Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Macron veut taxer les plateformes vidéo payantes afin de financer le cinéma (...)

Macron veut taxer les plateformes vidéo payantes afin de financer le cinéma français

lundi 24 mai 2021, par Aymeric Belaud

Interrogé lors d’un déplacement à Nevers avec la ministre de la culture Roselyne Bachelot, le président de la République a déclaré que les plateformes comme Netflix, Apple, Disney et autres devront contribuer au « modèle de financement du cinéma », véritable « élément de solidarité et de créativité ». L’Etat français renforce donc son modèle culturel socialiste, en faisant payer aux consommateurs des taxes qui vont financer des films qu’ils n’iront pas voir. Car les taxes sur les entreprises se répercutent toujours sur les consommateurs.

Pourtant, il y a un moyen simple permettant au cinéma français de vivre convenablement : être rentable ! Et cela commence par attirer le public dans les salles. D’autant plus que ces subventions vont autant à des « films d’auteurs » issus d’un entre-soi culturel, et boudés par les spectateurs, qu’à des productions à grand budget qui n’en ont pas besoin !

Alors que la dette explose, l’Etat continue d’arroser le cinéma français d’argent public. Il devrait plutôt libérer ce secteur de son emprise et laisser le spectateur seul maître de ses envies cinématographiques.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Macron-veut-taxer-les-plateformes-video-payantes-afin-de-financer-le-cinema-francais

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière