Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Emeutes : la lâcheté des politiques, l’échec de l’Etat et l’impunité des casseurs

Emeutes : la lâcheté des politiques, l’échec de l’Etat et l’impunité des casseurs

par
2 611 vues

La mort du jeune Nahel est terrible, évidemment tragique. Lorsqu’un tel événement se produit, la retenue est l’attitude la plus décente, et elle n’empêche pas la compassion. Il faut cependant, toutes les règles de la justice, de la démocratie, de l’équité, le commandent, laisser les enquêteurs travailler et rendre leurs conclusions. Mais nos politiques semblent ne pas connaître ces mots, « retenue », « décence ». Ils sont dans l’instant entrés en ébullition, dégainant avis, condamnations, voire prises de position. Le président de la République n’a pas raté l’occasion de se mettre en avant. Alors que lui, qui n’est ni juge, ni policier, aurait dû donner l’exemple de la réserve et laisser parler son ministre de l’Intérieur, dont c’est le rôle, il a au contraire jeté de l’huile sur le feu : « Rien, rien ne justifie la mort d’un jeune », a-t-il dit en évoquant « l’émotion de la nation toute entière » et assurant « respect et affection » à la famille de Nahel. « Il faut que la vérité soit faite dans les meilleurs délais et que nous soyons tous informés et que la justice passe. » C’est la moindre des choses et il ne devrait pas avoir à le dire, les institutions sont là pour faire ce travail. Ce n’est pas non plus à l’Assemblée de se recueillir « en mémoire de Nahel, en soutien à ses parents et à ses proches ». Rien d’étonnant à ce que ce battage déplacé excite les émeutiers des banlieues : puisque l’indignation s’exprime à tous les étages, pas de raison qu’ils n’y participent pas, eux aussi ; avec leurs moyens bien connus : la violence, les hurlements, les saccages, les pillages. D’ailleurs c’est devenu un rituel, à chaque événement dans lequel est impliqué un jeune de banlieue qui se termine mal : grand émoi dans les hautes sphères, débordements de reportages dans les médias, mobilisation ultra-rapide des casseurs.

Pourtant, ni l’indignation ni les larmes de crocodile ne font revenir le calme, nous avons maintes fois eu l’occasion de le constater. Pas plus que l’argent déversé dans les quartiers sensibles. Au projet de loi de finances pour 2023, tel que recensé par le document de politique transversale annexé au budget (aussi appelés « oranges »), les coûts annuels de la politique de la ville atteignent 37 Mds€. Cette politique de la ville, selon le PLF 2023, a pour objectif de réduire les écarts de développement entre les quartiers urbains défavorisés et les autres territoires et d’améliorer les conditions de vie des habitants de ces quartiers. Touchant 5,4 millions d’habitants, dont 15 % sont des jeunes, la politique de la ville concerne 1 514 quartiers répartis dans 859 communes, en métropole et dans les Outre-mer, qui concentrent des difficultés économiques et sociales importantes (chômage, pauvreté, insécurité, enclavement, etc.). Elle est conduite par l’État en partenariat avec les collectivités territoriales et de nombreux acteurs socio-économiques, particulièrement à l’échelon local. Avec quels résultats ?

Il faut que les politiques comprennent que l’argent ne fait pas tout et que le chantier est beaucoup plus complexe qu’ils ne le pensent. Tant que l’Etat de droit ne sera pas respecté, n’importe quel incident, a fortiori accident, dans les banlieues, déclenchera des violences.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Laissez un commentaire

36 commentaires

Roven 30 juin 2023 - 5:16

On peut s’apitoyer sur le sort d’un mineur bien entendu, mais quand de tels individus ont déjà un passé hors la loi, conduisant une voiture sans détenir le permis, refusant 15 fois d’obtempérer pour des raisons que l’on devine et un passager qui s’enfuit, il est invraisemblable de voir la bien-pensance générale et les institutionnels politiques plaindre les délinquants et accabler les policiers. Qui voudrait être à la place de ceux qui protègent notre société malgré les difficultés et le manque de soutien ? Nous assistons à une guérilla dont les acteurs organisés ont un stock permanent de mortiers qu’ils utilisent à toute occasion, il est temps de combattre ces groupes violents qui ne cherchent qu’à détruire notre pays.

Répondre
JEAN LUC rv 30 juin 2023 - 6:12

Ne soyons pas hypocrite, vu le dossier de l’individu et la voiture qu’il conduisait, ce n’est ni un ange ni une pauvre victime innocente. Il devait rêver d’être le Pablo Escobar français. Je garde ma compassion pour de meilleures causes. Il n’a pas eu l’occasion de s’épanouir et d’utiliser ses talents, on ne peut que s’en féliciter. On ne va pas nous faire le coup de George Floyd ni nous remettre du 2005. Il faut la loi martiale dans les quartiers des émeutiers. Et inculper Mélenchon, Boyard et quelques autres pour leurs incitations à la violence. L’immunité parlementaire du second aurait dû être levée depuis longtemps.

Répondre
Jean-Maurice Parnet 30 juin 2023 - 7:34

JEAN LUC RV, pas un iota à ajouter ou soustraire à votre commentaire lucide et objectif…

Répondre
PhB 30 juin 2023 - 10:20

Comme le dit Jean-Maurice, tout est dit
Le problème est l’amalgame qui est fait sciemment.
Aucun média n’a relaté le passé plus que douteux de ce petit « gangster ».
C’est à croire que ces casseurs n’attendent qu’une « bavure » * de ce genre pour tout démolir et…..on laisse faire.
* pour s’entretuer sur le marché de la drogue, c’est devenu commun: personne ne pleure les victimes.
PhB

Répondre
SCHNELL 2 juillet 2023 - 7:29

C ‘est ce que pense le commun des Français . Un petit voyou même déguisé en « ange » selon Mbappé restera un voyou et les manfestations outrancières n’y chang eront rien !

Répondre
poivre 30 juin 2023 - 7:38

« Rien, rien ne justifie la mort d’un jeune »
Des jeunes racisés, il en meurt des centaines dans les luttes des gangs de trafiquants de drogues sans que nul et surtout pas M Macron ou Mélenchon ne manifestent la moindre émotion….Et aucun des parents de ces jeunes victimes ne manifestent et personne n’incendie les poubelles et les bibliothèques en signe de protestation ….

Répondre
Oncpicsou 30 juin 2023 - 9:42

Remarque de bon sens .. qui fait mouche !

Répondre
Jean-Aymar de Sékonla 30 juin 2023 - 7:49

Il y a 3 victimes dans cette affaire: le jeune et les deux policiers.
Ou sont les coupables? Les coupables sont ceux qui ont laissé se dégrader l’autorité de l’état (nos politiques au pouvoir), et ceux qui encouragent au non respect de la force publique (Mélanchon). Mais, une foi encore, ils échapperont à leur responsabilité et ne seront pas poursuivis !
On nous fait croire que l’on va prendre des mesures? mais ou sont les prisons promises par Macron?
Il ne reste plus que le fameux « rappel à la loi » dont on connait l’efficacité et l’interprétation arbitraire de la loi par des juges non élus !

Répondre
PhB 30 juin 2023 - 10:23

Pas tout à fait d’accord
La première coupable est la mère de ce jeune « gangster », qui n’a pas fait son JOB de parent: éduquer son rejeton.
Il n’en est de loin pas à son premier délit! Faut arrêter de culpabiliser systématiquement la société et les institutions .
PhB

Répondre
Jean-Aymar de Sékonla 30 juin 2023 - 6:10

Tout a fait d’accord, les premiers coupables sont les parents… et qui doit se retourner contre eux pour les faire condamner? vous? mois? non l’état ! vous voyez bien que nous revenons aux institutions et a ceux qui les gèrent.

Répondre
Amfathi 2 juillet 2023 - 8:23

entièrement d’accord, les parents sont les premiers responsable, vu les antécédents du jeune ils n’ont pas dû s’en occuper du tout.

Répondre
Maellys93 1 juillet 2023 - 10:17

PAS D’ACCORD avec Jean-Aymar & PHB.
Les premiers coupables ce sont ceux qui mis au pouvoir cette « élite » politique.
Nous sommes en démocratie!
Cette « élite est là parce que les Français l’ont VOULU.
Et en particulier cette génération de « papy-boomers » qui depuis 40 ans n’a pas voulu une autre politique que le CENTRISME MOU où « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil!!!
Voila une génération « irresponsable » de « papy-boomers » qui aura tout « flambé » en votant sans se soucier de l’avenir:
– Un système des retraites reposant uniquement sur un système par répartition qui est une arnaque type « Ponzi »
– Les ressources naturelles de la planète avec une « consommation sans limite » et un GASPILLAGE indécent qui est érigé en mode de civilisation!
– La dépense publique avec la satisfaction immédiate de toutes les pulsions individuelles: le DROIT à TOUT immédiatement sans contrainte et sans devoir!
– Les principes de la vie en société reposant sur une culture et des principes de vie partagée.
Tout cela « flingué » par des « papy-boomers » sous prétexte de « bons sentiments » universels.
– … liste non limitative
Ah! J’oubliais:
Cette génération n’a rien prévu pour faire face à l’allongement de sa vie.

En effet en + de leurs retraites , de la préservation des ressources naturelles, du climat, de la dette publique, d’un état et des collectivités territoriales démesurés…
… il faudra financer en plus leurs Ephad et les personnels accompagnant.

Que va-t-il se passer quand les plus jeunes vont comprendre que les « papy-boomers » ont tout « flambé » et qu’ils seront obligés d’avoir une « vie de merde » pour continuer à assumer toutes ces dépenses?
Il y a matière à se révolter!
Surtout si c’est un « français » de papier type « chance pour la France ».
Pour quelles bonnes raisons, il trimerait dur pour un français « souchien » dont le monde « élitico-médiatico-politico-bien pensant » n’a pas arrêté de lui dire pendant 30 ans que ses ancêtres se sont « très mal conduits » avec les siens.
Il faut s’attendre à ce que ça va être de + en + dur pour un blanc, de surcroît vieux, aisé, normal sexuellement, pas végan de sortir de chez lui sans être discriminé!

Répondre
Martinage 4 juillet 2023 - 3:10

Je ne sais si je dois me sentir concerné après avoir employé un tas de gens, et payé des centaines de milliers d’euros d’Urssaf . On peut parler des impôts aussi pour rigoler . Ah j’oubliais toujours au boulots à 64 ans et depuis l’âge de 17 ans . J’ai bien dû participer à quelque chose de positif non ? Il y a une majorité de commentaires haineux sur ce blog , c’est affligeant. Heureusement quelques grosses têtes écrivent des choses intéressantes et permettent de se forger une opinion ou de s’informer , sinon il y a longtemps que j’aurais bazardé ce truc . Parfois on se croirait sur Facebook ou je ne sais quel autre déversoir . Qui est en train de détruire toutes nos magnifiques institutions au fait ? Allez bonsoir .

Répondre
Almaviva 30 juin 2023 - 7:53

Ce triste épisode confirme la lâcheté de notre pouvoir politique ! Il préfère défendre des émeutiers que notre police ! c’est indécent !

Répondre
Maellys93 1 juillet 2023 - 6:27

ALMAVIVA, De quoi vous plaigniez vous?
En démocratie le pouvoir politique résulte du vote.
Cela fait 30 ans que les français élisent des lâches.

En 2022 ils avaient l’opportunité de choisir une politique courageuse avec le Z et son équipe.
Les français, principalement les « papy-boomers », se sont dégonflés !!!

