Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Emmanuel Macron, l’artisan de l’accord Nestlé-Pfizer, est choqué par les salaires des grands patrons

Emmanuel Macron, l’artisan de l’accord Nestlé-Pfizer, est choqué par les salaires des grands patrons

par
2 136 vues

Lors de son déplacement dans le Doubs, le chef de l’État a été interpellé au marché de Dole par un habitant, sur le salaire des grands patrons. Il a réagi en se disant « choqué » par certaines rémunérations. Réponse démagogique et populiste. Car, M. Macron le sait évidemment, les rémunérations des grands patrons sont en général décidées par les actionnaires et elles varient en fonction des résultats de l’entreprise. Certains ont peu salaire et touchent des dividendes. Il n’est pas anormal qu’une société qui obtient de très bons résultats en France et à l’étranger, qui embauche des milliers de personnes, rémunère son patron à la hauteur de sa valeur. Sinon, il irait ailleurs, dans une société concurrente. C’est ce qu’aurait pu répondre Macron qui n’a jamais paru « choqué » lorsqu’il a été question, assez souvent, des sportifs, surtout des footballeurs, qui gagnent des sommes mirobolantes, jugées scandaleuses. De plus, en France, les salaires des grands patrons sont même moins élevés que dans d’autres pays. Selon une étude Bloomberg, les rémunérations des patrons français arrivent à la 11e place, loin derrière celles des Américains, Suisses ou Britanniques.

Enfin, le président a la mémoire courte. Il y a quelques années, il était banquier d’affaires, associé-gérant chez Rothschild, où il a surtout été l’acteur principal de l’accord conclu entre Pfizer et Nestlé (deux grandes sociétés dirigées par deux grands patrons très bien rémunérés) : le 1er décembre 2012, Nestlé annonce avoir finalisé l’acquisition de Pfizer Nutrition pour 11,85 milliards de dollars, soit environ 9 milliards d’euros. On imagine aisément qu’un succès aussi retentissant a dû donner lieu à un confortable bonus, comme il est d’usage dans les banques d’affaires en pareilles circonstances. Emmanuel Macron, qui s’est occupé de cette énorme acquisition du début à la fin, a logiquement touché une rémunération exceptionnelle. Selon notre enquête, elle aurait été d’un montant compris entre 6 et 8 millions d’euros. Choquant ?

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

4 commentaires

CLEMENT 3 mai 2023 - 10:15

Ce qui est choquant, c’est que ce bonus s’est volatilisé… Et ce qui est encore plus choquant, c’est que les Français n’aspirent qu’à avoir un salaire digne de ce nom, correspondant à leurs mérites, pour profiter de la vie… à leur niveau. On en revient toujours à la question qui fâche : le poids des charges !

Répondre
Daniel 1945 3 mai 2023 - 2:58

Choquant aussi que la commission chargée de vérifier la déclaration de patrimoine de Macron n’a rien trouvé à redire.

Répondre
Picot 3 mai 2023 - 11:32

Ce n’est pas de l’argent public pris dans nos poches donc il n’y a rien à dire. Et pour la rémunération des membres du Conseil Constitutionnelle, illégale pour une grande partie, on n’en parle pas? Même chose pour les 250000 euros par MOIS que touchent certains patrons de banques alors qu’il est obligatoire d’avoir un compte en banque. Dans ces deux cas cet argent nous set pris.

Répondre
Nicolas Lecaussin 3 mai 2023 - 11:34

Il n’est pas question d’argent public

Répondre