Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Joe Whistleblower, l’art contemporain libéral

Joe Whistleblower, l’art contemporain libéral

par
126 vues

Aujourd’hui, l’art engagé est principalement féministe et antiraciste, quelquefois anticapitaliste, mais jamais libéral. Nous avons donc vu avec surprise le travail de Joe Whistleblower, qui crée des tableaux dénonçant l’absurdité de la bureaucratie et de la taxation excessive. Nous l’avons interrogé sur sa démarche artistique. Propos recueillis par Adélaïde Motte.

Comment montrez-vous l’omniprésence des réglementations et des taxes dans votre travail ?

J’ai créé le personnage GOV en symbole de nos gouvernements obèses qui freinent la libre entreprise par leur administration pléthorique et leur bureaucratie incompétente, créant sans cesse de nouvelles taxes, lois, etc. Ce personnage illustre le gouvernement déficient mais imbu de ses pouvoirs.

Pourquoi avez-vous choisi des couleurs fortes et un style artistique entre le dessin numérique et le tag ?

Le choix de couleurs vives était une évidence car le message porté par les œuvres se veut tout aussi vif. Quant au choix de la technique street art / tag, il est pour moi le langage de la contestation d’aujourd’hui, ou du moins un langage non conventionnel.

A travers ce choix de couleurs et cette technique, en mettant en scène le personnage GOV, je souhaite faire passer un message puissant pour réveiller les consciences.

Comment en êtes-vous venu à créer GOV, votre personnage ?

Le personnage GOV est le résultat d’un long processus de réflexion et l’expression d’un vécu. J’ai une longue carrière de créateur d’entreprises derrière moi et j’ai constaté que le plus grand ennemi de l’entrepreneur était l’État au sens large, regroupant le gouvernement, les administrations avec leurs tracasseries, la lenteur de la bureaucratie, les taxes pléthoriques et excessives, la sclérose, etc.

Je me suis rendu compte que la plupart des personnes n’ont pas conscience de la place trop importante que prend l’État et son influence démesurée dans nos sociétés d’Europe de l’Ouest.
La plupart des gens comptent sur l’État pour régler leurs soucis et ne veulent pas voir qu’il n’est pas compétent pour régler les problèmes d’aujourd’hui et les défis de demain, ou du moins, ne le fait pas bien. Il n’y a qu’à voir la gestion de la crise du Covid, du chômage, de l’éducation, de l’écologie, etc.

Mon projet GOV est né d’une volonté d’éveiller les consciences surtout celle des gens sous sédatifs étatiques.

Travaillez-vous sur des thèmes plus spécifiques, comme le logement, l’éducation ou les politiques environnementales ?

Non, pas encore. Je n’ai pas de thèmes de prédilection sauf peut-être les thèmes liés à l’entrepreneuriat.

Voir d’autres tableaux

gov_8_dividing_the_cake_2mb.jpg.png

gov_17_road_to_success_2mb.jpg

gov_8_dividing_the_cake_2mb.jpg.pnggov_17_road_to_success_2mb.jpg

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire