Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Education nationale : la Cour des comptes fait des propositions audacieuses

Education nationale : la Cour des comptes fait des propositions audacieuses

par
78 vues

La Cour des comptes chiffre à 110 milliards les dépenses d’éducation en 2020, réparties entre l’Etat (dont c’est le premier poste de dépenses) et les collectivités territoriales. Malgré leur augmentation constante, ni la qualité des enseignants ni le niveau des élèves n’ont augmenté ces dernières années. Il apparaît donc nécessaire de revoir l’organisation de cette énorme machine qu’est l’Education nationale.

La Cour propose en premier lieu de donner une plus grande autonomie aux chefs d’établissement. Un texte en ce sens a été déposé à l’Assemblée nationale, mais il ne porte que sur 50 établissements de Marseille pour lesquels Emmanuel Macron a promis de mener une expérimentation.

Les magistrats conseillent par ailleurs d’annualiser le temps de travail des enseignants afin de les encourager à faire des heures supplémentaires. Ils recommandent aussi de valoriser les enseignants les plus engagés au sein de l’établissement en mettant en place une rémunération au mérite.

Ces recommandations de la Cour des comptes – qui rejoignent en partie celles de l’IREF – ne sont malheureusement pas contraignantes. Si elles sont relativement audacieuses de la part d’un organisme étatique, elles pourraient aller plus loin encore avec le chèque-éducation qui favoriserait la concurrence entre établissements et entre méthodes d’enseignement. Pour le plus grand bénéfice des enfants comme le montrent les très nombreuses expériences étrangères (Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède, etc.).

Vous pouvez aussi aimer

5 commentaires

Tibus54 20 décembre 2021 - 8:54

Education nationale : la Cour des comptes fait des propositions audacieuses
La faillite de l’Education Nationale est elle à mettre au débit du manque d’autonomie des établissements ou plutôt aux différentes réformes des programmes qui ont fait disparaître l’apprentissage des fondamentaux.

Répondre
Beauvaline 20 décembre 2021 - 1:46

Education nationale : la Cour des comptes fait des propositions audacieuses
On entend tellement de choses aberrantes entre Luc Ferry qui dit que les maths ne servent à rien, comme si apprendre à raisonner, à argumenter, à faire des constructions abstraites ne servaient à rien (après on s’étonne que les esprits étriqués fonctionnent au pied de la lettre, et ne comprennent pas du tout l’ironie ou l’humour 🙁 … ), ou les profs qui profitent de la crise Covid pour ne plus assurer leurs cours, totalement désintéressés par leur métier… La Cour des Comptes fait une évaluation financière de la situation de l’Education Nationale, est-ce qu’une évaluation qualitative a été faite ? une sorte d’Audit auprès des élèves, des enseignants et aussi des concepteurs de programme ? tout n’est pas de la faute des concepteurs de programme : les profs bénéficient d’une très grande liberté factuelle pour appliquer les programmes comme ils l’entendent, pour trouver des biais éducatifs, pour inventer des méthodes ou des exercices innovants. Comment utilisent-ils cette liberté ? Comme des « cadres » de la société, inventant le monde de demain en interagissant avec leur hiérarchie et avec les concepteurs de programme ? ou bien sont-ils accablés par le désespoir au point de ne plus « penser » les programmes, de ne plus « innover » dans leurs méthodes d’enseignement, de devenir des exécutants serviles et désabusés devenus atones ? (j’ai vu dans le privé de nombreux cadres être très pro-actifs pour se former, pour apprendre à se distinguer de leurs collègues en étant « plus remarquables », à essayer de se faire bien voir du Patron… quitte parfois à passer pour des gros hypocrites dépourvus de vertus. Mais dans l’Education Nationale, les profs (qui sont cadres) sont-ils aussi désireux de se faire bien voir du Patron (Proviseur ou Ministre) ou bien sont-ils rétifs au changement ?)

Répondre
Obeguyx 21 décembre 2021 - 10:22

Education nationale : la Cour des comptes fait des propositions audacieuses
Dans ce tonneau des Danaïdes qu’est l’Education Nationale on peut tout imaginer. Ce que je sais c’est qu’un bac « philo » d’il y a 50 ans vaut largement plus qu’un étudiant en psycho de 3ème année d’aujourd’hui. Alors, oui; les fondamentaux sont essentiels, aussi bien pour les maths que pour l’indus. que pour la philo. Il y a un peu plus de 50 ans il y avait le 1er bac en fin de 1ère et le 2ème bac en fin de terminale pour 3 sortes d’examens. Mon frère aîné (né en 1939), avec son premier bac « Indus » (industriel) à la fin des années 50 avait largement les connaissances équivalentes d’un ingénieur d’aujourd’hui. A force de baisser le niveau on finit par croire que nos « élites » ont acquis la connaissance, alors que ce ne sont que des crétins qui n’auraient pas eu leur bac il y a 50 ans. Peut être même n’auraient-ils pas réussi leur examen d’entrée en 6ème qui nécessitait la maîtrise de l’orthographe, de la lecture et du calcul. Alors lorsqu’on parle pompeusement de nos élites, laissez moi rire !!!. Des fous, j’vous dis, des fous !!!

Répondre
Dudufe 21 décembre 2021 - 11:48

Education nationale : la Cour des comptes fait des propositions audacieuses
Faut-il se fier aux conclusions de la Cour des Comptes qui « n’a rien vu d’anormal » dans les émoluments anormaux depuis des années des membres du Conseil Constitutionnel ???

Répondre
ambelouis 30 décembre 2021 - 6:11

Education nationale : la Cour des comptes fait des propositions audacieuses
La Cours des Comptes c’est la « Chambre » du bon sens et du pratique, mais qui n’est pas « opérationnelle » et c’est bien là le problème….
Le rapport annuel est riche en observations et propositions pratiques mais il n’est qu’un « rapport » qui dérange les « politiques » sans les inspirer, car leurs préoccupations c’est de conserver le pouvoir qu’ils détiennent et donc ils ne peuvent provoquer des vagues face aux syndicats et autres associations encadrées par les partis politiques de gauche entre autres.
Nous parlons depuis 50 ans du MAMMOUTH A DÉGRAISSER…. Mais ce MAMMOUTH n’a jamais cessé de GROSSIR avec en plus des résultats catastrophiques…
Lâcheté des politiciens face aux syndicats communistes qui verrouillent leurs conforts en apportant des arguments fallacieux qui font pleurer de rire les Allemands et Anglais entres autres, sans me référer aux pays Scandinaves.
La France entretien les derniers Communistes agissants en Europe et la France en paye le prix fort, les élèves en sont en première ligne les victimes…. 40% des élèves sortant de l’école ne savent pas lire, écrire et compter…. Le niveau général s’effondre et le MAMMOUTH ÉTATIQUE PROSPÈRE …EN LAISSANT UNE BONNE PLACE POUR LA PROSPÉRITÉ DES ÉTABLISSEMENTS PRIVÉS…QUI M’ONT FORMÉS……BAC : Latin, Grecques, Math, 2 Langues, PHYSIQUE, CHIMIE, HISTOIRE (pas une histoire honteuse de la France), GÉOGRAPHIE en ayant des comportements respectueux par acquisition de la MORAL et du respect du pays…
LE MAMMOUTH A ENCORE BON APPÉTIT ET  »L’ÉDUCATION » NATIONALE A GOMMÉ «  » » »L’INSTRUCTION PUBLIQUE » » »
Je ne me fais plus d’illusion et je ne peux qu’envisager une dégradation continuelle de l’enseignement entretenue par la lâcheté des politiques….
Tel est mon constat

Répondre

Laissez un commentaire