Répondre
Dorylée 30 juin 2023 - 8:01

« …Il faut que la vérité soit faite dans les meilleurs délais et que nous soyons tous informés et que la justice passe… » dit-il avec son air supérieur. La vérité est que ce jeune délinquant en était à son 5ème refus d’obtempérer MAIS N’AVAIT AUCUNE MENTION À SON CASIER JUDICIAIRE ce qui signifie qu’il était délinquant d’habitude et que la justice n’avait JAMAIS sévi. En supposant que quelques jours avant sa mort, cette racaille ait été mise à l’ombre pour 6 mois suite à son 4ème refus d’obtempérer, elle serait toujours en vie aujourd’hui. Si la Justice s’est abstenue de passer pour mettre fin aux agissements de ce voyou, on peut lui faire confiance pour ne pas rater ce policier. Policier qui n’a fait que son boulot puisque  » FORCE DOIT RESTER À LA LOI. « 

Répondre
elysee 2 juillet 2023 - 8:07

Ne mettez pas tout le monde dans le même sac. Je fait partie de ces baby-boomer , chef d’entreprise pendant plus de 35 ans, mais nous sommes nombreux dans ce cas à avoir adhéré à Z, conscients de la déliquescence du pays.
Les responsables sont les « moyens » (les Français) qui n’ont pas voté sous prétexte que ça sert à rien.
J’en sais quelque chose je les ai interviewé sur les marchés lors de la campagne précédente.
Les réponses étaient hallucinantes : en gros « tant que ça me touche pas… tant que je ne suis pas concerné… » c’était 70% des personnes interrogées, dont une majorité de personnes > 65/70 ans.
C’est cette population qui est responsable de la continuité et dégradation de la situation.
ils savaient mais n’ont rien fait.

Répondre
Maellys93 2 juillet 2023 - 3:13

@ELYSEE.
mes remarques:
– en démocratie le nombre est déterminant;
donc s’abstenir ou voter « blanc » revient en définitive à voter pour celui qui l’emporte.
– 70% de « boomers » qui ne veulent pas bouger « tant qu’ils ne sont pas concernés » me conforte dans ma conviction que c’est une génération complètement EGOÏSTE, totalement IRRESPONSABLE et intellectuellement très déficiente (pour ne pas dire « c…e »).

Répondre
Jacques Baudouin 30 juin 2023 - 8:05

La bien-pensance, le laissez-faire et la lâcheté de nos gouvernants, à commencer par le premier d’entre eux, ne pouvaient que de déboucher sur une révolte des banlieues. Il est grand temps de mettre en place des responsables qui assument la direction de la France.
Par ailleurs, pas grand chose à ajouter à l’article de Nicolas.

Répondre
Bruno GERMAIN 30 juin 2023 - 8:23

Depuis 3 jours, les médias se nourrissent et nous inondent d’images et commentaires indigestes.
Ces foules hystériques sont évidemment manipulées et animées par des voyous, de pauvre gamins se donnant l’image de héros, mais en mal d’immoralité dans leur ferveur aux casseurs et au clown MELENCHON et sa clique.
Du fascisme popu nauséabond ou de sinistre mémoire des dictatures. En Russie, ils seraient en tôle, ici, on les glorifie. Enfants gâtés d’une France qui les a accueillie et les nourrit de nos impôts, etc… Du côté des écolos, silence !
Enfin, le tableau de la LÂCHETE des politiques ! Quant à la police, quel courage et patience face à ces hordes !

Répondre
d'Astier de la Vigerie Michelle 30 juin 2023 - 9:01

D’accord avec tous les commentaires. J’ajoute qu’en tant de guerre, un refus obtempérer légitime le droit de tirer ! Ces politiques sont fous: ils ont lynché « juridiquement » par avance ce policier, dans la panique de voir les émeutes se poursuivre, et ils aboutissent à l’inverse. Car ils ne font, comme Mélenchon, que proclamer : « La police tue. La preuve, on les condamne d’office, en court-circuitant toute enquête ».

