais là encore, ce serait un gros coup dur. Les principaux marchés sont les Etats-Unis et l’Extrême-Orient ! (principalement Chine et la plateforme de Singapour). Le marché nord-américain représente près de la moitié des expéditions de cognac, et l’Extrême-Orient 27.5 %. L’Alena, c’est 105.6 millions de bouteilles expédiées en 2019, contre 59.5 pour l’Extrême-Orient et 37.8 pour le continent européen, dont seulement 4.5 millions de bouteilles vendues en France. On estime même que dans quelques années, l’Afrique du Sud, l’un des plus gros marchés émergents, dépassera la France (3.3 millions de bouteilles vendues en 2019).

La fermeture ou la limitation des marchés mondiaux serait une catastrophe pour les 4 276 viticulteurs, mais également pour les 17 000 emplois directs. C’est même 60 000 personnes qui vivent grâce au cognac. Si l’on prend aussi en compte les artisans qui travaillent beaucoup chez les paysans, les mécaniciens et vendeurs de matériels, certains commerçants, et autres, c’est près de 100 000 emplois qui dépendent de la bonne santé de la filière cognac. Et qui dit bonne santé, dit exportation facilitée !

Sources :

La filière Cognac en chiffres

Les marchés du Cognac


https://www.lefigaro.fr/societes/les-expeditions-de-cognac-ont-battu-des-records-en-2019-20200115

You may also like

Laissez un commentaire