Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Combien de chauffeurs et de cuisiniers dans les ministères ?

Combien de chauffeurs et de cuisiniers dans les ministères ?

par
86 vues

Pourquoi l’Etat ne donnerait-il pas l’exemple en taxant ou en supprimant d’abord les dépenses des ministères ? 23 chauffeurs au ministère de l’Ecologie (attention aux émissions de CO2 !), 40 cuisiniers au Quai d’Orsay, des salaires en moyenne au-dessus de 7 000 euros par mois sans compter les autres avantages (primes, vacances, frais divers…), des cabinets pléthoriques (augmentation des effectifs de 20% en deux ans), les ministères français sont à la pointe de la dépense publique. Faire le ménage à l’intérieur serait un acte de salubrité publique.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

2 commentaires

Anonyme 10 janvier 2010 - 5:34

Cabinets minist
En plus des fonctionnaires de base (chauffeurs, jardiniers, cuistots, larbins… ) Il y a les intermittents du politique-spectacle, c.a.d les cabinets : en moyenne 200 hauts fonctionnaires d

Répondre
ambelouis 12 octobre 2021 - 9:30

Combien de chauffeurs et de cuisiniers dans les ministères ?
Votre exposé est très limitatif, car vous ne reprenez pas tous les postes « occupés » dans les ministères, préfectures, les « corps de l’État ( Conseil Constitutionnel, Conseil d’état, Cours des Comptes, Banques de France et leurs succursales, Archives Nationales et départementales… ETC … ETC…. ETC ….
Hors les « postes occupés »… il y a les avantages « en nature » de toutes catégories, de toutes formes et de toutes natures, entre autres…, non fiscalisés pour faciliter les « pantouflages » et autres protections bienveillantes sous forme de récompenses accordées par l’État, aux  »fonctionnaires » ,ou autres bras cassés, devenus boiteux qu’il faut « loger » quelque part… !
La France soigne  »ses » fonctionnaires telle une « nurserie » que le secteur privée ne peut garantir sous peine de contrôles fiscaux et de leurs redressements induits pour la Sécurité sociale et le ministère des finances….
Simple constat de situations gérées par L’ÉTAT acteur et dénonciateur
Ainsi est le visage de la France, pays de L’ÉGALITÉ et de la FRATERNITÉ bien « gérée » et bien répartie entre tous..(Sauf pour celles et ceux qui ont les reconnaissance solidaire entre les « copains » exemptés de toutes solidarité,
On me demande ma CONFIANCE en L’ÉTAT…! En tant que républicain : Comment puis-je, « honnêtement » lui accorder…?
Si l’un de mes enfants se comportait comme le 1/100ème de ce que je dénonce ici, il serait très sévèrement sanctionné….Avec perte de moyens pour recommencer.
Comment demander au peuple, citoyen, d’adhérer à un tel Pays qui a voté « l’abolition des privilèges » applicable dans les faits. ?
Ainsi les « CLASSES MOYENNES » subissent et en plus L’ÉTAT RÉPUBLICAIN quémande inlassablement : LA CONFIANCE…? C’est un comble !
Finalement, cette demande démontre tout simplement un manque totale de CRÉDIBILITÉ… qui se caractérise par une « défiance » des français pour les ‘ »politiciens » », et leurs «  »accompagnateurs » » complices et protégés… ( % d’abstentions lors des élections, développement des partis extrémistes…etc.) C’est grave… Mais cela ne dure qu’un temps…!
Cette situation ne pourra pas encore durer longtemps, car le citoyen »CHASSERA LES MARCHANDS DU TEMPLE »… L’Histoire reste cette référence sur les actes reconnues comme étant une réponse au simple « bon sens »
C’est un espoir à vivre aujourd’hui pour les français qui payent encore et toujours, mais jusqu’à quand…. ?
Alors qu’en sera t’il demain ?

Répondre

Laissez un commentaire