Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Ces idées chrétiennes qui ont bouleversé le monde

Ces idées chrétiennes qui ont bouleversé le monde

Jean-François Chemin

par
620 vues

Pas de négationnisme chez J-F Chemin, professeur agrégé d’histoire, bien conscient des massacres des guerres saintes, des guerres coloniales et des guerres d’ingérence. Simplement la volonté de rappeler, à l’heure où le monde semble remettre en cause les bienfaits du christianisme, les idées de justice et de paix qui l’animèrent. Un livre positif, scrupuleusement basé sur les pensées des premiers Pères de l’Eglise : les successeurs des apôtres devaient être élus démocratiquement par le peuple ; l’acte militaire devait être le dernier recours pour obtenir la paix. La pénitence publique de l’empereur Théodose ne fit-elle pas plus de conversions que le massacre de Thessalonique ? Un recueil plein de faits historiques et d’actualité sous-jacente pour ne pas dire sous-entendue ! Des citations de textes authentiques dont la beauté du style rejoint la finesse de la pensée. De tout temps l’Eglise a révélé la nature imparfaite de l’homme, montré son tiraillement entre vengeance et réconciliation, prédestination et libre arbitre, révolte et obéissance.

Peu à peu le christianisme a convenu de l’importance de la séparation de l’Eglise et de l’Etat, la nécessité de « rendre à César ce qui est à César ». Peu à peu l’Eglise a reconnu en la personne humaine la part divine qui lui revient. Si l’esclavage était un fait naturel, elle bannissait l’asservissement de l’homme par l’homme. Si la femme semblait inférieure à l’homme c’est que son rôle était moins institutionnel, mais pas moins grand ! Les femmes devant le tombeau ouvert ou au pied de la Croix ne furent-elles pas « apôtres des apôtres » ? J-F Chemin rappelle avec raison que l’Eglise a toujours prêté un sens à l’Histoire, orienté vers le futur, vers une maîtrise du monde où le progrès technique doit être au service des hommes et non de leur destruction. C’est pourquoi « la sagesse de Dieu est folie aux yeux des hommes. » Puissions-nous alors être sages de la folie divine ou fous de Sa sagesse !

Achetez le livre

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Laissez un commentaire

2 commentaires

G.André 20 mai 2023 - 6:42

la séparation de l’Eglise et de l’Etat …. c’est la séparation des l’Eglises et de l’Etat … voir la nuance !

Répondre
Jonathan Rien 20 mai 2023 - 7:42

Vous verrez qu’un jour pas si lointain (dans 10 à 20 ans), le christianisme sera redécouvert chez nous et reviendra en force pour le bien de tout le monde. Son retour se fera, disons, plus « intelligent » que par le passé. La décérébration, l’anomie et les errements mortifères actuels causés par un déboussolement quasi-généralisé essentiellement dû aux idées véhiculées par la gauche et ses nombreux avatars (gauche + fausse droite) qui ont jeté le bébé avec l’eau du bain au nom de chimères seront vilipendés et haïs pour revenir à des bases plus saines dont la foi est le moteur. Alors, tolérance – oui – mille fois oui, mais constructivisme étatiste et ingéniérie sociale – un milliard de fois non.

Répondre