Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Une nouvelle taxe européenne pour pénaliser les entreprises et les (...)

Une nouvelle taxe européenne pour pénaliser les entreprises et les consommateurs

mercredi 14 juillet 2021, par Adélaïde Motte

La Commission européenne doit proposer dans les semaines à venir un nouveau mécanisme d’ajustement carbone aux frontières. Quelques informations ont récemment fuité, indiquant ses ambitions. Elle souhaite que les produits importés soient taxés en fonction de leurs émissions carbone pour rapprocher leur coût de celui des producteurs européens. La Commission européenne, s’étant probablement rendue compte que les taxes détruisaient la compétitivité des entreprises de l’UE, décide, non pas de supprimer ces taxes… mais de les étendre aux pays tiers.

L’Union européenne poursuit un rêve de monde décarboné avec des réglementations et des taxes, alors qu’il serait plus bénéfique de miser sur l’innovation. Supposons que ce nouveau mécanisme, aussi nommé CBAM, réussisse à réduire les émissions de carbone dans l’atmosphère, il réduira aussi le niveau de vie des Européens qui auront accès à des produits plus chers. Certains produits ne seront peut-être même plus disponibles. Cette taxe verte viendra s’ajouter à la taxe sur les services numériques. Les Gilets jaunes ont paralysé le pays pendant des semaines pour moins que cela en 2018. Est-il vraiment pertinent de prendre le risque de nouveaux mouvements sociaux en ce moment ?

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Une-nouvelle-taxe-europeenne-pour-penaliser-les-entreprises-et-les-consommateurs

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière