Accueil » « Mahamoud ou la montée des eaux », d’Antoine Wauters

« Mahamoud ou la montée des eaux », d’Antoine Wauters

par Brigitte Clavel

Ce recueil en vers libres est bouleversant, autant par sa forme que par son fond. Car il s’agit bien de profondeur quand le vieux syrien Mahamoud plonge dans ce lac artificiel construit à l’initiative de Bachar-el-Assad au-dessus de son village natal. Le lecteur le voit s’enfoncer dans les souvenirs d’où remonte une foule d’images heureuses. « Ce pays a vécu et il n’existe plus ». Autour de Mahamoud le bruit des canons, en lui le silence. Antoine Wauters n’omet rien, ni les vains espoirs de démocratie à la mort d’Hafez-el-Assad, ni l’intelligence aigüe du professeur de lettres conscient que la liberté « coud les lèvres de ceux qui en parlent ».

Faisant semblant d’être heureux devant les siens, le regard de Mahamoud s’éteint peu à peu, mais pas sa lucidité. Il est conscient du danger qui traque son pays : « nous changer en moutons doublés de pauvres ignares/ Afin de pouvoir nous manipuler à leur guise… ». Voilà le résultat de la dictature : « N’avoir plus d’endroit pour cacher sa douleur ». Voilà le résultat de l’amour : voir partir au printemps ses « enfants faire la révolution de la vie ». Voilà le résultat de la vieillesse : « devenir l’enfant que plus personne ne voit ». Ce magnifique hymne à la liberté mérite d’être universellement partagé.

Lire d’autres chroniques

Acheter le livre

You may also like

Laissez un commentaire