Accueil » Le nouveau protectionnisme fiscal et inquisitorial

Le nouveau protectionnisme fiscal et inquisitorial

par Jean-Philippe Delsol

Dans son allocution du 10 décembre, Emmanuel Macron avait essayé de brosser les Gilets jaunes dans le sens du poil en voulant « aller plus loin pour mettre fin aux avantages indus et aux évasions fiscales ». « Le dirigeant d’une entreprise française, avait-il ajouté, doit payer ses impôts en France et les grandes entreprises qui y font des profits doivent y payer l’impôt ». Au-delà de toute démagogie, cette déclaration n’avait en soi guère de sens. Les chefs d’entreprise qui résident en France payent leurs impôts comme tout le monde. Les entreprises qui y sont établies aussi. Lire la suite.
inquisition_fiscale_lopinion062.jpg

inquisition_fiscale_lopinion062.jpg

You may also like

1 commenter

Max Freetax 12 février 2019 - 7:51

Liberté
Enfin un peu de bon sens!
C’est un monde de brutes fiscales qu’ils sont en train de construire.
Brutes au double sens, violents et ignares.
Merci de garder le flambeau de la liberté individuelle dans une France qui se collectivise. Toutes les vieilles lunes réapparaissent en ce moment.

Répondre

Laissez un commentaire