Pendant ce temps les policiers se suicident ou démissionnent à tour de bras et l’État est contraint d’embaucher à toute vitesse n’importe qui, y compris en acceptant la racaille qui a la haine du flic. On dirait qu’ils sont tous complices pour semer le chaos !

Pour un voyou mort, qui aurait sans doute, de toute façon, très mal fini après avoir peut-être tué d’autres personnes – il avait failli faucher des passants juste avant que les policiers l’arrêtent – c’est beaucoup de sang et de souffrance qui vont sans doute se déverser.

Répondre
Gilles Vedun 30 juin 2023 - 2:42

Exactement. C’est la fabrique du chaos.
Plutôt que de se soucier des règles, de leur respect et de ceux censés les faire respecter, on propose de désarmer (pour 2027) https://petitions.assemblee-nationale.fr/initiatives/i-1446

Bien à vous

Répondre
Barbaray 30 juin 2023 - 9:34

La mort d’une personne ne justifie pas de brûler les voitures de travailleurs.
Les casseurs se trompent de cible !

Répondre
lionel2 3 juillet 2023 - 7:44

Parce que vous croyez qu’ils en ont quelque chose à faire de la mort de Nahel ?
Vous pensez que c’est en souvenir de nahel qu’ils pillent les magasins ?

Répondre
Dudufe 30 juin 2023 - 10:02

Trois questions : Si Nahel avait été tué par une bande rivale est-ce qu’il y aurait eu de telles émeutes ?
: D’où vient l’argent nécessaire pour louer une telle voiture ?
: Enfin,pourquoi l’Assemblée Nationale a observé une minute de silence alors qu’elle ne le fait pas pour un policier tué en service ? Quelle honte !

Les Frères musulmans doivent être morts de rire de voir la bêtise française.

Répondre
Delphis 1 juillet 2023 - 5:53

Le comportement de nos élites est inadmissible, faire abstraction de tout honneur pour la mort accidentelle d’un voyou de banlieue qui n’avait qu’à se rendre. Le monde entier doit bien rire de la lâcheté de nos élus …

Répondre
maxens 1 juillet 2023 - 10:11

37 milliard d’euros pour les quartiers, et combien pour les petits village de campagnes, sous dotés, sans équipements, ou la voiture est obligatoire: RIEN, et pourtant, peut être parce que loi du nombre oblige, il ne casse pas tout. Dans l’Aube un conducteur sans permis à tuer un collégien de 12 ans…A choisir ne fallait il mieux pas un policier qui tire pour arrêter ce conducteur sans permis et sauver une vie de collégien??

Répondre
Sylvie Pillot 1 juillet 2023 - 10:16

L’éducation de ce gosse, c’est-à-dire la non éducation est un copier coller de la gouvernance de la France depuis des années, accentuée depuis Macron qui n’a ni l’art ni la manière de faire, aucun bon sens, qui n’agit (!) que par du verbiage, et qui en l’occurrence concernant la racaille étrangère n’a aucune idée de la façon dont elle aimerait être traitée : avec fermeté. La fermeté engendre le respect. Or comment respecter Macron quand il est ce qu’il est : un saltimbanque de la politique, un imposteur, et plus que tout un être inachevé et lui même fort mal élevé.

Répondre
VIGNELLO Daniel 2 juillet 2023 - 4:21

J’ai connu il y a 65 ans le maintient de l’ordre dans trois départements Français pour protéger les colons qui ont crée un Pays Riche. Les racailles lors de notre retour forcé nous ont suivi et imposent des ilots de non droit « en Métropole » . Qu’attendent nos politiques pour réagir, vider nos prisons et récupérer nos investissements

Répondre
lutun 2 juillet 2023 - 5:01

Bonjour,

Mort de Nahel : ce n’est pas à la justice d’éteindre une révolte
Communiqué de presse
https://www.syndicat-magistrature.fr/notre-action/justice-penale/2609-ce-n-est-pas-a-la-justice-d-eteindre-une-revolte.html

Mort de Nahel : Ce n’est pas à la justice d’éteindre une révolte [communiqué de presse]
DONT :
Au-delà de la question du traitement judiciaire de l’affaire, la question que pose la mort d’un adolescent tué par un policier après un refus d’obtempérer est bel et bien politique.
L’institution judiciaire n’est évidement pas exempte de critiques. Elle doit s’efforcer de lutter contre ses propres défaillances dans le traitement des violences policières. Elle doit cultiver chaque jour son indépendance, y compris à l’égard de la police. Elle doit combattre – et non se laisser emporter – par ce réflexe de criminalisation des victimes complaisamment relayé par certains médias. Mais elle ne peut rien, ou si peu, contre un discours politique délétère qui nie l’existence même des violences policières ou des pratiques discriminatoires des forces de l’ordre.
L’autorité judiciaire pâtit, loi après loi, de la construction d’un ordre policier qui rogne sur les droits et libertés des citoyens, les prive de l’accès à la justice et empêche un réel contrôle judiciaire de la police, au nom de la sécurité.
Le Syndicat de la magistrature demande :
• l’abrogation de l’alinéa 4 de l’article L.435-1 du code de la sécurité intérieure qui permet l’usage des armes en cas de refus d’obtempérer. La hausse terrifiante des morts et blessés par des tirs policiers dans le cadre de contrôles routiers sont autant de preuves tragiques d’une insécurité grandissante pour les citoyens dans leurs relations avec la police ;

Douze mentions au fichier des antécédents judiciaires, pour des délits divers, concernent Nahel, 17 ans.
Refus d’obtempérer, conduite sans permis, stupéfiants : l’adolescent tué à Nanterre était connu au fichier des antécédents judiciaires (lefigaro.fr)
Le jeune homme était également connu pour conduite sans permis, sans assurance et usage de fausse plaque d’immatriculation. Outre les délits routiers, Nahel avait également été interpellé à deux reprises pour usage et détention de stupéfiants, et pour recel de vol. «Il n’a jamais été condamné, il a un casier judiciaire vierge»,

Certains ont été classés sans suite : jp lutun Il m’apparait très URGENT de demander au responsable de la justice la motivation de ses décisions !!!

Permettez-moi ces rappels

il est très URGENT que les SEULS pouvoirs EXECUTIFS et LEGISLATIFS reprennent entièrement possession de leur pouvoirs confiés par le Peuple de NOTRE REPUBLIQUE
Ce principe est d’une importance particulière dans la mesure où les juges ne sont pas autorisés à créer le droit – cette prérogative revient au pouvoir législatif ou au pouvoir réglementaire. Les juges ne sont donc pas autorisés, sous couvert d’interprétation, à faire dire ce que les pouvoirs législatif ou réglementaire n’ont pas prévu.
Ainsi lorsque la loi est claire, les juges se doivent de l’appliquer au cas d’espèce qu’ils ont à trancher. Cette règle implique notamment que le raisonnement dit « par analogie » est prohibé en ce que

les juges ne sont pas habilités à étendre les dispositions législatives à des cas qu’elles n’ont pas expressément visés, prévus

Fichier illégal de manifestants : son existence reconnue lors de l’audience au tribunal administratif de Lille
https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/l-objectif-etait-de-ficher-les-opposants-politiques-denonce-l-avocat-du-saf-devant-le-ta-de-lille-8710722

La procureure de Lille assignée en justice lundi après la découverte d’un « fichier » sur des manifestants

https://www.francebleu.fr/infos/societe/la-procureure-de-lille-assignee-en-justice-lundi-apres-la-decouverte-d-un-fichier-sur-des-manifestants-6937710

En préambule :
https://www.cnews.fr/france/2022-11-07/justice-une-circulaire-incite-classer-sans-suite-des-milliers-daffaires-1286471

Par CNEWS
Publié le 07/11/2022 à 14:53 – Mis à jour le 07/11/2022 à 18:57
Selon les informations du JDD, une circulaire interministérielle datant du 31 mai 2021 demande aux procureurs de baisser le nombre de procédures bloquées dans les commissariats et les gendarmeries.
Une faille dans la justice française ? Selon le JDD, une circulaire interministérielle (Justice et Intérieur) datant du 31 mai 2021 inciterait les magistrats à baisser le nombre de procédures où aucune enquête n’aurait été menée

On nous demande de classer ce que les enquêteurs ne traitent plus. Classer alors qu’il y a des victimes, ça n’est pas pour ça que je suis devenu procureur. Les gens déposent plainte sans savoir que derrière, il y a un système organisé où la justice ne passe pas», a aussi déclaré un parquetier local dans le JDD.

Justice, des milliers d’affaires classées sans suite chaque année faute de moyens
https://www.dalloz-actualite.fr/sites/dalloz-actualite.fr/files/resources/2017/07/cnpr_livre_noir_propositions_justice_2017_juin_28_1.pdf

LE LIVRE NOIR

https://www.la-croix.com/France/Justice/Justice-milliers-daffaires-classees-sans-suite-chaque-annee-faute-moyens-2017-07-05-1200860555

L’État a pour première responsabilité d’assurer la sécurité de tous, première des libertés. L’effondrement de l’autorité de l’État et la présence en France de territoires largement abandonnés par la République et de populations livrées à elles-mêmes sont inacceptables. Cette décomposition de l’ordre républicain est due en grande partie à la non-application de la loi et au laxisme de l’État. La loi ne peut avoir de valeur que si son application est universelle, et sa violation sanctionnée.

Jp lutun

Répondre
ElyseeG 2 juillet 2023 - 8:23

Vous avez raison dans l’analyse et les références que vous citez, mais : « et alors…. on s’en fout.  »
Le projet initial de la constitution prévoyait en 1945 que les juges soit élus. Ça n’a pas été fait.
Ils sont issus d’une école de la magistrature( de la pensée) et sont « promus ».
Vous imaginez le mot « promotion » entre les mains de n’importe quel pouvoir.
Déjà les prémices de la main mise de l’état sur la justice. Ces idiots pensait que ça leur garantissait un pouvoir.
Entre temps un certain Mitterand est passé par là et a rééduqué, avec les conseils éclairé d’un Poperen (avril 91) cette école en même temps que l’éducation nationale.
30 ans après vous avez le Syndicat de la Magistrature.
Et ça s’est retourné contre les Français.
La seule solution, élire les juges comme les députés.

Répondre
Maellys93 2 juillet 2023 - 3:29

Et alors?
Mitterand et Poperen ont été élus démocratiquement.
Par qui?
Les « papys-boomers » actuels.
Honte à cette génération qui n’a pas arrêté de voter durant sa vie entière en irresponsable pour satisfaire son égoïsme!

Répondre
lionel2 3 juillet 2023 - 7:51

Ils ont brulé des mairies, des commissariats, des écoles, des MJC, des bus et abri-bus, des banques etc etc ….
Que manque-t-il à cette liste ? …………………………. les CAF !
Aucune CAF n’a été brulée 🙂

Répondre
maxens 3 juillet 2023 - 8:31

c’est bizarre, et pourquoi donc?

Répondre
Albatros 4 juillet 2023 - 11:01

Il faut arrêter avec ces questions de générations. Monter une génération contre l’autre est absolument stérile, inutile et même dangereux.
C’est quoi, une génération, précisément ?
Dans ma famille, des gens de plus de 80 ans sont de la même génération que des gens de 50 ans (tous cousins germains).
La génération est une notion abstraite et nécessaire en démographie. Tout usage de ce terme en sociologie et encore plus en politique est totalement inepte, à mon sens.
Sincères salutations.

Répondre
Oncpicsou 4 juillet 2023 - 7:16

Tout a fait d’accord!
Et, comme le chantait Brassens:
 » Le temps ne fait rien à l’affaire,
Quand on est con, on est con
Qu’on ait 20 ans qu’on soit grand père
Quand on est con, on est con »

Répondre