Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Volodymyr Zelensky : “Happy Birthday, America”

Volodymyr Zelensky : “Happy Birthday, America”

par
659 vues

Pour l’anniversaire de l’indépendance des Etats-Unis d’Amérique, le Wall Street Journal a publié dans ses colonnes un billet du président ukrainien Volodymyr Zelensky célébrant les Etats-Unis  mais aussi et surtout la liberté et l’importance du combat à mener pour protéger le monde libre. Voici son texte traduit en français.

« Les fondateurs de l’Amérique ont bouleversé l’histoire en créant une république fondée sur la liberté individuelle et le pluralisme politique, s’engageant à vivre en tant qu’ « États libres et indépendants ». C’était, et c’est toujours, la plus grande tentative de l’histoire pour débarrasser l’humanité de la tyrannie. Ils ont rompu avec des siècles de soumission pour créer un nouveau type de nation, où tous les individus sont égaux et vivent libres.

Cette majestueuse réalité a vu le jour le 4 juillet 1776. Le 24 février 2022, nous, Ukrainiens, avons fait le même choix. Le peuple américain nous a soutenus et, j’en suis sûr, nous soutiendra jusqu’à la fin. Aujourd’hui, alors que les Américains célèbrent leur liberté et leur indépendance, nous sommes avec vous et envisageons le jour où chaque parcelle de l’Ukraine sera libérée de la tyrannie cruelle qui cherche à nous anéantir.

Il y a dix ans, l’actuel patron de la Russie a écrit que « l’Amérique n’est pas exceptionnelle ». Ce qu’il a fait par la suite montre ce qu’il voulait vraiment dire. De nombreux tyrans dans l’histoire de l’humanité ont revendiqué une influence mondiale, mais aucun d’entre eux n’a inspiré personne au monde dans ses efforts pour atteindre le meilleur de la nature humaine. C’est pourquoi les tyrans russes d’aujourd’hui, comme tous les tyrans, sont fondamentalement faibles et leur régime s’effondrera avec le temps. Lorsqu’un tyran déteste l’Amérique et nie son rôle exceptionnel dans la lutte pour la liberté, il reconnaît que sa propre défaite est inévitable. À la tyrannie russe, je dis que le monde a besoin de plus, et non de moins, d’exceptionnalisme américain.

Lorsque les Ukrainiens sont descendus dans la rue en 2014 pour chasser le dictateur soutenu par la Russie, ils l’ont fait parce qu’ils voulaient désespérément être libres – faire partie de l’Occident, gouverné par les idéaux forgés pendant la Révolution américaine, l’idée « que tous les hommes sont créés égaux, qu’ils sont dotés, par leur Créateur, de certains droits inaliénables, parmi lesquels la vie, la liberté et la recherche du bonheur ».

Lorsque la Russie a envahi l’Ukraine en 2022, elle a tenté non seulement de soumettre le peuple ukrainien au régime dictatorial de Vladimir Poutine, mais aussi d’anéantir les idéaux qui inspirent la liberté. Depuis l’indépendance de l’Ukraine, les Ukrainiens ont toujours soutenu la démocratie, défendu la dignité de chaque personne et se sont efforcés de vivre dans un monde libre avec les autres nations européennes.

La tyrannie russe voit qu’elle n’est ni éternelle ni durable lorsqu’elle regarde l’Ukraine libre et indépendante ; une Ukraine forte et démocratique qui conduit à une véritable démocratie et à une liberté qui s’étendent ici sur le flanc est de l’Europe, et en particulier à la Russie. L’Ukraine intégrée à l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord et à l’Occident est une garantie que la liberté continuera à prévaloir et que la paix triomphera.

La tyrannie russe essaie désespérément d’attirer d’autres ennemis de la liberté, en particulier le régime iranien, qui tente de menacer les nations libres du monde entier et fournit à la Russie des armes qui tuent quotidiennement des civils ukrainiens innocents. Si, à Dieu ne plaise, la Russie réussissait à s’imposer en Ukraine, cela encouragerait des pays comme l’Iran à prendre les armes contre des peuples libres ailleurs dans le monde. Cela encouragerait la Russie à envahir plus profondément l’Europe, l’amenant à une confrontation directe avec l’OTAN.

Tous ces scénarios ne peuvent être arrêtés que par la défense inébranlable de la liberté, de ceux qui aspirent à la liberté et des alliances créées pour protéger la liberté. Nous, Ukrainiens, et vous, Américains, ne renoncerons jamais à la liberté. »

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire