Accueil » Le Wall Street Journal ne cède pas à la censure « progressiste »

Le Wall Street Journal ne cède pas à la censure « progressiste »

par Nicolas Lecaussin

Environ 280 journalistes ont envoyé une « lettre d’indignation » aux responsables de la page Opinion du Wall Street Journal en leur reprochant l’absence d’idées « progressistes » dans leurs éditoriaux. La réponse a été claire : les éditorialistes du WSJ n’acceptent aucune censure « progressiste » et ne conçoivent pas que la police de la pensée leur dicte ce qu’ils doivent écrire. Contrairement à ce que viennent de faire ceux du New York Times, ils ne cèdent pas à la pression. Ils continueront à écrire en toute indépendance tout en respectant l’information juste et en utilisant des arguments irréfutables. Leurs principes – le respect des droits de l’individu, la liberté des peuples et le marché libre – sont inaliénables. Bravo à eux !
https://www.wsj.com/articles/a-note-to-readers-11595547898?mod=opinion_lead_pos2

You may also like

2 commentaires

Blondin 24 juillet 2020 - 3:44

édifiant !
Le simple fait que 280 journalistes aient pu envoyer cette lettre est sidérant.
Quel manque de respect pour les idées des autres ! Quelle suffisance ! Quelle mépris pour la liberté !
Imagine-t-on un seul instant des conservateurs écrire au NYT ou au Post pour leur reprocher leur ligne éditoriale !
Bravo à la rédaction du WSJ !

Répondre
Nicolas Lecaussin 24 juillet 2020 - 3:45

Re : édifiant !
Exactement ! L’honneur des journalistes !

Répondre

Laissez un commentaire